Posez votre question Signaler

Cancer du foie et poumons stade final [Fermé]

cindy54 - Dernière réponse le 30 sept. 2010 à 01:27
Bonjour,
suite à un cancer du colon, mon papa est atteint de nouveau d'un cancer du foie avec metastases au niveau du foie, des poumons.
j'ai vu son oncologue qui m'a annoncé qu'il ne lui restait plus qu'1 à 2 mois a vivre.
avec ma mere nous avons souhaiter qu'il rentre a la maison selon son choix.
actuellement il est tres fatigué, a beaucoup de mal a s'alimenter,une jaunisse, un ventre tres gonflé mais depuis toujours il ne dit pas quand il a mal, pourtant son medecin ma dit qu'il doit avoir tres mal.
il n'est pas au courant de la gravité de son etat, pensez vous judicieux de lui dire ou bien continuer a lui mentir?
il ne comprend pas pourquoi les medecins n'envisagent pas de traitement.
je ne sais quoi lui dire.
et surtout j'aimerais savoir quels sont les signes qui vont me montrer que son etat empire?
merci de vos reponses.
cindy
Lire la suite 
Réponse
+11
moins plus
Bonjour,
je vais partager avec vous ma propre expérience, mon père étant atteint d'un cancer du foie diagnostiqué en 2009.
En mai 2009 on l'a opéré pour lui enlever la tumeur au foie. Le foie était cyrhosé et le médecin nous avait dit qu'il en referait. C'est chose confirmée depuis janvier de cette année. Aucun traitement possible vu son état général mauvais (coeur, insuffisance rhénale, diabète).
Mon frère, ma soeur et moi avons opté pour lui annoncer, nous voulons rester transparent vis-à-vis de cela. Il l'a finalement bien pris (enfin qu'on s'entende sur le mot "bien"). Il a fait preuve d'une grande sérénité depuis qu'il le sait. Ceci nous a permis d'avoir une relation comme je n'en ai jamais eu avec mon père depuis que je suis né (il y a 39 ans...). Ma soeur et mon frère ressentent la même chose.
Son état de santé de déteriore de jour en jour, avec des hauts et des bas, il est jaune, fort maigri, il mange peu (mais boit encore). Il est maintenant alité et ne peut presque plus se lever. Il ne semble pas souffrir pour l'instant.
Nous vivons au jour le jour chaque moment avec lui sachant qu'il partira. Est-ce dans une semaine? dans un mois ? dans un an? nous n'en savons rien, et personne ne peut nous donner d'infos par rapport à cela. C'est cela la côté dur de la chose, on voit un être que l'on aime aller de moins en moins bien et on ne sait pas combien de temps ça va durer. C'es assez difficile à gérer psychologiquement. Il a eu 73 ans lundi dernier. Nus avons fait un grand dîner avec toute notre famille car se sera sans doute le dernier pour lui.
Pour en revenir sur "faut-il le dire ou non", j'ai perdu ma mère il y a 12 ans maintenant. Elle est décédée brutalement et il y a tellement de choses que je n'ai pu lui dire que j regrete maintenant... Avec papa, nous avons voulu lui dire pour pouvoir partager ces choses. je n'aurai donc pas ce regret là.

margerite9- 30 sept. 2010 à 01:27
bonsoir,
pour ma part je ne l'ai pas avoué à mon frère ,l'hopital lui a dit ,pareil il l'a bien pris ,j'ai préféré cette méthode car ils sont plus apte a expliquer d'une façon très humaine
Publi-information
Réponse
+7
moins plus
je viens de découvrir votre message.. je ne prétends pas tout savoir, mais je vous donne ce conseil qui vient du coeur: ne parlez de rien à votre papa, vivez"comme d'habitude" le plus possible en partageant la vie de tous les jours avec lui, en l'incluant dans votre routine quotidienne, pas de larmes devant lui, essayer de faire comme si "tout était quasi normal" c'est le plus beau cadeau, sans doute le dernier, que vous puissiez lui faire... votre papa se montre digne pour vous, rendez lui la pareille.. çà va pas être facile, mais je pense que vous pourriez peut être prendre des conseils auprès d'une association demandez à votre médecin, il a aussi le "devoir moral" de vous assister dans cette épreuve.

