Posez votre question Signaler

Mes fils auraient ils des micropénis ? [Résolu/Fermé]

mando62 14Messages postés lundi 9 juin 2008Date d'inscription 19 juin 2008 Dernière intervention - Dernière réponse le 12 sept. 2009 à 14:14
Bonjour,
Mes fils sont jumeaux, âgés de 13 ans, leurs puberté n'est pas encore arrivée. Ils sont sportifs, 1.50cm pour 37 kg environ pour les deux...
Le souci, étant que leur pénis ne s'allonge pas il a toujours une très petite taille environ 3 cm. Je me fais beaucoup de souci pour le futur sexualité.
Les médecins pour l'instant n'ont jamais rien "vu" d'anormal selon leurs dires... J'ai pris rendez vous très prochainement avec un pédiatre-endocrinologue. Mais, j'ai peur qu'il me tienne le même discours. Quel examen spécifique lui demander ? Y a t il des normes auxquelles nous pourrions nous référer ? Et si effectivement il y avait quelque chose à faire ?
merci pour vos réponse le rdv étant pour le 17 juin.
Lire la suite 
Réponse
+249
moins plus
Bonjour,
J'aimerais partager ma propre experience de maman qui a aussi persisté dans ses démarches malgré la nonchalance des pédiatres. Mon premier fils avait le même problème. A partir de sa premiere année je voyais bien que son penis n'etait pas simplement petit, mais minuscule comparé à ceux des autres garçons de son âge. Cela s'est confirmé à la naissance deux ans plus tard de son frère qui à 3 mois avait un penis plus grand que celui de son grand frèere de deux ans. Les médecins continuaient de me dire que cela "s'arrangerait" quand j'osais en parler discrètement (non, je n'en ai jamais fait un problème devant mon fils bien sûr.) Et si je ne disais rien, les médecins ne disaient rien non plus. Nous vivions en Amerique.

Une fois en Californie, mon fils a dû avoir une circonsicion -ce qui n'a rien arrangé pour lui et a été traumatisant, il avait alors un peu plus de 4 ans. Là encore le médecin m'a dit que je devais laisser faire la nature et que mon fils ("intelligent comme il est") saura bien dépasser ce problème plus tard si cela persiste etc... etc... Mon fils commencé a bien comprendre que son penis été minuscule et commençait à être de plus en plus réservé avec les autres enfants. Il n'en parlait pas, et je n'avais pas abordé la chose comme un problème du tout. Notre "fameux" (une célébrité à Los Angeles qui se bat contre les vaccins) pédiatre continuait à dire que je me faisais du soucis pour rien -et d'ailleurs n'examinait que superficiellement mon fils.

Une autre année a passé, mon fils grandissait bien, un peu plus grand que la normale d'aileurs et avec des testicules qui semblaient normaux -mais un penis qui restait tout petit. Non, je n'ai jamais voulu créer un problème pour lui, mais en tant que maman je me disais que plus tard je m'en voudrais vraiment si cela devenait un vrai problème pour lui et qu'il découvrait que j'aurais pu faire quelque chose, mais ne l'ai pas fait. Bien sûr que l'on peut avoir des enfants avec un micro penis, mais pourquoi ne rien faire pour rendre le penis plus ou moins normal de taille si c'est possible? Les hommes ont assez de pression sociale -surtout en Amerique où les vestiaires hommes ne sont pas des endroits très privés. Mon fils étant déjà traité d'intellectuel (bilingue et il aime la lecture, mais pas le foot.) Autour de ses 7 ans mon fils a eu quelques actes un peu mal placés à l'égard de son petit frère qui lui continue d'avoir un penis hors norme -probablement et simplement parce qu'il sera grand- mais pour le moment n'en q pas conscience du tout. Cela n'empechait pas son grand frère de s'en rendre compte.

