Posez votre question Signaler

Sensations étranges au niveau de l'anus [Résolu/Fermé]

Craime - Dernière réponse le 19 juin 2010 à 17:38
Bonjour,
cela fait un peu plus d'un mois que je souffre de démangeaisons au niveau de l'anus. je suis donc allé voir mon médecin qui, après m'avoir très rapidement examiné, en a déduit qu'il s'agissait d'un prurit. il m'a donc prescrit un vermifuge et une pomade.
seulement, ce n'est pas passé et j'au dû retourner le voir. il m'a re-prescrit un vermifuge (le même, penssant que je faisais une réaction allergique et qu'il fallait doubler la dose !! ), sans m'examiner cette fois-ci, et une autre pomade (titanoréine) il y a de ça deux semaines.
mais malheureusement pour moi, ce n'est tjr pas passé et depuis quelques jours (4/5 jours environ) j'ai la sensation d'avoir une boule ou une bulle ou un gonflement au niveau de l'anus, mais lorsque je (tente) regerde la zone je ne vois rien ; ni gonflement, ni boule... d'ailleurs, ça ne me démange même plus.
je pensais qu'il s'agissait d'émorroïdes, mais je ne saigne pas et je n'est pas mal qd je vais à la selle.
Samedi dernier j'ai dû rentrer chez moi en urgence, alors que je me baladais ds un centre commercial psq j'avais l'impression que mon anus ne cessait de gonfler pdt que je marchais!! LOL^^
j'aimerai savoir si certain d'entre vs ont déjà vécu ça et s'ils ont réussi à "s'en sortir" ?
Y a t il un moyen de ne plus avoir cette sensation de gonflement ?
Lire la suite 
Réponse
+122
moins plus
Mes deux cents sur les démengeaisons de l'anus :

Rencontre 1 :
----------------
Le classique, des parasite. Bon ça c'est juste pour l'histoire puisque ce n'est pas le thème exact ici. Celà dit, j'ai failli devenir fou pendant cette expérience. Mon principale problème était le gros blocage à aller me faire inspecter cette partie de mon anatomie par un docteur. Du coup, j'ai trainé le malaise bien plus longtemps que nécessaire et le jour où j'ai trouvé l'origine du trouble (merci petit mirroir + position acrobatique) j'ai été un peu traumatisé par cette intrusion apparante. Bref, quelques médicaments adaptés à base de talc et ce fut de l'histoire ancienne.

Rencontre 2:
--------------
Là on est dans le sujet puisqu'on parle d'une démangeaison dont la source est indéfinissable. J'ai banni directement le généraliste ou le dermatologue qui ne font qui tourner en rond et prescrire des pommades
à l'efficacité douteuse. Ma première difficultée étant de trouver un professionnel du milieu. C'est dans un film avec Dieudonné que j'ai découvert le terme de proctologue. Mais impossible d'en trouver un dans ma région. J'ai appris par la suite qu'un gastro-entérologue disposait d'à peu près les même compétences et j'eu beaucoup moi de peine à en dénicher. Me voilà donc chez le gastro-entérologue. Après un examen qui ne donna rien si ce n'est que l'anus était légèrement boursoufflé à certains endroits (ça je le savais déjà, ça se sentait assez facilement avec le doigt), il me donna un autre rendez-vous pour une endoscopie du colon. En effet, ne voyant rien, il m'expliqua que des démangeaisons peuvent survenir en cas de fissure anale, ou même d'un cancer du colon ou de la prostate (l'un, l'autre, ou les deux je ne me rappelle plus bien). Une troisième cause possible avait aussi été citée, mais à nouveau, ma mémoire me joue des tours. Bref j'me retrouve avec une caméra dans le cul, et pour ceux que ça intéresse, ça n'est ni douloureux ni traumatisant. Le plus étrange était néanmoins le touché rectal avant la "séance de projection", c'était en quelque sorte mon dépucelage anal, et bon... un peu inhabituel comme sensation. Je me rappellerai d'ailleur toujours cette phrase que je lui ai ballancé juste après qu'il me demande : "vous avez eu mal ?". Et moi qui lui rétorque : "vous voulez dire, dans mon amour propre ?" :D Bref, il était temps de quitter ces lieux étriqués pour faire le point. Il n'a rien trouvé pendant l'endoscopie. D'après lui, j'avais peut être une tendance a être un peu trop propre à ce niveau là et m'explique que cette zone aqueuse est très sensible il qu'il faudrait éviter toute sorte de lavage savonné. Je sors quand même un peu dépité. Tout ça pour ça... Et puis après réflexion je me suis dit, partons quand même de ce principe. L'anus est sensible à la base, et le mien l'est devenu extrêmement pour une raison qui m'échappe. Faisons tout ce qui est possible pour le ménager.

Techniques de combat :
----------------------------
L'ennemi N°1 : Le savon
N'utilisez aucune sorte de savon même dermatologique. Laisser votre anus tranquille !
Quand vous sortez de la douche, n'utilisez par de serviette pour le sécher mais un sèche cheveux.
Ceci est très important et expliquer en détail plus bas.