Doc Breizh 3045Messages postés mercredi 11 juin 2008Date d'inscription ModérateurStatut 25 juillet 2011Dernière intervention - 21 déc. 2008 à 19:15
Bonjour,
un autre "devoir moral" du médecin,au passage:l'information loyale et éclairée du patient...
cindy54- 21 déc. 2008 à 20:05
Bonjour,
un autre "devoir moral" du médecin,au passage:l'information loyale et éclairée du patient...



oui je suis d'accord avec vous mais comme mon pere ne lui a rien demandé elle a preferé ne rien lui dire...
papotine Doc Breizh - 22 déc. 2008 à 11:31
merci de votre commentaire Docteur! pas chance, la pluie m'a épargnée.. je suis passée entre les gouttes!!! par contre votre brutalité verbale doit être lourde à porter, n'est ce pas? kenavo!
Doc Breizh 3045Messages postés mercredi 11 juin 2008Date d'inscription ModérateurStatut 25 juillet 2011Dernière intervention - 22 déc. 2008 à 11:42
Bonjour,d'abord (he,oui,je suis poli,moi)
brutalité verbale?...je me porte bien merci!Je ne vois pas où était la brutalité:je suis allé droit au but.
On est sensible?
Guyguy Doc Breizh - 8 déc. 2009 à 18:26
Bonjour Docteur,

Quelle est votre opinion sur le fait que mon père a un cancer au foie, et des métastases à l'estomac depuis 6 mois et que tout ça provient d'un premier cancer à la vessie en 2001. Il a 71 ans, il fume énormément et se nourrit mal car il ne recoit pas de chimio à cause de son coeur car il est cardiaque en plus. Définitivement il est très malade mais demeure encore dans sa maison seul, il prend sa voiture quelque fois. D'après vous, combien de temps lui reste -t-il ? Dans combien de temps commencera-t-il à faiblir ?
Réponse
+3
moins plus
bonjour,
personne ne peut me dire les signes physiques de l'aggravation de son etat???

Réponse
+3
moins plus
Mon père aussi avait un cancer de foie.Mais malheureusement il est mort depuis 18 jours,il a trés soufré pendant une semaine,il ne mangeait rien,il buvait seulement l'eau,le medecin avait lui donné un traitement le lundi mais dommage il na pas pu l'utiliser parcequ'il est mort le mercredi(allah yrahmou).j'éspére que ton pére va guérir inchaa allah.