Je suis d'une famille de fille (et mon dernier enfant est une petite fille de presque 3 ans maintenant) et ne suis pas très familière directement avec les problèmes de garçons, mais je peux imaginer que le penis -un des derniers tabous photos de notre époque- est une question importante pour les garçons. bien sûr la taille du penis ne prelude en rien de la taille de notre bonheur de vie, et surtout de vie de couple! Il s'agit plutot d'epanouissement personnel: mon fils etant reservé (et je ne pourrais pas dire si c'est son charactère ou en parti une conséquence de la réalisation de la taille de son pénis) et maladroit socialement avec un manque d'assurance de soi (alors qu'il est en effet très intelligent) je me suis remise à refaire des recherches sur Google pendant des nuit entières il y a environ un an. J'y ai trouvé quelques réponses et pris beaucoup de notes en allant en bibliotheque à UCLA (non, pas dans la medecine du tout.)

J'ai finalement trouvé une endocronologiste spécialisée en pédiatrie (une medecin hindou qui travaille aussi à UCLA) et ai décidé d'aller la voir en avril dernier -mon fils venait d'avoir 8 ans. Je lui ai demandé de jouer le jeu et de faire passer la visite pour une visite plus générale des 8 ans etc... Elle me disait que de toute façon cela fait partie de son examen médical. Elle en est venue au pénis et très naturellement a dit à mon fils qu'elle allait aussi le mesurer, ainsi que ses testicules etc... Et elle a fini par les pieds de la même façon. Je suis restee seule avec elle un moment et elle m'a confirmé que le penis de mon fils etait de taille anormale et que c'etait dommage qu'elle n'avait pas pu le voir avant ses 4-5 ans! qu'à ce moment on aurait pu probablement trouver la cause du problème (je ne vais pas entrer dans les details, mais il semblerait qu'il pourrait y avoir 3 causes.) Vu son âge et sa periode de latence commencée le taux de testosterone ne nous indiquerait rien vraiment et qu'il serait bas probablement.

On pouvait passer à des examens plus poussés mais longs et couteux, elle me proposait d'essayer un traitement très léger de testosterone sous forme de 4 injections sur 3 mois -le manque de production de testosterone etant normalement un des problème majeurs pour ces cas de micro penis (probablment lié à un manque de testosterone durant la grossesse, pour diverses raisons dont parfois la thyroide.) Elle me disait qu'on avait environ 40 à 50 % de chances d'avoir un bon résultat. Mais elle voulait aussi en parler avec mon fils et lui dire qu'il pouvait très bien ne pas faire le traitement et être tout aussi heureux dans sa vie. Elle lui en a en effet parlé très simplement en lui disant que les penis pouvaient être de toutes les tailles et qu'il se trouvait que le sien était plutot court (il y a bel et bien des normes et des règles pour mesurer, c'est dommage que tout cela soit tellement tabou.) Elle lui a dit que ses testicules etaient de taille comparativement bien plus grande et que si on faisait le traitement prescrit il se pourrait que son penis atteigne une taille plus proportionnelle à la taille de son corps. Elle lui a expliqué que les effets secondaires pouvaient être quelques poils publiques (il en a en effet eu un peu) peut-être des boutons (il n'en a pas eus) et plus rarement un changement dans la voix.

Je crois que mon fils a très bien compris et pour la premièere fois depuis des années était soulagé de savoir qu'il avait raison dans ses observations et que si cela le mettait mal à l'aise on pouvait sans doute faire quelque chose... Je dois dire que j'en était très émue -et en même temps m'en ai horriblement voulu de n'être pas venue plus tôt. La médecin m'a dit que avant 2 ans cela se serait réglé en un rien de temps, mais qu'on était encore dans les délais, car une fois (d'après elle et ses dernieres recherches) qu'on a passé le cap de la puberté il est trop tard. Si le traitement ne prenait pas bien, on pouvait faire une autre série de quelques injections autour des 10/13 ans d'après elle. J'ai cru comprendre que la génétique intervient bien sûr aussi.

Bref (oui, je sais c'est long, mais il y a tellement peu de choses dites ouvertement pour le grand public à ce sujet que j'ai preferé parlé avec quelques détails honnêtement) le traitement a bel et bien marché en 4 mois et le penis de mon fils n'a certes pas pris des dimensions demesurées (non ce n'était pas là le but!) mais a pris une taille presque normale pour la taille de son corps, en longueur et en épaisseur: et pour la première fois il a des érections et en est tout fier -non, jamais on en a fait une conversation de table et une auscultation à la loupe, mais il a revu la médecin avant notre retour définitif pour Paris, et elle nous a confirmé que cela avait bien marché.

