Comment détecter un cancer ?

Avril 2015
Plusieurs examens peuvent permettre d'effectuer un diagnostic d'un cancer.

Bilan sanguin

Numération Formule Sanguine


La numération-formule sanguine, encore appelée NFS, est un examen sanguin systématiquement effectué au cours d'un bilan. Il permet de mesurer le nombre de globules rouges, appelés hématies, les globules blancs, dénommés leucocytes qui permettent à l'organisme de se protéger des infections et les plaquettes dont le rôle est d' éviter les saignements.
  • Une baisse des globules rouges correspond à une anémie.
  • Un taux trop bas de globules blancs expose l'organisme à un risque d'infection. Un taux élevé de globules blancs peut être le témoin d' une infection.
  • Une baisse des plaquettes peut entraîner une hémorragie.

Notre vidéo


Les précisions du docteur Pierrick Hordé

Dosage des marqueurs tumoraux


La concentration sanguine des marqueurs tumoraux, protéines produites par les tumeurs, reflète le nombre de cellules cancéreuses présentes dans la tumeur ou le nombre de cellules cancéreuses qui se sont disséminées à distance de la tumeur pour former des métastases. Le dosage sanguin des marqueurs tumoraux est une technique très sensible pour détecter la présence de petites tumeurs. Cet examen permet également de suivre l'évolution de la tumeur au cours du traitement.

Autres examens sanguins


Ils peuvent être nombreux et dépendent de nombreux facteurs, comme par exemple le type de tumeur recherchée. Peuvent être pratiqués, un bilan hépatique, un ionogramme sanguin analysant le sodium, potassium..., une créatinémie analysant le fonctionnement du rein...

Biopsie

  • La biopsie correspond au prélèvement d'un fragment de tissu sur l'organe suspecté d'être cancéreux.
  • L'analyse histologique des cellules du fragment prélevé permet d'affirmer leur caractère cancéreux.
  • Le degré de gravité de la tumeur est également précisé.
  • La biopsie s'effectue sous anesthésie locale et parfois sous anesthésie générale.
  • Une biopsie extemporanée peut aussi se pratiquer dans certaines circonstances au cours d'une intervention chirurgicale.

Cytoponction


La cytoponction consiste à récupérer des cellules à l'aide d'une aiguille introduite dans une partie de l'organisme. Les cellules récupérées sont ensuite analysées afin de repérer des anomalies pouvant évoquer un cancer.

Cet examen peut être pratiqué par exemple sur un nodule du sein ou de la thyroïde.

Frottis


Le frottis permet de récupérer des cellules en grattant une zone anormale, comme cela est régulièrement pratiqué au cours d'un frottis cervico vaginal. Les cellules sont ensuite analysées afin de détecter des cellules anormales évocatrices d'un cancer.

Endoscopie


Cet examen permet d'explorer une cavité à l'aide d'un tube muni d'un système optique, de repérer des lésions mais également d'effectuer des prélèvements afin de les analyser.


La fibroscopie bronchique explore les bronches. La fibroscopie gastrique explore le tube digestif, l'oesophage, l'estomac. La coloscopie permet de détecter une anomalie du côlon, en introduisant l'endoscope dans l'anus.

Radiologie


La radiographie est un examen indispensable pour détecter un cancer du poumon ou un cancer des os.

Echographie


Après avoir appliqué un gel sur la peau de la zone qu'il souhaite explorer, le médecin déplace une sonde externe à cet endroit et visualise les images sur un écran. Cet examen rapide et indolore permet d'obtenir une réponse immédiate.

Mammographie


La mammographie est une radiographie des seins utilisée dans le dépistage du cancer du sein.

Le recours à la mammographie numérique est désormais autorisé depuis le 5 Février 2008: peu de centres sont encore équipés. Cette technique est ainsi incluse sans le dépistage du cancer du sein au même titre que la mammographie analogique.

IRM


[Image: http://sante-medecine.commentcamarche.net/pictures/wOTXG05h-abphirm-s-.png|250px|right|] L'IRM, ou l'imagerie par Résonance Magnétique, se base sur la mesure de la réponse à un champ magnétique des différentes parties du corps.

L'IRM permet d'explorer par exemple le cerveau, la moelle épinière, la moelle osseuse et la colonne vertébrale. Le patient, allongé et enfermé dans une sorte de gros tube, est en contact avec le manipulateur qu'il peut appeler.

L'appareil prend un grand nombre de clichés qui sont analysés par l'ordinateur. Cet examen d'une durée d'une demi-heure environ, est indolore.

Scanner


Le scanner, encore appelé tomodensitométrie, utilise les rayons X pour analyser les divers plans d'une partie de l'organisme qui est explorée en effectuant des "coupes" anatomiques de 1 à 10 mm d'épaisseur.

La grande majorité des parties du corps, comme par exemple la vessie, les poumons, le cerveau, les reins, le foie peuvent être visualisées.Les images sont ensuite assemblées par ordinateur.

Cet examen très rapide ne provoque aucune douleur.
Il permet également de surveiller l'évolution d'une grande partie des tumeurs.

Coelioscopie


Cet examen permet une exploration de l'abdomen et une limitation de l'ouverture de la paroi abdominale pour diminuer la taille des cicatrices et atténuer les effets secondaires qui pourraient être causés par une intervention chirurgicale plus lourde.

Après l'injection d'air au niveau de l'abdomen, le praticien introduit une fibre optique et ses instruments via 2 ou 3 orifices pratiqués au niveau du nombril.

Peut ainsi être repérée une anomalie à l'intérieur des organes de l'abdomen. Une biopsie peut ensuite être pratiquée.

Scintigraphie


Cet examen indolore consiste à injecter un produit radioactif, qui va se fixer sur l'organe que l'on souhaite contrôler : Il permet de visualiser les cavités cardiaques, les poumons, la thyroïde, l'os et les reins.

Cet examen est long car une fois l'injection effectuée, il est nécessaire d'attendre plusieurs heures avant l'enregistrement des rayonnements émis

Nouvelles techniques


De nouvelles techniques vont permettent de détecter encore plus précocement certaines tumeurs. Mais elles ne sont pour l'instant pratiquées que dans certains centres spécialisés.

Scanner multi coupes


Le scanner multi coupe offre de nouvelles perspectives aux malades : Le malade est soumit au balayage d'un faisceau de rayons x à l'aide d'un émetteur qui tourne autour de lui. Des images des organes en trois dimensions et en tranches peuvent ainsi être visualisées.

TEP - SCAN


Le "TEP-SCAN" ou "Tomographies par émissions de positons", utilise des dérivés radioactifs qui vont être captés de préférence par les tumeurs.

Combinaison du scanner multi coupes et du TEP-SCAN


La combinaison du scanner multi coupes et du TEP SCAN permet des résultats d'une précision inégalée. Les machines sont très coûteuses mais en cours de développement.

Pour en savoir plus, consultez le site de l'institut Gustave Roussy
Site portail d'information des publics sur les risques de cancer: http://www.cancer-environnement.fr/

Lire aussi : Tous les sujets Cancer sur le Journal des Femmes.
Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :
Comment-detecter-un-cancer.pdf

Publi-information
Publi-information

A voir également

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du


Cancer screening tests
Cancer screening tests
Los exámenes a realizar para el estudio de un cáncer
Los exámenes a realizar para el estudio de un cáncer
Diagnose von Krebserkrankungen
Diagnose von Krebserkrankungen
Ce document intitulé « Comment détecter un cancer ? » issu de Sante-Medecine (sante-medecine.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.