Sante-Medecine
Recherche

Le burn-out des généralistes

Février 2015

Le burn-out chez les généralistes



Une réalité bien étudiée


Ces dernières années, le burn out a fait l'objet de plusieurs études concordantes.
Des travaux en Bourgogne (2001),(1) Champagne-Ardenne (2002)(2) et Poitou Charentes (2004)(3) montrent des taux d'épuisement émotionnel et de dépersonnalisation des patients dans plus de 40% des cas un taux un accomplissement personnel faible dans 30% des cas,

Score faibleScore moyenScore élevé
Epuisement émotionnel0,350,310,34
Dépersonnalisation0,340,260,4
Accomplissement personnel0,440,320,24


Résultat Poitou-Charentes
Une comparaison des scores de Burn-Out avec d'autres profession proches a été effectuée:

mid

Les généralistes particulièrement touchés


Les généralistes présentent les scores les plus élevés d'épuisement professionnel et de dépersonnalisation des patients. Ils gardent un bon score d'accomplissement personnel. On pourrait traduire par « un beau métier mais dur à vivre ».

Une étude de l'URML d'Ile-De-France (4) consacrée à l'ensemble des médecins libéraux concluait en 2007 que 53 % des médecins répondant se sentent menacés par le burn -out.
Il s'agit surtout de généralistes et de médecins en secteur 1.

mon


Parmi les causes évoquées par ces médecins, l'excès de paperasserie (62,6%) et l'augmentation des contraintes collectives (47,3%) sont les plus cités.
Les conséquences du burn-out évoquées par les médecins résident autant dans
  • la dégradation de la relation médecin malade
  • la dégradation de la qualité des soins
  • la diminution de l'accomplissement personnel.

Le stade ultime?

  • Au delà de ce stade, diverses études ont montré une surmortalité par suicide chez les médecins. Le taux de suicide dans les décès entre 30 et 65 ans est de 14% contre 6% dans la population générale (5)
  • Réponses exploitables de 26 départements correspondants à 44 000 médecins actifs.
  • Nombre de décès sur 5 ans : 492
  • Nombre de suicides certains : 69
  • Taux de suicide annuel: 3,13/10000 (NB: taux annuel de suicides à France telecom: 1,6/10000),
  • Il n'y a pas d'études spécifiques pour les généralistes en France mais les études étrangères vont dans le sens d'une surmortalité essentiellement féminine.

Espace géré par le Dr Paul Le Meut, auteur de "médecine générale courage, fuyons!"

Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :
Le-burn-out-des-generalistes.pdf

Publi-information

A voir également

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du

Ce document intitulé « Le burn-out des généralistes » issu de Sante-Medecine (sante-medecine.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.