Diabète - Régime

Avril 2015

Régime du diabétique


Le contrôle et la surveillance de l'alimentation sont fondamentaux pour un diabétique. L'alimentation représente un véritable traitement, au même titre que l'activité physique et les médicaments. La surveillance de l'alimentation permet d'éviter des modifications importantes de la glycémie et de prévenir l'apparition des complications du diabète (cardio-vasculaires, rénales, ophtalmiques ...). L'alimentation conseillée aux diabétiques est identique à celle recommandée à la majorité des personnes.

Notre vidéo


Les précisions du docteur Pierrick Hordé


Alimentation d'un diabétique

  • Ne pas faire de régime sévère
  • Pouvoir manger de tout
  • Avoir une alimentation variée et équilibrée
  • Manger en quantité raisonnable
  • Ne pas comptabiliser obsessionnellement les calories consommées
  • Prendre l'avis d'un nutritionniste ou un diététicien, avec l'accord de son diabétologue
  • Eviter la consommation isolée d'aliment riche en sucre
  • Respecter à chaque repas la proportion des différentes catégories d'aliments indispensables :
  • 40 à 50 % de glucides
  • 15 % de protéines
  • 30 à 45 % de lipides
  • Ne jamais consommer de morceau de sucre sauf lorsqu'une situation exceptionnelle le nécessite (hypoglycémie par exemple)
  • Respecter les quantités totales de glucides autorisés
  • Contrôler son poids : chez les patients diabétiques de type II, une perte de poids, quel qu'elle soit, améliore la glycémie
  • Rythme des repas : le fractionnement des repas est indispensable pour maintenir un bon équilibre de la glycémie
  • Effectuer 3 repas principaux ainsi qu'une ou deux collations
  • Prendre ses repas régulièrement
  • Ne pas sauter de repas
  • Manger des légumes et fruits à tous les repas
  • Consommer des féculents à chaque repas, celui du midi et du soir
  • Associer légumes et féculents
  • Eviter les produits riches en sucre
  • Préférer les viandes maigres
  • Manger du poisson au moins 2 ou 3 fois par semaine
  • Consommer des féculents en les répartissant sur la journée pour que l'apport en glucides corresponde aux besoins de l'organisme et à votre activité physique
  • Varier les aliments
  • Faire un vrai petit déjeuner
  • Boire de l'eau en quantité suffisante
  • Eviter les boissons sucrées , grandes pourvoyeuses de sucre
  • Diminuer la consommation de plats cuisinés

Aliments à privilégier

  • Les féculents : pain, biscottes, pâtes, riz, semoule, pommes de terre, farine, légumes secs, les légumineuses (lentilles, haricots, pois chiches, pois cassés, lentilles)
  • Les légumes verts
  • Les fruits : un par jour
  • Le poisson : au minimum 2 fois par semaine
  • Les volailles
  • Les huiles végétales plutôt que le beurre ou la crème
  • Les plats cuisinés à la vapeur, en papillote ou grillés

Boissons


Boire au moins un litre d'eau par jour. Augmenter sa consommation en cas de fortes chaleurs ou lors d'activité sportive. Préférer les sodas « light » ou sodas classiques. Café, infusions et thé peuvent être consommés mais sans sucre ou bien avec un édulcorant.

Penser au jus de citron, à condition de ne pas y ajouter de sucre. Ne pas oublier les jus de légumes, à condition d'éviter ceux contenant des carottes et betteraves.

Glucides


Manger des glucides à chaque repas (pain, féculents, fruits ...). Les glucides agissant directement sur la glycémie sont recommandés. Ils doivent être consommés en quantité très raisonnable au cours de chaque repas.

Ne pas supprimer le pain et les différents féculents. Bien connaître la quantité de glucides consommée lors de chaque repas. Une alimentation équilibrée doit apporter environ 50 à 55 % des calories sous forme de glucides. Penser à diminuer la consommation de pâtisseries ...