diamantbleu13- 23 août 2010 à 19:20
Bonsoir,
Ma mère est décédée le 13 aout, son foie avait enflé mais elle n'avait pas assez d'ascite pour la ponctionner. On lui a fait une demie chimio, les yeux étaient moins jaunes le ventre également. Nous étions contents. Elle ne s'alimentait plus et buvait encore un peu, puis elle a commencer à délirer, tout en étant consciente, elle voyait des choses qui n'existaient pas. L'infirmier nous a dit de l'hospitaliser c'est que nous avons fait le 12, elle décédera le 13 à l'age de 55 ans. Un mois avant son oncologue me disait encore que ce n'était pas la fin. Que s'est il passé? Je ne le saurai jamais. ( Allah Yarhma°
chris- 24 août 2010 à 00:24
mes condoleances ...c'est dur de rester sans reponses, de ne pas savoir .. mais je realise mainteant que je me torture aces toutes ces questions , et le résultat est le meme papa est cecedé depuis un an et 2 mois , tu viens de perdre ta maman , et la douleur , l absence sont la, seul le temps apaise .. courage , cordialement CHRIS
chris- 24 août 2010 à 00:26
marinca ?
Réponse
+3
moins plus
Je suis dans la même situation que vous actuellement, sauf qu'il s'agit de ma maman : elle est entrée à son domicile depuis deux jours et déclare exactement les mêmes symptômes :
le cancer du foie a été foudroyant après l'éclatement de la tumeur primitive au sein de celui-ci : elle est actuellement sous assistance respiratoire, la plèvre étant atteinte.
Je ne sais quoi lui dire pour ne pas l'inquiéter : elle a encore un espoir, même si elle doit sentir qu'elle est extrêmement maigre et fatiguée.
Elle est âgée de 56 ans et venait à peine de prendre sa retraite il y a de cela 6 mois.
Pour l'accompagnement des proches, je pense qu'il faut laissé agir son coeur et l'entourer le plus possible d'amour et de respect envers ses souhaits, même si je sais au fond de moi que l'espoir est de l'ordre du miracle.
Dans notre peine, cela fait toujours du bien de savoir que nous avons actuellement les moyens d'accompagner les malades dans une ambiance plus sereine qu'un milieu hospitalier, et je crois qu'il faut que l'on soit conforté dans le sens qu'il ne peut y avoir mieux qu'un retour à domicile avec une présence continue des proches, je pense que cela vaut de l'or.
Avec toute ma peine que je suis obligée de cachée ( en partie) pendant le temps ou je suis avec ma mère, je ne sais encore comment trouver le bon discours, mais écoutes ton coeur et ta raison, et laisses-toi guider par l'amour que tu lui portes.
Oserais-je dire bon courage, c'est une épreuve tellement difficile lorsqu'il s'agit d'un proche que cela demande une énergie énorme pour pouvoir affronter cela.
Bien à toi
ALINE

furieux- 13 août 2010 à 22:31
je suis furieux suite a la publication de cet article http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0004409
On nous avait dit que linus poling était un escroc que la vitamine c était inefficace et que cette piste devait être abandonnée.Combien de personnes auraient pu être sauvées?
Aujourd'hui hui j en veux au monde médical français d être prétentieux est arrogant et de décider que les gens doivent mourir sans rien tenter pour eux.Les états unis eux pratiquent ce traitement
http://www.dailymotion.com/video/x25v5b_cancer-vitamine-c_news moi aussi j ai cru que cette vidéo c était n importe quoi
Réponse
+2
moins plus
merci pour vos reponses rapides, je pense que mon pere se rend compte de son etat peut etre pas du temps qu'il lui reste parmi nous... des que je suis avec lui je ne peux m'empecher de penser que bientot il ne sera plus la et les larmes viennent d'elle meme...j'essaie de faire comme si de rien n'etait mais c'est difficile quand je le vois souffrir.
je susi jeune maman depuis 6 mois, mon fils est tres atthé a son papy malgré son jeune age et vice versa et c'est cela qui est le plus difficile pour moi. me dire que mon fils n'aura pas la chance de connaitre plus son papy.

Papotine vs me parlez d'associations, quelles sont t'elles? son oncologue n'a pas pris de gants pour m'annoncer ca et c'est vrai que la j'ai beaucoup de mal a encaisser.

Esmeralda comment l'etat de votre papa s'est degradé? quels ont été les signes?


cindy

chris- 5 mai 2010 à 00:59
cindy ; c est peut etre brutal mais au moins vous etes an courant .. papa est parti il y a 10mois; a aucun moment les oncologues nous ont dit que c etait la fin, l avantage est qu on a toujours eté normaux, gais, et souriants devant lui, l inconvenient c est qu on est tombés de tres haut ... courage .. bises CHRIS
Réponse
+2
moins plus
ouhaou