Elle nous a conseillé de revoir un specialiste dans 6 mois environ à Paris. Nous n'avons encore trouvé personne, mais nous chercherons pour sûr un spécialiste. Mon fils ne parle pas trop de l'experience des piqures (qu'il détestait d'ailleurs!) mais a tout d'un coup une assurance qu'il n'avait jamais eue avant. Il est aussi moins agressif avec son jeune frère et en somme mieux dans sa peau.

Voila, je voulais rassurer tous les parents qui essayent de s'occuper de leur enfant et cz faisant doivent parfois passer outre l'avis de bien des médecins. Notre célèbre pédiatre de Los Angeles qui entre temps était passé sur CNN (pourtant végétarien qui joue le babacool) m'a félicitée d'avoir fait la démarche et le traitement quand je le lui ai dit!!! de même pour le médecin qui avait opéré mon fils 3 ans plus tôt... Je n'ai rien dit, juste souri. A quoi bon?

Je sais que certaines recherches précises sur l'apport de testosterone semblent dire qu'un traitement d'injection de testosterone pourrait être à l'origine ou en partie de cancer des testicules, mais notre médecin nous a dit que pour notre fils et pour ce genre de traitement les doses etaient bien trop faibles comparées à celles auxquelles ces recherches font allusion.

Pour ce qui en est du papa: il est bien content aussi que j'ai persisté dans mes recherches et ai eu l'instinct si on veut de continuer de trouver une réponse. Lui pensait que c'était une condition que son fils avait et qu'il fallait qu'il apprenne à vivre avec (écoutant lui les médecins.) Peut-être que pour les hommes c'est un peu embarrassant de parler de cela avec le médecin de leur enfant. Mais je trouvais cela un peu lâche en tant que son épouse et en sachant que lui le papa n'avait pas ce problème et que c'etait un peu facile de dire que son fils trouverait bien son bonheur et psychologiquement trouverait son équilibre malgré tout etc... ALORS BRAVO AU PAPA QUE VOUS ETES DE DECIDER DE VOIR SI UN TRAITEMENT EST POSSIBLE POUR VOTRE FILS. C'est d'autant plus courageux que vous n'avez pas eu la possibilité d'un tel traitement et pourriez en effet vous dire que lui trouvera son bonheur tout comme vous l'avez trouvé. BRAVO A VOTRE EPOUSE AUSSI.

J'espèere que cela peut vous aider un peu dans la démarche. Chacun fait au mieux. Bonne continuation.

Pour plus d'informations sur les petits pénis

Publi-information
Réponse
+51
moins plus
merci, j'ai l'impression de soulever une conversation "tabou"...
Ils ont vu un pediatre andocrinologue, une femme !!!! Géniale qui à su nous entendre...
ils avaient deja vu medecin generaliste, urologue (2)... Le discour etait toujours le meme....
à savoir : non, non tout va bien... mais aucun test singuin de leurs parts... bref !

J'ai su écouter mes fils, je me suis renseignée à droite et gauche rien... Meme sur ce forum...
Mais j'ai persisté, et j'ai eu raison de le faire !
Comme dis plus haut, il s'avère qu'ils ont un souci : 1.5 cm flasque, 3cm étiré.

ça me rend triste... J'ai peur et suis aussi en colère après ces medecins...
ils ont fati des analyse de sang, une radio main et poignet pour savoir l'age réel de leur squelette.
et bientôt ils auront des injections de testosterone.

mais j'ai peur, vu leurs ages, car souvent cela ce fait bcp plus jeune...

Si qql pouvait me rassurer consernant ce traitement par injection à l'age de 13 ans et puberté apparemment pas encore ou très peu débutée, cela m'avancerait un peu.
Merci pour ceux qui comprennent.

