Le pied infecté du diabétique : recommandations

Juillet 2015
En novembre 2006, la Société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF) a publié des recommandations pour prendre en charge le pied diabétique infecté.
L’infection est une invasion des tissus par des micro-organismes. Elle entraîne des dégâts au niveau des tissus pouvant avoir des conséquences graves irréversibles telles qu’une amputation ou une mise en danger du pronostic vital du patient.

Définition


Il est possible de parler d’infection lorsque l’on est en présence de deux de ces critères :
  • augmentation du volume,
  • durcissement des tissus,
  • érythème périlésionnel (rougeurs),
  • sensibilité locale,
  • douleur,
  • chaleur locale,
  • présence de pus.

Différents stades et infections :
  • infections superficielles des tissus
    • dermo-hypodermite bactérienne (DHB)
    • dermo-hypodermite bactérienne nécrosante (DHBN)
    • fasciite nécrosante (DHBN-FN)
  • infections profondes des tissus
    • gangrène humide
    • collections purulentes
      • abcès
      • phlegmon
    • ostéite
    • ostéo-arthrite

Diagnostic

Face à une lésion infectée chez un sujet diabétique, des examens sont nécessaires.

Examens biologiques

En présence de signes cliniques d’infection, la SPILF recommande de faire des prélèvements afin d’identifier le ou les micro-organismes responsables de cette infection.

Examens complémentaires

Ils permettent de rechercher des facteurs aggravants.
  • Recherche de facteurs dits mécaniques :
    • chaussures blessantes,
    • maladies relatives aux ongles,
    • œdème,
    • alitement prolongé.
  • Recherche d’une artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) :
    • examen clinique (auscultation des pieds, palpation des pouls…),
    • mesure de l’index de pression systolique (IPS),
    • écho-doppler artériel des membres inférieurs,
    • mesure de la pression systolique au gros orteil (PSGO),
    • mesure transcutanée de la pression en oxygène (TcPO2).
    • En cas de suspicion d’ostéite du pied chez un diabétique, la SPILF préconise de suivre ces recommandations :

Prise en charge

Prise en charge médical

  • Insulinothérapie (équilibre glycémique)
  • Mise en décharge mécanique de la plaie
    • alitement
    • fauteuil roulant
    • chaussures de décharge
  • Débridement médical (excision des parties nécrosées, dévitalisées, contaminés)
  • Antiseptiques et antibiotiques locaux
  • Pansements
  • Lutte contre l’œdème
  • Vérification du statut vaccinal antitétanique
  • Oxygénothérapie hyperbare (OHB) (dans le cas d’artérite sévère)
  • Antibiothérapie
    • voire orale en ambulatoire
      • 1 à 2 semaines pour les formes simples
      • 2 à 4 semaines pour les formes modérées et sévères
      • privilégier la voie parentérale « lors d’infections sévères, en cas d’ischémie, lorsque les molécules utilisées ne sont pas administrables per os ou que l’état du patient est incompatible avec la prise orale ».

Stratégies chirurgicales

  • Revascularisation
  • Chirurgie orthopédique
    • chirurgie conservatrice
      • quand une infection menace la conservation du membre ou le pronostic vital du patient
      • lorsqu’il n’y a pas de signes d’amélioration après traitement médical
      • chirurgie d’amputation (en cas d’infection profonde sévère : lésions irréversibles nécrotiques ou extensives)

Prévenir

Éducation

  • Éduquer le patient et l’entourage
    • pour faire prendre conscience :
      • de la perte de sensibilité du pied et de ses conséquences
      • d’une mauvaise vascularisation et de ses conséquences
      • des situations à risque
    • auto-examen des pieds
    • chaussures non blessantes
    • hygiène, soins des pieds
  • Éducation des soignants
    • examen des pieds
    • gradation des risques d’infection
    • mettre en place des stratégies pour prévenir l’infection du pied
      • éducation des patients
      • soins podologiques

Autres moyens

  • Soins de pédicurie
  • Chaussage de qualité
  • Orthèses

Sources

Recommandations pour la pratique clinique. Prise en charge du pied diabétique infecté, Société de pathologie infectieuse de langue française, novembre 2006.

Crédit photo : Alwekelo | Dreamstime.com
Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :
Le-pied-infecte-du-diabetique-recommandations .pdf

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du


Publi-information
Publi-information

A voir également


Pie diabético infectado: recomendaciones
Pie diabético infectado: recomendaciones
Entzündenter Fuß bei Diabetespatienten : Empfehlungen
Entzündenter Fuß bei Diabetespatienten : Empfehlungen
Ce document intitulé « Le pied infecté du diabétique : recommandations  » issu de Sante-Medecine (sante-medecine.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.