Solidairement

Ai vecu une histoire similaire avec mon papa l'année dernière. Et je me posais les meme que toi. Moi je crois qu'i faut en parler mais cette conviction est personnelle. D'éviter les moments d'émotion pendant les moments de vie c'est dommage. Un jour je suis allé rendre visite à mon père à l(hopital et l'oncologue est rentré dans la chambre. j'étais super angoisée que l'on parle du cancer devant mon père car j'avais peur qu'il craque et moi aussi mais nous avons été fots à ce moment là et même si nous avions pleuré cela aurait été encore un moment partagé dans l'honneté. il a été fort abattu après et il est décédé 1 semaine plus tard les reins étant atteints. je suis désolée de ce que tu vis. Mais sachat cela mon père a souhaité descendre hors de l'hopital voir ses petits enfants, il nous a parlé (pas tros loin non plus se sachant condamné) mais il y a eu moins de non dits.
En conclusion, ce que tu dois te demander c'est si il supportera la nouvelle (tout le monde la supporte) mais préviens sa réaction car toi tu le connais parle en avec ta mère et agis selon ta conscience car il il ne sera plus il serait dommage de vivre avec des regrets.
Enfin partage les sentiments et tes émotions avec lui car plus tard il sera trop tard avoue lui que tu l'aimes.
N'hésite pas non plus à lui faire réintégrer un centre hospitalier car la charge physique et émotionnelle est de plus en plus lourde. Dans les hopitaux des personnes sont là pour accompager ton père psychologiquement et l'aider dans sa douleur. Pas de culpabilité. Tu eux être aussi présente physiquement à l'hopital que chez ta mère en ayant des roulement de présence avec ta famille.
Que la force soit avec toi

Réponse
+2
moins plus
bonjour.
je suis dans le même cas que votre papa ,après une chimio en 2008 et une opération en 2009,voilà que je rechute,je recommence des séances de chimio,pour aborder l'opération avec plus de chance ,qu'elle réussisse.

garder le moral et surtout ,soyez très présents auprès de votre père ,on a besoin de se savoir entourer.
et croyez bien qu'il sait surement ,l'évolution de son état ,mais n'en parle pas pour pas vous faire faire trop de soucis .moi quand on me demande ,comment je vais ,la réponse est toujours très bien ,et pourtant je souffre moralement et physiquement .
je vous souhaite ,beaucoup de courage .

Réponse
+1
moins plus
Bonjour Cindy,

je pense que mon pere se rend compte de son etat peut etre pas du temps qu'il lui reste parmi nous...

Pas sûr... Cela ne m'étonnerait pas que ton père cherche, malgré son état, à vous protéger en n'abordant pas la question. Il sait que vous souffrez, vous aussi, de le savoir en fin de vie.

Bon courage à vous tous

Réponse
+1
moins plus
Il y a un mois mon papa est également parti des suites d'un cancer du foie point de départ au rectum ayant évolué tres vite avec méta au foie, os, poumons); il n'a survécu que 2 mois et demi.
Nous l'avons garé à domicile autant que nous avons pu mais il tombait , était très fatigué et ne supportait plus la chimio et les rayons. Le cancer au foie le fatiguai, il avait maigri, était jaune...il a donc été hospitalisé en unité de soins palliatifs . Ces services apportent des soins de qualité, sont à l'écoute des patients, permettent un accompagnement physique et psychologique des patients .J ai eu la chance d etre la pour l accompagner dans ses derniers instants afin qu il ne parte pas seul et se sente aimé et entouré. Je te souhaite du courage...

Réponse
+1
moins plus
merci a tous pour vos temoignages.
malheureusement mon papa s'est envolé le 4janvier...sans avoir pu rentrer a la maison ni meme aller en soins palliatifs. il est parti seul tres vite car a 18h il parlait encore et etait lucide.tout c degradé en qqes heures au dire des infirmieres qui noust ont prevenu trop tard ... merci a tous

chris- 23 août 2009 à 11:09
bjr;nous venons de vivre la meme chose..il parait qu il n y a que le temps qui apaise et adoucit,je ne le vois pas arriver ce fameux temps.. CHRIS
Réponse
+0
moins plus
Bonsoir Cindy,

J'ai vécu la même chose il y a plusieurs année avec mon père. Je pense que ton papa doit se douter que son état est très grave. Mon père était rentré à la maison et un jour il m'a demandé de lui dire ce qu'il avait vraiment; je lui ai expliqué avec le plus de douceur possible. Il a été triste et abattu pendant quelques jours, il se doutait quand même de la gravité de son état, mais, je ne pouvais pas lui mentir. Son état s'est encore aggravé très vite et il a lui même demandé à être hospitalisé car il souffrait et avait besoin de morphine. Nous l'avons soutenu jusqu'au bout, il y avait toujours quelqu'un près de lui nuit et jour. Il s'est endormi doucement sans souffrir.
Actuellement la prise en charge de la douleur est encore plus importante en milieu médical donc ne t'inquiète pas , il ne souffrira pas.
L'important pour lui est que sa famille soit présente et rende ses derniers moments les moins douloureux possibles.
Je te souhaite beaucoup de courage.