lolipop- 25 juil. 2008 à 22:09
Je n'y connais rien, suis maman de deux filles de 11 ans 1/2 mais bravo à vous d'avoir su prendre les choses en main. Ce n'est pas toujours évident sur ce plan là et je trouve tout à fait normale qu'une mère s'inquiète de TOUT en ce qui concerne la santé de ses enfants (en réponse à kkun qui dit de les laisser grandir tranquillement !).
Ce n'est pas violer leur intimité que de réagir face à un éventuel problème qui se révèle en être un vrai.
Bon courage
kyanoss- 12 sept. 2009 à 14:14
mando tu aurais tort de culpabiliser, tu as fait ce que tu devais faire en fonction des infos dont tu disposais, par contre les professionnels devraient pouvoir être poursuivis pour de telles carences, quand aux crétin(e)s du forum qui te disent de lasser faire la nature, qu'ils s'abstiennent quand ils ne savent pas de quoi ils parlent
Réponse
+41
moins plus
salut ,
j'ai 21 ans et un pénis en érection de 7 cm a PEINE et au repos 1a2cm voir ... (zizi acordéon) ^^ je rigole , mais je suis trés mal avec ...
messieur qui on un pénis de +de 10cm , soyez heureux , vous avez de la chance que dame nature vous ai gater
a bientot

ws_thomas 116Messages postés samedi 3 janvier 2009Date d'inscription 17 mars 2010 Dernière intervention - 18 janv. 2009 à 02:24
Je comprend les personnes qui soufre de ce Micro-pénis car lors des année collège et lycée c'est le sujet de conversation de tout les ados mâle ^^, Se moquer de ces personnes qui souffre n'est vraiment pas bien et je regrette de l'avoir fait a un de mes camarade car j'ai plutôt été gâter par dame nature (même si parfois complexé avec mon (environ) double décimètre ) Courage a tous ! bonne nuit
Réponse
+22
moins plus
Bonjour, un pénis au repos peu etre extremement petit, mais avoir une taille respectable (j'entend par la normale) en érection. Il faut aussi savoir que lorsqu'il fait froid, un penis est vraiment rikiki ^^, (je suppose que vous le savez déja), ne vous inquiétez pas, si vos fils sont bien dans leur peau, leur sexualité n'aura aucun probleme, mais s'y vous vous appercevez d'un mal-etre, la faites quelque chose.

Réponse
+22
moins plus
Bonjour,
Beaucoup de bêtises dans les propos ci-dessus (Marie, Nicolas, Nico) !!!
J'ai 39 ans et un micro pénis. Je m'en doutais à l'adolescence, vu le nombre de moqueries que je subissais de la part des copains (!!) dans les vestiaires. J'ai consulté pour la première fois à 18 ans ... radio de la main et de l'hypophyse, échographie des testicules, examen sanguin ... pour m'entendre dire : "votre puberté est quasiment terminée, il est trop tard pour un traitement ... mais votre spermogramme montre que vous pourrez avoir des enfants !!!".
Après quelques déboires sexuels avec des jeunes femmes peu compréhensives ... j'ai rencontré ma femme et cela fait 19 ans que nous vivons ensemble.
Nous avons abordé ce sujet que très récemment à propos de mon fils (10 ans cette année), qui semble lui aussi avoir un petit pénis.
J'ai d'abord dû convaincre ma femme de faire examiner mon fils et éventuellement de le faire traiter. En effet, il a eu pas mal de problèmes de santé, et en ajouter un, lui semblait, exagéré.
Mais là c'est décidé, nous sommes d'accord pour lui expliquer et le faire examiner par un endocrinologue.
Nous avons trouvé un site contenant beaucoup d'information sur ce sujet, dont cette page : http://www.urofrance.org/congres.php?op=2004_11_18_02 qui explique que le traitement à la testostérone n'est efficace qu'avant 2 ans, ou après 12 ans (période pré purbertaire).

Enfin, pour vous "conforter" dans votre démarche, je reviens sur mon cas personnel. J'ai trop souffert (et parfois encore aujourd'hui) de cette situation, pour imaginer laisser mon fils risquer de vivre les mêmes calvaires !
Faites tout ce que vous pourrez et surtout ne vous arrêtez pas à un médecin qui ne considère pas ça comme problématique.
Bon courage
Yeye69