Il est possible de consommer les sucreries, en quantité restreinte et de préférence à la fin d'un repas. Eviter de manger des gâteaux lorsqu'arrive l'heure du goûter, lors de l'apparition d'un petit creux.

Manger moins sucré


Comment manger moins sucré ?
http://www.e-sante.fr/comment-manger-moins-sucre/actualite/1464

Index glycémique


Les glucides contenus dans les aliments ne sont pas tous absorbés à la même vitesse. En effet, chaque aliment possède son propre index glycémique.

L'index glycémique représentant la vitesse de passage du sucre dans le sang permet de mesurer la rapidité d'absorption des glucides et sert à quantifier l'effet hyperglycémiant d'un aliment. Plus l'aliment augmente la glycémie, plus son index glycémique est élevé.

Les aliments ayant un index glycémique bas font monter la glycémie progressivement. les laitages ou les légumineuses (haricots, lentilles ...) sont connus pour être des aliments à index glycémique bas.

Quelques aliments ayant un index glycémique moyen : fruits, pâtes, les fruits comme les cerises, les pommes, les prunes, les oranges contiennent des glucides élevant très lentement la glycémie.

Les aliments ayant un index glycémique élevé déclenchent rapidement une élévation de la glycémie. Le sucre, le pain, les carottes, les pommes de terre, le miel, la semoule, les bonbons, la confiture, ou les pâtisseries sont connus pour avoir un index glycémique élevé.

Il est conseillé de limiter la consommation des aliments ayant un index glycémique élevé en dehors de certaines situations exceptionnelles le nécessitant, comme par exemple en cas d'hypoglycémie.

Il est possible néanmoins de consommer du pain, aliment ayant un index glycémique élevé, à condition de le consommer en quantité raisonnable. En effet, le sucre apporté par 50 grammes de pain est équivalent à 5 morceaux de sucre.

Lipides


La consommation de graisses est autorisée avec précaution. Les lipides sont deux fois plus caloriques que les glucides.
  • Diminuer la quantité de charcuteries ;
  • Consommer les viandes les moins grasses possibles comme les viandes blanches ;
  • Préférer le poisson à la viande ;
  • Augmenter la quantité de légumes ;
  • Diminuer l'utilisation de sauces
  • Diminuer la quantité de fromages consommés ;
  • Apprendre à cuisiner sans matière grasse : vapeur, bain marie, four, grill, micro-onde; etc.

Protides


L'apport en protéines est sensé apporter environ 15% de l'apport calorique global. Les protéines (dites animales) sont contenues dans la viande, le poisson, les laitages, etc. Les protéines végétales sont présentes dans les céréales, les pâtes, le riz, le pain, etc. Enfin, certains végétaux peuvent également apporter des protéines comme les légumes secs ou le soja.

Aliments déconseillés


Les sucres ayant un « index glycémique » élevé : sucre, confiture, bonbons, miel, pâtisserie, sorbet, crème glacée, pâte de fruit, fruit confit, compote en boite, crème de marrons, laitage sucré, sirop, soda, jus de fruits ... sauf s'ils sont sucrés avec un édulcorant.
  • Les graisses animales : beurre, crème fraîche épaisse, saindoux, charcuterie, viande grasse, fromage, jaune d'oeuf ...)
  • Les aliments très salés (charcuterie, biscuit d'apéritif ...)
  • Les fritures, les sauces...
  • L'alcool


Certains produits dits « sans sucre » contiennent presque autant de sucre que les produits standards. C'est le cas généralement la confiture sans sucre ou encore du chocolat « light ».

Si vous avez faim


En cas de petit creux, il est conseillé de choisir préférentiellement parmi les aliments suivants :
  • 1 yaourt nature ou sucré sucré avec de l'aspartame ;
  • 1 tranche de jambon ;
  • 1 oeuf dur ;
  • 1 blanc de volaille ;
  • 1 ou 2 tomates, des radis, des carottes.

