Examens pendant la grossesse - Prise de sang, etc.

Août 2015

Examens sanguins

Une prise de sang demeure le premier examen de la grossesse.
Elle permet de vérifier les points suivants :

Dosage de l'hormone HCG

Le dosage de l'hormone HCG permet de confirmer l'état de la grossesse.
  • Les précisions du docteur Pierrick Hordé en vidéo:


Connaître le groupe sanguin

Un rhésus négatif signifie que la maman peut développer des anticorps contre son bébé si celui-ci est Rhésus positif. L'immunisation s'effectue le plus souvent au moment de l'accouchement.

Il n'existe pas de risque lors la première grossesse. Le risque survient lors d'une grossesse suivante, d'une fausse couche ou d'une Interruption volontaire de grossesse.

La détermination du groupe sanguin s'effectue au cours du premier examen prénatal. Une deuxième détermination du groupe sanguin est effectuée au cours du 8ème ou 9ème mois de grossesse. La recherche d'anticorps irréguliers s'effectue au cours du 6ème mois et du 8ème (ou 9ème) mois de grossesse, si la future maman est de type rhésus négatif ou si elle a été transfusée précédemment. Un traitement préventif sous la forme d'une injection d'un vaccin anti-rhésus dans les 72 H après l'accouchement est effectué après chaque grossesse.

Toxoplasmose

Une absence d'anticorps contre la toxoplasmose signifie que la future maman n'est pas immunisée contre la toxoplasmose : une prise de sang doit alors être effectuée chaque mois afin de vérifier que la future maman n'a pas contacté la maladie.

Des règles d'hygiène doivent être mises en place, comme se laver les mains régulièrement, rincer fruits et légumes... Vérifier la protection contre la syphilis, maladie sexuellement transmissible qui peut contaminer le bébé

Virus HIV (SIDA)

Ce test non obligatoire est vivement recommandé et accepté par plus de 90 % des femmes enceintes. Une femme qui ne sait pas qu'elle est porteuse du virus HIV a une chance sur 4 de transmettre le virus à son enfant. Si le diagnostic est effectué, un traitement permet d'éviter les risques de transmissions et fait chuter ce risque a moins de un sur 100.

Hépatite B

Ce test est recommandé au cours du 6ème mois : Cette infection se transmet facilement au bébé. Un test signifiant que la maman est porteuse du virus de l'hépatite B, sans provoquer de manifestations si la maladie n'est pas déclarée, permet de vacciner le bébé juste après l'accouchement en salle de naissance et de vacciner les autres membres de la famille.

NFS et vitesse de sédimentation.

L'examen sanguin de la numération formule sanguine et de la vitesse de sédimentation est effectué au cours du 6ème mois de grossesse, mais il peut l'être plus précocement si par exemple, un risque d'infection ou d'anémie est suspecté.

Rubéole

La présence d'anticorps signifie que la future maman est immunisée. La rubéole peut provoquer des malformations du foetus.

Conseiller aux futures mamans d'effectuer un dosage sanguin lorsqu'elles décident d'avoir un bébé et les vacciner à ce moment là s'il n'y a pas d'anticorps. Une absence d'anticorps indique que le test est négatif. Un test négatif en cours de grossesse, témoignant de l'absence d'anticorps, rend nécessaire de prévoir une vaccination après l'accouchement. Si un dosage sanguin révèle que la future maman a contracté la rubéole au cours de la grossesse, une surveillance particulière est établie. Consulter un médecin en cas d'apparition d'une éruption au cours d'une grossesse chez une femme qui n'est pas vaccinée.

Diabète gestationnel

Le test facultatif du diabète gestationnel est proposé aux femmes ayant des facteurs risques (excès de poids, antécédents familiaux de diabète, femme âgée de plus de 40ans, femmes originaire d'Asie, Afrique du Nord, Antilles, antécédents de malformations ou de morts foetale ...). Il permet de dépister le diabète gestationnel à 28 semaines de grossesse, soit environ au cours du 6è mois, en effectuant un dosage de la glycémie

Les femmes développant un diabète ont un risque d'accoucher d'un bébé plus gros et d'avoir un accouchement plus difficile. Pour info:
Grossesse et diabète : le diabète gestationnel

Dépister la trisomie 21

Ce test permet d'évaluer le risque que l'enfant soit porteur de la trisomie 21. En cas de positivité de ce test, une amniocentèse peut être proposée.

Analyses d'urine

Les analyses d'urine permettent de rechercher la présence de sucre, qui peut orienter vers un diabète et doit être confirmée par une prise de sang, la présence d'albumine, qui peut être un signe de toxémie, pathologie associant notamment une hypertension artérielle, des oedèmes et pouvant entraîner des complications sévères et enfin la présence de germes témoignant d'une infection urinaire, qui doit être traitée.