kel44- 7 nov. 2008 à 06:50
Bonjour,
C'est un sujet effectivement tabou. Depuis qu'ils sont petits, j'ai bien constaté que mes deux garçons avaient des verges beaucoup plus petites que les autres garçons. Mon mari et moi n'avons jamais abordé ce problème, cela jusqu'à ce que notre garçon soit malheureux car il se faisait moquer de lui dans les vestiaires. Alors nous en avons parlé, et je suis allée voir mon médecin traitant qui m'a orientée vers une endicronologue. Là, j'ai été un peu humiliée, ce n'est pas facile d'expliquer que l'on a des inquiétudes pour son enfant et de s'entendre dire qu'il faut laisser dame nature faire son travail. Donc pas de prise de sang ni quoi que ce soit. Donc, si vraiment je suis toujours inquiète, il faut que je revienne la voir dans deux ans, mon garçon a 13 ans actuellement. Je suis encore plus inquiète pour le petit, il a 9 ans et sa verge mesure environ 2,5cm. Après cette expérience malheureuse, je ne suis pas retournée voir mon médecin traitant. J'hésite a prendre rendez-vous avec un urologue, ma peur est de susciter des inquiétudes à mes enfants alors qu'ils sont plutôt heureux et bien dans leur peau.
Je suis preneuse de conseils ou d'adresse de spécialistes compréhensifs dans la région nantaise.
Merci
Réponse
+20
moins plus
Bonjour à toutes et à tous, merci pour toutes vos interventions !!!

Papa d'un petit garçon de 8 ans qui a un micro pénis. Je ne suis pas encore allé consulter un médecin pour lui, me disant bêtement que ce problème se règlerait avec le temps. Le temps passe et mon fils ne se développe toujours pas de ce côté là... J'avoue que je commence à me faire énormément de souci pour son avenir, ( les remarques des copains, les vestiaires, sa future vie affective et sexuelle...), autant de questions qui m'angoissent. Surtout que mon fils a un caractère réservé et manque de confiance en lui...

Il est bien entendu que sa maman et moi feront tout ce qui est possible pour arranger ce problème, pour que notre fils puisse avoir la vie la plus épanouie possible et qu'il puisse se sentir bien dans sa peau !!!

Qu'on l'avoue ou non la sexualité est une part importante de la vie d'un être humain. Alors si quelqu'un a des conseils, des informations des adresses, des liens utiles ou un témoignage, je suis preneur !!!

Merci d'avance à celles ou ceux qui voudront bien répondre !!!

Réponse
+17
moins plus
Bonjour, j'ai 14 ans,, et pour les papas qui n'ont jamais eu de micro-pénis, je trouve qu'il est assez important de vouloir régler ce problème...

En étant honnête, j'ai 14 ans (bientôt 15 ans, je suis née en fin d'année), et j'ai un penis qui dépasse les 15 centimètres si bonne stimulation sexuelle il y a. Ma verge mesure environ ~ 10 centimètres au repos. En regardant un peu partout sur des forums de la sorte, je suis assez content que Dame Nature m'es "galbé" ainsi.

De cette façon, je n'ai AUCUN complexe, à me mettre tout nu devant mes camarades, à la piscine, ou ailleur. (Me promener tout nu dans la maison, alors qu'il y a ma soeur de 17 ans, mes parents ...)

Mes premiers poil pubiens, bien que je sois plus ou moins blond, sont apparu vers mes 11 ans, et mes premières éjaculations nocturne, très précoce me direz-vous... 11 - 12 ans.

Donc pour les parents qui s'inquiètent du pénis de leurs enfants de huit ans, 2/3 centimètres au repos, à cet âge ce n'est pas catastrophique. Bien que je sois monté sur "démonte-pneus" mon pénis correspondait environs à cette taille à cet âge là. Après tout dépend de la morphologie de l'enfant, ma puberté à été pour moi très rapide. Mue de la voix à 12 ans, poils pubien à 11 ans, barbe à 13 ans ... Or, mon cousin, qui lui à 16 ans, n'a toujours pas mué, et n'a toujours pas de barbe, de plus on s'est "déjà vu" nos parties intimes à la piscine, il a été très étonné de mes formes, quand à lui, il m'a avoué qu'il été très très en dessous... Effectivement 6 centimètres au repos environs.

Chers parents, je comprends tout à fait le fait que vous vous inquiètez pour vos enfants, mais c'est vraiment vers l'âge de 14 - 15 ans que l'on peut vraiment voir les problèmes de micro-pénis. Même si l'on peut traîter ces problèmes de micro-pénis avant.