Réponse
+0
moins plus
Tu dois etre a coté de lui pour lui renforcer et ne lui dis rien a propos de sa maladie

Réponse
+0
moins plus
bonjours cindy je sais plus quoi dire courage courage a mon avi vous lui dite rien moi aussi ma cousine elle soufre d'un concer de colon metastases au foie et poumon les medecin il dise c pas operable pour le momoent elle suport bien la chimio safait 2 quelle decouvert sa maladi enfinc dur et votre pere safait combien de temp je le souhaite bon retablisement courage

Réponse
+0
moins plus
courage les médecins ne disent pas tout,ils cachent facilement,mais ils ne savent pas tout aussi.L'évolution et la réponse au traitement est variable.Il y a les statistiques et la théorie d'un côté,et de l'autre côté il y a la personne avec son histoire,ses symptômes,sa relation avec les proches.Le patient peut faire semblant de ne pas savoir,en effet il ne saura jamais tout,mais il "sent",il se doute bien de certaines choses,après tout c'est lui qui souffre en premier,et si les proches essaient de cacher au malade,cela peut être réciproque.Le malade peut faire semblant de ne se douter de rien pour ne pas inquiéter ses proches.C'est très complexe.L'essentiel,ce ne sont pas tellement les "mots",mais surtout une présence

Réponse
+0
moins plus
Bonjour à toi ! si je comprends bien cela maintenant 1 an que ton père est malade ! C'est très difficile de voir notre papa se détériorer tranquillement comme ça... Mon père a ce cancer à l'estomac, tumeur au foie, qui proviennent d'un cancer antérieur à la vessie. Son coeur n'étant pas bon car il fait des infarctus depuis 20 ans, il fait de l'angine et a un pacemaker !!! il lui reste seulement un rein fonctionnel. Avec tout ça il ne peut être opérer mais en août 2009, ils nous ont dit qu'il était condamné. Nous sommes maintenant en mai 2010 et il a beaucoup maigri, il mange une fois par jour (perte d'appétit intense). Depuis deux semaines il ne prend plus sa voiture, mais il n'est pas allité... my god combien de temps lui reste-t-il ! Il n'a pas de douleur heureusement !

Guylaine

Réponse
+0
moins plus
bonjour!

Je m'appelle Pascale...j'ai actuellement ma mère qui est alitée à cause de son cancer du foie. L'évolution a été rapide...ventre gonflé, peau jaune, nausées ...difficulté à s'alimenter ...fatigue éprouvante à chaque instant. Nous aussi avons fait le choix de "la garder" à domicile. Elle pose sans cesse des questions sur son état...elle se bat comme une lionne.. dernier "bras de fer" avec un cancer qui l'a épuisé ...cancer qu'elle a depuis 11ans. De gros traitements de chimios, des rémissions passagères.... mais toujours ce face à face avec la maladie! c'est vrai les médecins ne disent pas tout ...mais alors?? Pourquoi ces traitements qui en finalité n'ont pour but qu'un ralentissement temporaire?? La médecine a des limites....et les centres hospitaliers parfois avec leurs procédés me font songer....à des asiles "de fin de vie"! Bien sur...quand cela ne vous touche pas...les propos que je tiens semblent scandaleux....mais lorsqu'il s'agit de quelqu'un de cher....il est normal de tout remettre en question! Nous n'avons qu'à notre actif un semblant de technologies qui nous font nous souvenir ...que nous sommes primaires et...impuissants! le cancer fait plus de morts que certaines guerres!! des enfants, des maris, des parents, des femmes.....resteront ils dans "l'oubli"?? Leurs luttes permanents au nom de la vie...nous devons trouver un antidote! cela viendra...sans doute, le ventre d'une mère héberge un(e) chercheur(euse) qui trouvera le remède ultime!? Tout est possible à celui ou celle qui croit! Pour ma part maman est entre les mains de DIEU! quand les lois de la médecine ne peuvent plus rien...quand les oncologues ne parlent plus...que les malades reviennent chez eux....qu'il est question "d'autres soins"...il est bon de trouver un réconfort dans la métaphysique!! gardez courage! ne craquez pas! donnez tout votre amour à celui ou celle qui vous a aimé un jour....et un jour....le cancer sera définitivement... VAINCU!!