Echographie

L'échographie demeure l'examen essentiel pour surveiller une grossesse, dépister les malformations, effectuer les mensurations du bébé, vérifier la position du placenta et pour de nombreux parents, de déterminer le sexe de l'enfant.
L'échographie représente un moment important de la grossesse car c'est au cours de cet examen que les futurs parents découvrent que leur bébé est bien présent, dans le ventre de sa mère, que son coeur bat... Mais l'échographie représente aussi également beaucoup d'angoisses pour les parents qui craignent que des malformations soient découvertes au cours de l'examen.

L'échographie est pratiquée à l'aide d'une sonde à ultrasons posée sur le ventre de la future maman en appliquant un gel à la surface du ventre pour faciliter la transmission des ultra-sons. Les ultrasons émis se réfléchissent différemment selon la densité des tissus. Ils sont ensuite transformés en signaux grâce à un système informatique et retransmis sur un écran vidéo sous forme d'images.

La future maman doit être informée que l'échographie ne permet pas de dépister toutes les anomalies. Une échographie obstétricale normale ne signifie pas dans 100% des cas que l'enfant à la naissance ne présentera aucune anomalie car cet examen ne permet pas systématiquement de diagnostiquer toutes les anomalies morphologiques.



Il est conseillé de ne pas mettre de crème hydratante dans les jours qui précédent l'échographie. Par ailleurs, il est préférable de garder la vessie pleine car cela permet d'obtenir une image de meilleure qualité.

Première échographie

La première échographie est recommandée à 12 semaines d'aménorrhée. Cette échographie permet de :
  • Contrôler le développement du foetus en comparant les données obtenues avec une courbe type (examen des membres et la proportion de la tête, mesure du haut du crane au coccyx...)
  • Connaître la date exacte de la grossesse
  • Repérer l'existence de plusieurs foetus
  • Dépister certaines malformations
  • Dépister les risques d'anomalies chromosomiques
  • Localiser le placenta
  • Rassurer sur la normalité de l'enfant...


Dans certains cas, un examen doppler peut être prescrit:Cet examen permet de mesurer le flux dans les vaisseaux sanguins de l'utérus et du cordon ombilical, la taille du cordon ombilical, de l'artère utérine ou de l'artère cérébrale du foetus.

Deuxième échographie

La deuxième échographie, dénommée échographie de morphologie, est prévue entre 20 et 22 semaines environ. Elle analyse en détail l'anatomie du foetus. Elle permet de rechercher d'éventuelles malformations. Elle permet très souvent de découvrir le sexe du bébé : 70 % des couples souhaitent connaître le sexe de leur enfant avant la naissance. Elle précise l'emplacement du placenta et la croissance du foetus.

Dernière échographie

La dernière échographie s'effectue entre 32 et 34 semaines environ. La troisième échographie permet
  • De dépister des anomalies et malformations non identifiées au cours des échographies précédentes.
  • De dépister les retards de croissance du foetus.
  • De préciser la position du bébé dans l'utérus.


Il est possible d'effectuer une échographie à tout moment de la grossesse en cas de suspicion d'anomalies.


Echographie de diagnostic

Lorsqu'une anomalie est suspectée lors d'une échographie de dépistage ou lorsqu'il existe un risque important d'anomalie du foetus, il est nécessaire d'effectuer une autre échographie, appelée « échographie de diagnostic ». Ces échographies de diagnostic sont réalisées par des Centres Pluridisciplinaires de Diagnostic Prénatal.

Les échographies réalisées dans le cadre strictement médical et la délivrance des ultrasons n'ont aucune incidence pour le foetus.


Echographies de confort

Se méfier des sociétés privées qui réalisent des échographies de souvenirs, utilisant des appareils d'échographie identiques à ceux des médecins. Ces échographies ne sont pas recommandées par l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afsspas) afin de ne pas exposer inutilement le foetus aux ultrasons.

Qualité des échographies foetales

Diplôme nécessaire

L'échographie obstétricale peut être pratiquée par des radiologues, des médecins généralistes, des gynécologues obstétriciens, des sages femmes et d'autres médecins. Il n'existe pas encore de diplôme obligatoire nécessaire à la pratique de l'échographie.

La qualité des échographies peut être parfois inégale. Ainsi un médecin, pas assez expérimenté, effectuant très peu d'échographies foetales, peut ne pas dépister une malformation qui aurait été diagnostiquée par un médecin pratiquant suffisamment d'échographies foetales. L'expérience du praticien ainsi que la qualité de son matériel sont indispensables pour réaliser des échographies de bonne fiabilité.

Pour en savoir plus

Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :
Examens-pendant-la-grossesse-prise-de-sang-etc .pdf

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du


Publi-information
Publi-information

A voir également


Tests carried out during pregnancy
Tests carried out during pregnancy
Exámenes en el embarazo
Exámenes en el embarazo
Untersuchungen während der Schwangerschaft
Untersuchungen während der Schwangerschaft
Ce document intitulé « Examens pendant la grossesse - Prise de sang, etc. » issu de Sante-Medecine (sante-medecine.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.