À par ça, j'ai toujours été à l'aise avec mon sexe, après certaines personnes ayant des pénis de petites tailles se sentent très à l'aise, donc autant leur laisser cette joie de vivre ! Après si ils en souffrent, il faut les soigner, les personnes souffrant de cela peuvent toujours acourrir à la péniplastie.

N'oubliez pas que certaines personnes ayant de trop grand / gros pénis peuvent également avoir des problèmes avec la partenaire, qui ne peut "encaisser" un tel engin. D'ailleur, vu que je n'ai que 14 ans, j'ai un peu peur que mon pénis continue sur cette lancée, et que je me retrouve avec un véritable engin d'acteur X, car avant tout pour moi, si j'ai des rapports sexuels, c'est surtout que je pense plus au plaisir que je peux apporter à ma partenaire, plutôt qu'à moi. De ce fait, je ne veux pas non plus avoir un engin de guerre trop gros...

N'oubliez pas non plus, que certaines personnes ayant de petits sexes, se débrouillent très bien au lit :)

Pour info: Je mesure ~1 mètre 75, et je fais environs 65 kilos, je suis plus ou moins sportif.

Comme je suis en plein de la période qui est au milieu de cette conversation, je suis disponible pour toutes informations complémentaires;)

Réponse
+16
moins plus
Bonjour à tous,

Si vous le savez pas les personnes qui ont un micro pénis peuvent ce faire opérer et c'est reconnue comme une maladie anormale et c'est rembourser par la sécurité social ou la caisse d'assurance maladie (désolé soit l'un soit l'autre) mais c'est vrai renseignez vous. Bonne chance et ne désespéraient pas.

Réponse
+16
moins plus
pour ma part, d'avoir un petit sexe (12cm en erection) ne m'a pas empêcher de séduire ma femme et d'avoir deux magnifiques enfants....et j'ai donné du plaisir a des hommes comme a des femmes.....la taille n'est pas le plus important, la manière de faire et la sensualité le sont tout autant...

Réponse
+15
moins plus
moi c pareil j'ai 15 ans mon pénis mesure 4 cm o repos et 9 en action a par rapport au autre de mon age j'ai un petit pénis que me conseiller vous s'il vous plait ? devrai-je faire les injection ?

Réponse
+14
moins plus
Bonjour

"Si qql pouvait me rassurer consernant ce traitement par injection"

Si le taux de testostétone est vraiment anormalement bas cela sera peut-être utile mais, dans le cas contraire, prudence !
Surtout si la puberté n'a pas débuté.

Réponse
+14
moins plus
Prudence mais c'est évident qu'il faut consulter. Un pénis de moins de 8 cm à l'âge adulte peut être problématique

Réponse
+10
moins plus
j'ai consulter pour mon fils il a 13 ans 1/2 mesure 1.64 m pèse 63 kg et a un pénis de 3 cm le spécialiste a dit qu'il lui faut un traitement (piqure d'hormone) 1 mois et je retourne dans un mois le revoir.
il faut consulter ne pas laisser comme ça.

Réponse
+9
moins plus
laisser les tranquilles et ils ont 13 ans !!!!! pourquoi leur voler leur intimité !!?? Laissez faire la nature et parlez leurs plutot de capote et contraception, ça leurs fera le plus grand bien...

mando62 14Messages postés lundi 9 juin 2008Date d'inscription 19 juin 2008 Dernière intervention - 17 juin 2008 à 17:11
si je n'avais pas consulté, qu'auraient ils fait à l'age adulte !!!! Car ils ont effectivement un problème !!! merci pour vos conseils !!!!!!
Nico- 17 juin 2008 à 18:32
Un micro-penis, c'est en dessous de 8 cm en érection.
La moyenne est de 14 cm en érection à l'age ADULTE. Et c'est une moyenne !!!!
Chez un homme, le penis prends sa forme adulte vers 15 - 17 ans.
Perso, à 13 ans j'avais pas d'erection et un tout petit bout.
Maintenant, 15 en erection.
Si vous avez peur, allez consulter votre medecin de famille qui jugera ou non de consulter un spécialiste. Mais à part la chirurgie, ya pas grand chose à faire.
Je réitère mon propos, laissez vos fils grandir et quand ils auront 15 ou 17 ans, reparlez avec eux. A 13 ans, peu d'ado garçons sont mûrs sexuellement ...
amidunord mando62 - 18 juin 2008 à 17:55
tu as bien fait de consulter car le plus dur dans ces cas la c'est de faire sa puberté et de decouvrir les relations sexuels en sachant que tu as un probleme et en te croyant seul. continue à les aider et n'esite pas à consulter des spécialistes s'ils en ressentent le besoin. félicitation tes une super maman, ils t'en seront reconnaiissant.
amidunord mando62 - 18 juin 2008 à 17:56
tu as bien fait de consulter car le plus dur dans ces cas la c'est de faire sa puberté et de decouvrir les relations sexuels en sachant que tu as un probleme et en te croyant seul. continue à les aider et n'esite pas à consulter des spécialistes s'ils en ressentent le besoin. félicitation t'es une super maman, ils t'en seront reconnaiissant.
Réponse
+7
moins plus
bonjour g le meme souci avec mon fils qui a 7mois maintenant c un probleme d la naissance et il a rendez vous demain pour voir un endocrinologue je te dirai ce que c et ce quil lui a fait comme sa tu seras rassurer moi aussi angoise bisous a plus courage à toi