L'ennemi n°2 (le plus important) : Le grattage.
Vous, anus chatouillant, aurez sûrement remarqué qu'au plus on gratte au plus on a des problèmes.
Pas exactement, enfin pas les mêmes problèmes. Après un grattage trop agressif qui en vient jusqu'à blesser,
une sensation de coupure et de douleur vive peut se faire ressentir. Mais étrangement, durant cette période, pas ou peu de démangeaisons ! Ce n'est qu'une fois que les blessures se résorbent et que l'anus reprend
sa texture normale, quelles reviennent en force, et qu'on gratte, gratte, gratte...

Pour me guérir, j'ai donc tout simplement réduit les frottements sur l'anus à 0, ou presque. Pour ma part, la principale agression vient du papier toilette. J'ai donc adopté une version plus orientale du lavement. Tout le monde peut se débrouiller comme il veut, moi j'ai une toilette dans la salle de bain avec la douche à côté. Donc après un passage aux toilettes, je fait partir éventuellement les déchets récalcitrant (excusez des détails) avec un feuille de papier toilette en faisant extrêmement attention de ne pas créer de frictions sur la zone sensible. Une fois le gros du travail effectué prudemment, direction la douche ou je termine le nettoyage avec un jet d'eau tiède et la main (ne soyez pas dégouté, des millions de gens le font) et bien sûr une douceur extrême dans les mouvements. Un fois réalisé, j'utilise un sèche cheveux pour sècher la zone (position froide ou tiède pas trop chaud!). Le séchage est très important, l'environnement ne doit pas macérer dans l'humidité. Je ne l'ai jamais expérimenté, mais soupoudrer un peu de talc en fin de parcours peut être en toute logique très utile. Vient ensuite la partie la moins facile à gérer; ne pas se gratter ! Pas de secret, c'est parfois très difficile, faites vous violence et dites vous que ça fait partie du combat. En cas de démangeaisons insurmontables, écarté légèrement les fesses et donner un coup de sèche cheveux (position froide). Ca m'a bien aidé, mais si c'est pas le cas pour vous, soyez inventifs et trouver quelque chose qui vous convient mieux.
Après environ 2 à 3 semaines en respectant scrupuleusement ce mode de fonctionnement, les démangeaisons sont complètements parties. L'anus reste néanmoins encore fragile, il faut continuer à faire très attention. C'est vraiment après 1mois et demi voir deux mois, que la peau s'est fortifiée et que j'ai pu constater une résistance normale aux frottements. Voilà comment j'ai mis fin à 2 ans de calvaire.

Remarque. Un an plus tard, j'ai fait un "rechute". Mais j'étais fautif à 100%. Je me suis frotter plusieurs fois trop fort avec du papier toilette. Ca peut arriver, on sent alors le lendemain une plus forte sensibilité dans la zone. Il suffit de faire directement très attention aux frottements pendant quelques jours, et l'état redevient normal. Si comme moi, trop confiant, vous refaites les même erreurs sur un laps de temps trop court. C'est la replonge. Rien de dramatique, j'ai suivit la même logique pour guérir mais à une nuance près. Contrairement à la première fois, je me grattais inconsciemment pendant la nuit, réduisant à néant mes chances de guérisons. C'est l'argile verte qui ma sauvé. En cataplasme à renouveler toutes les deux heures, et surtout, un cataplasme que je gardais toute la nuit et qui a empêcher les grattements. Il y a d'ailleurs sûrement moyen d'accélérer grandement le traitement en agissant directement en parrallèle avec l'argile verte. L'argile verte a des priopriétés particulièrement efficaces contre la putréfaction. Mais je ne me remetterai pas dans cet état expressément pour en faire le test technique :D

Je n'ai pas la prétention d'avoir trouvé la technique ultime ou de soigner tous types de démangeaisons anales avec cette technique, mais ça a marché pour moi.

Bonne chance, et tenez bon !

