Sante-Medecine
Recherche

Des plantes pour la mémoire

Mars 2015


  • Entretenir sa mémoire, c'est possible. Stimuler intellectuellement son cerveau, préserver son sommeil, éviter alcool et cannabis, surveiller son alimentation, sont des actions salutaires pour la mémoire auxquelles on peut ajouter les bienfaits de certaines plantes.
  • Évaluées pour leur capacité à améliorer la mémoire, les plantes peuvent être classées en 2 grandes catégories : celle dont l'efficacité est établie ; celles dont l'efficacité est à prouver.

Plantes efficaces : gingko biloba, sauge, thé, éphédra...

  • Dans le groupe des plantes à l'efficacité avérée, arrive très largement en tête le Ginkgo biloba. D'origine chinoise, le Ginkgo biloba est un arbre qui peut atteindre une trentaine de mètres et vivre plus de 2 000 ans !
  • 2 500 ans avant Jésus-Christ, l'empereur chinois, Shen Nung, recommandait déjà le ginkgo pour traiter les pertes de mémoire ! Le ginkgo améliore en effet les facultés d'apprentissage ainsi que le fonctionnement de la mémoire.
  • Aujourd'hui, il est utilisé dans les traitements des troubles cognitifs liés à la sénescence et associé aux traitements de la maladie d'Alzheimer.
  • Parmi les plantes reconnues comme promnésiantes, on trouve aussi la sauge. Petite plante méditerranéenne à fleurs bleue rose, ses vertus sont connues depuis l'Antiquité : traitement des troubles digestifs et des inflammations des muqueuses, « dopant » de l'humeur.
  • La sauge stimule aussi la mémoire ; elle est même parfois introduite dans le traitement symptomatique de la maladie d'Alzheimer.
  • Le thé est également, et sans conteste, une plante bénéfique pour la mémoire à court et à long terme. Ses vertus anti-oxydantes jouent aussi un rôle « anti-âge » et préventif de certaines pathologies du vieillissement cérébral (Parkinson et d'Alzheimer).
  • L'éphédra enfin, appelé aussi raisin de mer, est un arbuste aux fleurs jaunes ou vertes. Elle contient une substance (l'éphédrine) qui l'apparente à la famille des amphétamines. Pouvant être utilisée comme produit dopant pour ses qualités de stimulant cérébral (attention, concentration, mémoire), cardiaque et musculaire (anti-fatique), la vente d'éphédra est strictement contrôlée en Amérique du Nord ; en France, elle est interdite en raison de sa dangerosité potentielle.

Plantes à l'efficacité incertaines : ginseng, éleuthérocoque, gotu kola, café...

  • Dans la famille des plantes à l'efficacité seulement supposée, il faut citer le ginseng. Si certains le considèrent comme un stimulant de la mémoire, de la concentration, voire des performances cognitives, d'autres relativisent ces bienfaits, considérant que des études sont encore nécessaires pour prouver ses vertus stimulantes ou thérapeutiques de la mémoire.
  • Proche du ginseng, l'éleuthérocoque, appelée aussi ginseng de Sibérie, est une plante des pays froids. Longtemps comparée au ginseng chinois, elle était censée en posséder toutes les propriétés. Les études les plus récentes montrent pourtant que les effets positifs de l'éleuthérocoque sur la mémoire sont en réalité extrêmement réduits. Cette plante est couramment utilisée en Russie comme anti-fatigue.
  • Le gotu kola, ou hydrocotyle, est une plante vivace à racines fibreuses et blanchâtres. D'origine asiatique, la gotu kola est avant tout utilisée comme veinotonique. Ses vertus apaisantes, laisse supposer une action positive sur le système nerveux et peut-être la mémoire. Mais tout reste à prouver.
  • Dans la famille des plantes aux vertus mnésiques à confirmer, on trouve aussi le café. Si la caféine possède d'incontestables vertus psychotoniques favorisant la concentration, l'attention, et par conséquent l'apprentissage, son efficacité sur la mémoire, notamment verbale, est incertaine.

Pour aller plus loin


Les mémoires humaines
Fonctionnement de la mémoire
Les mémoires à court terme
Les mémoires à long terme
Comment les neurones se souviennent
Où sont stockés les souvenirs dans le cerveau ?
Mémoire et émotions
Le rêve, fabrique de nos souvenirs ?
Troubles de la mémoire
L'alcool nuit-il à la mémoire ?
Le syndrome de Korsakoff
Consommation de drogues et perte de mémoire
Les différents types d'amnésie
Pertes transitoires de mémoire : l'ictus amnésique
Les étranges agnosies
Le syndrome des faux souvenirs
Le stress contre la mémoire
Le refoulement et la mémoire
Stress post-traumatique : quand la mémoire bégaie
Perd-on la mémoire avec l'âge ?
Perte de mémoire ou Alzheimer : comment savoir ?
Connaître, préserver et booster sa mémoire
La mémoire du foetus
Le bébé apprend vite !
Avant les examens : dix trucs pour de bonnes révisions
Seniors : comment entretenir sa mémoire
La mémoire dans tous ses états : les calculateurs prodiges
Un mystère : la mémoire absolue
Faut-il avoir peur des images subliminales ?
Sommeil et mémoire
Mnémotechniques pour booster sa mémoire
Les aliments de la mémoire
Les médicaments et la mémoire
Des plantes pour la mémoire
Des compléments alimentaire pour la mémoire
Mémoire : info ou intox ?
Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :
Des-plantes-pour-la-memoire.pdf

Publi-information
Publi-information

A voir également

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du


Plfanzliche Präparate für das Gedächtnis
Plfanzliche Präparate für das Gedächtnis
Ce document intitulé « Des plantes pour la mémoire » issu de Sante-Medecine (sante-medecine.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.