Réponse
+6
moins plus
pour laisser des avis de ce genre, il serait preferable de reflechir avant de les écrire...
heureusement que je sais entendre et dialoguer librement avec mes enfants ! plus tard si tous s'arrange, ils sauront que j'étais là pour toutes ces etapes difficiles ! Car ils ont effectivement un problème, et qu'il est encore peut etre tant de solutionner !! merci du soutien !!!

Réponse
+6
moins plus
Bonjour,

J'avais ouvert une nouvelle discussion, kel44, mais je n'ai pas obtenu beaucoup de réponses. Mes garçons de 13 et 9 ans sont ont également un petit pénis et mon mari et moi sommes inquiets. Avez-vous réussi à rencontrer un spécialiste qui a été à votre écoute ? vous serait-il possible de me communiquer ses coordonnées ? Merci par avance car mes recherches sur le net ne sont pas très frutueuses.

IPOD- 14 mai 2009 à 13:15
Aux parents, je dis qu'il n'y a pas de quoi s'inquiéter. La puberté ne commence pas au même âge pour tous. Vers 13 ans, j'avais encore une verge d'enfant et des testicules de noisettes avec quelques poils à peine visibles. A 15 ans, je n'avais pas encore éjaculé malgré le recours fréquent à la masturbation.Ce n'est que vers 16 ans que j'ai découvert ce qu'était du sperme. Evidemment je m'inquiétais à l'époque de ma puberté tardive et j'étais hyper complexé mais aujourd'hui que je suis adulte et père de famille, je me dis que j'étais vraiment con et ça me fait rigoler. Les jeunes, acceptez vous comme vous êtes et restez cool sur ce plan... Pour vous rassurer, allez consulter un médecin.
Réponse
+6
moins plus
vos gosses ont 13 ans et si vous dites qu'ils on un petits pénis,c'est je pense que vous avez été voir mais cela st interdit,ils on plus 5 ans,a 13 ans,les ados ne veules pas que les parents saches comment est leur puberté.

Réponse
+2
moins plus
Bonjour



Laisser les grandir et finir leur croissance.





L- 23 nov. 2008 à 23:02
Bonjour, je suis Laurent, j'ai aussi un micro pénis, enfin je le pense, j'ai 16 ans et je trouve le mien très petit, et très fin, bref j'ai beaucoup de mal à en parler car j'ai peur des représailles, je suis bien embonpoint ce qui n'arrange rien, j'ai subis toute sorte de moqueries à la piscine, la salle de sport, la douche, les frères, etc...
Et je conseille au personnes qui ont leur fils ayant un micro pénis de faire consulter le plus rapidement, si ce n'est pas un médecin au moins un psychologue, car ceci à l'adolescence devient vite un complexe, beaucoup regardent des films pornographiques et en voyant leur pénis se mettent à cogiter, et ce sont beaucoup d'eux qui devient psychotiques, pervers, violents, complexés, asociaux, No'Life, dépressifs, Beaucoup deviennent gays parceque les hommes acceptent mieux les hommes (ce n'est pas un réel problème mais les parents n'aiment pas toujours ce qu'ils ne sont pas), et beaucoup d'autres symptômes.