Astuces pour bien manger quand on est diabétique


  • Consommer des champignons contenant peu de glucides
  • Préférer les légumineuses comme les lentilles
  • Consommer du riz basmati dont l'index glycémique est moins élevé que le riz blanc
  • Assaisonner les plats avec du jus de citron qui permet d'abaisser le taux de la glycémie (plats et crudités)
  • Penser également à préparer des jus de citron, sans ajouter de sucre avec de l'eau minérale.
  • Consommer des fibres : les fibres permettent de diminuer la vitesse du passage du sucre dans le sang
    • Légumes verts
    • Céréales complètes non raffinées : avoine ou blé complet
    • Légumineuses


Pour en savoir plus : le régime IG anti diabète (Anne Dufour et Hélène Duret, éditions Leduc)

Menus types


Des menus types peuvent aider la personne diabétique à s'alimenter

Alcool et diabète


L'alcool contient du sucre, pouvant ainsi déclencher une augmentation de la glycémie. L'alcool participe aussi à l'augmentation de la prise de poids. Il est possible d'avoir une consommation d'alcool lorsqu'on on est diabétique, à condition d'adopter certaines règles et en buvant en quantité limitée. L'alcool contient une quantité importante de calories dans un faible volume. La bière et les digestifs contiennent par exemple plus de sucre que le whisky ou la Vodka.

Risques provoqués par l'alcool


L'alcool augmente considérablement le risque d'hypoglycémie. Ces risques peuvent survenir lors d'une consommation d'une quantité modérée d'alcool. Ils peuvent se prolonger pendant plusieurs heures après la prise d'alcool, sur une durée d'environ 12 à 18 heures. Boire de l'alcool en soirée par exemple augmente le risque d'hypoglycémie jusqu'au lendemain midi. Ce risque est encore augmenté si l'alcool est consommé sans s'alimenter et à jeun. Les bières sans alcool sont très riches en glucides et contiennent plus de sucre que les bières normales.

Quantité d'alcool conseillée


Au maximum 2 verres de vin par jour sont recommandés pour les hommes et seulement 1 verre par jour pour les femmes. 1 verre de vin de 120 mL est équivalent à un demi de bière (verre de bière de 250 mL) ou encore un verre d'apéritif de 50 mL. 1 litre de vin à 10 degrés apporte environ 80 grammes d'alcool par litre, c'est-à-dire 10 g pour un verre de 130 mL. 1 litre de bière à 5 degrés apporte environ 40 grammes d'alcool par litre, c'est-à-dire 10 grammes dans un verre de 250 mL.

Bien connaître les signes d'hypoglycémie


Une personne diabétique consommant de l'alcool doit bien savoir reconnaître les signes d'une hypoglycémie et les mesures à prendre pour y faire face.

Contre-indications de l'alcool


Produits naturels et diabète


Consommer des produits « naturels » lorsqu'on est diabétique peut représenter certains risques inhérents au diabète lui même et/ou aux traitements de la maladie.
Les préparations vendues sans ordonnance, à base de plante, produits naturels, compléments alimentaires, vitamines, sels minéraux ou les produits vendus sans ordonnance peuvent avoir des répercussions.
  • Ne prendre aucun produit quel qu'il soit sans l'avis d'un médecin ou d'un pharmacien : le gingembre, l'ail ou le millepertuis par exemple peuvent par exemple interagir avec certains traitements prescrits aux diabétiques
  • Eviter l'automédication


Pour en savoir plus sur les produits naturels et le diabète.
Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :
Diabete-regime.pdf

Publi-information
Publi-information

A voir également

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du


Nutrition, diet and diabetes
Nutrition, diet and diabetes
Alimentación, régimen y diabetes
Alimentación, régimen y diabetes
Ernährung bei Diabetes
Ernährung bei Diabetes
Ce document intitulé « Diabète - Régime » issu de Sante-Medecine (sante-medecine.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.