PASCALE GAVAUDAN 13430 EYGUIERES

Réponse
+0
moins plus
Pascale,
Je prends à l'instant ton message avec l'âme en peine ! le 3 juin, j'écrivais mon histoire avec ma maman, et ce jour, je retrouve exactement la même histoire avec ta maman ! je crois revivre cette foutue maladie au travers de ce que tu raconte : j'espère que tu auras assez de courage pour affronter ce terrible foie malade;
qui mieux que moi pourrais te comprendre, j'ai vécu cela pendant à peine 1 mois et demi, avec cette dégradation foudroyante en la personne qui était pour moi la plus chère à mes yeux ! je parle au passé aujourd'hui car je suis dans la peine d'avoir vu ma mère dans cet état, et malgré son combat et celui de mon père qui a été plus que remarquable, la fatalité c'est produite : j'ai encore beaucou^p de mal à y croire, mais j'espère de tout coeur qu'il n'en sera pas de même pour ta maman, car je le souhaite à personne !
il est vrai que j'ai beaucoup été à l'écoute de ma maman, et de ses quelques mots qu'elle avait beaucoup de mal à sortir ( atteinte par le cancer par ses poumons aussi ) , mais j'ai respecté sa personne , bien que j'avais envie de lui dire tellement de choses encore ! dis lui que tu l'aime car tu ne lui diras jamais assez et elle ne l'entendra jamais assez non plus , donnes lui le maximum d'amour et réponds à ses interrogations, c'est le conseil que je te donne, car si on pose des questions, c'est qu'on a envie d'entendre une réponse, mais laquelle ? c'est à toi de juger si elle souhaite entendre la vérité ou non, il n'y a que toi qui la connais plus que tout autre personne ! écoute ton instin, il te guidera déjà dans tes actes et tes gestes.
Je te souhaite encore beaucoup de courage et je pense à toi, qui mieux que ceux qui l'on déjà vécu pourrait le comprendre à cent pour cent ?
Surtout lorsqu'il s'agit de sa maman !
avec toute mon amitié et mes pensées à ton égard
ALINE

Réponse
+0
moins plus
bonsoir je vie actuelle la méme chose que vs ici mon papa et atein dun cancer du colon et du foi les medecin mon dit kil ne lui resté ke kelke mois! son état empire il a le ventre,les jambes et les mains ki enfle et ki son dur mais keske ca veu dire personne ne me le dit et je minkiéte chaque jours ken je rentre dans ca chambre et ke je le vois encore plus enflé !je ne comprend pas pouvez vous maidez a y comprendre plus clair s il vous plais ! il lui on met la seringue en morphine plus 2 patch et ce normal a t il autand mal ? je sui perdu a chaque fois ke mon telephonne sonne g peur !!!! les medecin veule ke je lui annonce kil va bientot partir mais c impossible je n'est pas la force d affronté cette annonce g 24ans et un ptit garcon de 5 ans ki heureusemen me donne un ma force !!

Réponse
+0
moins plus
bonjour ,
je vais le meme cas , mais moi c'est ma soeur je te conseil de ne lui rien dire il faut éssayé de profiter le max avec votre papa

Ce document intitulé « Cancer du foie et poumons stade final » issu de Sante-Medecine (sante-medecine.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.