Donc quand vous voyez que vos enfants sont mal dans leur peau, demandez-leur si ça concerne leur séxualité, il faut, c'est violer leur intimité, me direz-vous, mais c'est les protéger de tout ce que je viens de lister et parfois même du suicide.
Harcelez-les ces petits, prenez soin d'eux, qu'il sache que ses parents s'occupent de leur pénis les embêtera peut-être mais les rassurera ! la taille du pénis chez 97% des hommes joue énormément sur la virilité.

J'ai eu la chance de trouver une copine malgré mon physique et ma forte taille, pourtant je n'ose pas lui montrer mon pénis Je ne peux même pas faire l'amour avec elle, prenez conscience de l'importance que ça a, la sexualité c'est extrêmement important, leur première fois, et toutes les fois d'un ado et même d'un adulte fera sujet de conversation extrêmement fréquent chez un homme, imaginez votre enfant rentrez chez-lui et vous raconter la discussion "Et toi Jean, comment c'tait ta première fois, hein ?
-Ma copine a pas pu s'empêcher de rire en voyant mon zeub, il est pas super grand...
- ahaha p'tite bite"

Et on sait tous que ça se finit en bagarre...
Peut-être que c'est abusé, mais merde c'est vos gosses !
j'en souffre car mes parents ont pas pris soin de moi.
Ne laissez pas vos enfants avoir à aller sur ce genre de forum.
Ne laissez pas ses frères sœurs se moquer de lui.
Ne le laisser pas se goinfrer de conseils à la con "c'pas la taille qui compte"
C'est peut-être vrai, mais on s'en fout, on le sait !
Le soir, vous venez dans sa chambre, vous lui parlez un peu de sexualité, vous le ménagez, et vous lui demandez de mesurer son pénis avec et sans érection, vous lui expliquez pourquoi et vous n'inventez pas une excuse pourrie.
si ils ont un micropenis ils doivent le savoir, c'pour leur bien.
Faites pour eux qu'ils se sentent bien au vestiaire, au lit, à la piscine.

Hey v'savez quoi ? même par sa copine il se fera tripoter gentillement de temps en temps...

Allez, bon courrage chers parents, soyez courageux, et faites de vos enfants ce qu'ils veulent être.


Cordialement, L
aldo89 1164Messages postés dimanche 9 novembre 2008Date d'inscription 7 novembre 2011 Dernière intervention - 17 janv. 2009 à 18:56
salut "L"

ton message est bouleversant et plein de verité.

ps: sachez qu'il existe aussi le contraire des hommes trop bien gatés par la nature qui ne trouvent pas de femmes pour leurs relation sexuelles.
gegesisi L - 23 févr. 2009 à 23:58
pffff mensonge sur mensonge : d'abord tu regard trop la TV les psychopathe on une enfance plus dure avec des viols de l'inceste des coups de la tortures de la séquestration prostitution alcool drogue famille d'acceuil. sa c'est l'enfance d'un futur tueur en série psychopathe pervers violent et asociaux.
et perdu les gay aime les grand pénis sinon la sodomi ne fonctionne pas. alors avant de sortir un truk il faut s'informer.
Cédric L - 4 sept. 2009 à 20:05
Le message date de 2008 mais je ne peux empêcher d'y répondre.
Cette phrase m'a beaucoup choqué :
"beaucoup regardent des films pornographiques et en voyant leur pénis se mettent à cogiter, et ce sont beaucoup d'eux qui devient psychotiques, pervers, violents, complexés, asociaux, No'Life, dépressifs, Beaucoup deviennent gays"

Honnêtement, mélanger le fait d'être homo avec des choses comme "pervers" "psychotique" "violent" "asociaux" c'est honteux !
L'homosexualité n'est pas une maladie et ne résulte pas d'un quelconque trouble physique ou psychologique, ce que vous dite ne tient pas la route ...
Vous par contre, qui partez dans un délire tel que celui ci, devriez vous faire soigner.
Serte avoir un micro-pénis ça doit être dur a assumer, mais il ne faut quand même pas abusé en disant que "beaucoup d'eux devient psychotiques, pervers, violents, complexés"
C'est pathétique.
Ce document intitulé « Mes fils auraient ils des micropénis ? » issu de Sante-Medecine (sante-medecine.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.