okboy- 30 déc. 2009 à 09:30
bonjour suna!
le message que tu transmets et trés récent 21/12/09,et plein d'espoir pour enrayer ce mal!
souffrant de ce désagrément comme un grand nombre de personne dont j'ai pu lire les mêmes problèmes que je rencontre .j'ai eu la même approche que toi pour solutionner ces démangeaisons mais je n'ai pu tenir que 4 jours mon record (on se croirait dans une compétition tellement que l'on veut y arriver!).Mais tu me redonnes espoir,et je recommence aujourd'ui d'ailleurs ce matin je ne me suis pas gratter. dans une semaine je donne de mes nouvelles.
bella- 31 déc. 2009 à 22:02
bien le bonjour à tous et à toutes !!!
c'est vrai que l'argile verte calme les envies de grattage mais il faut persister , moi mon erreur c'est de n'avoir justement pas persister !!! moi au fait je souffre d'une fissure anale due a une constipation cette dernière est due à une consommation très réduite d'eau , je peux rester sans une goutte d'eau pendant plus de 24h mais je ne faisais pas des concours pour en être récompensée , seulement l'envie de boire ne me viens que rarement !!! c'est la faute de ma vie bien entendue !!! pour moi je crois que la fissure s'est résorbée je ne suis pas sur certes et je n'ai plus envie d'aller consulter car le toucher rectale est très douloureux et me laisse dans un état insupportable plus d'une semaine !!!
mon nouveau problème c'est le grattage !!! il est vrai et pas honteux de dire que le grattage donne une satisfaction orgasmique sur le coup plus on gratte plus on a envie de gratter plus et plus encore , on a même envie de se toucher et se faire pénétrer le rectum avec le doigt ça donne une sensation intense mais hélas ça ne dure pas autant dés que l'épisode du grattage prend fin commence un épisode nommée la douleur intense au niveau du canal anal commence et cet épisode dure longtemps on a même l'impression que son postérieur pèse plus lourd , même pour marcher ça deviens pénible !!!
a vrai dire comme beaucoup l'ont signalé c'est un cercle vicieux même la médecine reste incapable de traiter ce genre de souci mais peut être que ceux qui ont dit qu'il faut essayer de ne pas focaliser sur cela ont raison, quand je m'occupe j'oublie que ça gratte même si je le remarque j'essaye de ne pas trop y penser , mais c'est souvent au moment de se nettoyer que l'on craque !!! alors courage à tous !!!
Publi-information
Réponse
+66
moins plus
Alors moi en fait ce ne sont pas vraiment des douleurs mais de forte démangeaisons
elles se situe en générale dans la zone entre la base des testicules et l'anus, evoluant parfois jusqu'autour de l'anus et remontant vers la base de la raie des fesses
Disons que le problème c'est que ça me démange vraiment beaucoup, il est tres difficile de resister à me gratter (souvent jusqu'au sang...) et cela me cause vraiment pas mal de souci (et cela fait des années que cela dure)
Disons que le pire c'est quand la sensation de "gêne" apparait avec le début de démangeaison, quand je commence à "gratter" je ressens au début une quasi jouissance (et je n'amplifie pas mes mots) un peu comme la sensation agréable qui arrive quand ça vous démange dans le dos et qu'enfin vous arriver à vous gratter mais en 20 fois plus fort...
Enfin bref.. c'est assez bizarre et tres difficile à gerer... et les medecins n'en dise pas grand chose ... (une fois il y en a qui m'a simplement dis de bien garder les ongles court....)
Si il y en a qui sont dans le même cas que moi et qui aurait des réponses... je veux bien

Réponse
+23
moins plus
Salut à tous.

Niveau douleur dans la région anus/testicule/verge/la-zone-entre-les-testicules-et-l'anus, je connais bien. Et en même temps je ne pourrais pas vous aider plus que ça.

J'ai fais de nombreux examens, tant au niveau urinaire qu'anal, car au bout d'un moment, je ne savais plus distinguer l'origine de ces douleurs

Après plusieurs visites chez l'urologue et chez le gastro (ce dernier m'a laissé un souvenir imperissable, son mot d'accueil était très touchant "Ah, bein si vous venez me voir, c'est que sûrement vous avec mal au cul!"), je n'étais pas vraiment plus avancé que ça... Je suis alors tombé sur un médecin qui m'a parlé de prostatite chronique. Un mal qui touche beaucoup de monde, tant que les hommes que les femmes, où il est question d'une douleur bien réelle mais dont les origines ne sont pas infectieuses. Où le stress nous fait contracter en permanence certains muscles au point de les fatiguer, provoquant des sensations de brûlure, de pesanteur...

Pour moi qui panique dès le moindre bobo, ces réponses ne m'ont pas suffit. Mais personne n'a pu m'aider plus que ça. Généralement, mes symptômes disparaissaient peu à peu dès lors que j'étais atteint d'une autre pathologie totalement différente m'occupant l'esprit et me détournant de mes premiers maux...

Je ressens une sensation de pesanteur, de brulure, de douleur dans la région de l'anus/coxis depuis quelques mois. Les médecins n'ont rien trouvé, le gastro m'ayant laissé un souvenir impérissable, je n'ai pu me résoudre à retourner le voir pour la collopsie. Voilà maintenant une semaine que ces gênes dans les régions urinaires réapparaissent... J'ai beau cherché, je ne me rappelle plus quel traitement j'ai pu suivre la dernière fois que j'en ai souffert...

Outre bouffer ce placébo de fleur de Bach, histoire de me détendre un peu (une boule de nerfs, moi? presque pas) je suis un peu perdu face à mes douleurs. Dans mon entourage, personne ne semble s'inquiéter outre mesure de mon état. Et on me reproche toujours d'être trop à l'écoute de mon corps.

Quelqu'un d'aussi hypochondriaque que moi aurait-il une idée? Une solution miracle? Autre que détourner mon attention en me mutilant un doigt avec un bouton de manchette?

billo- 22 avril 2010 à 16:33
Je te conseille d aller voir Mr FALL Baatoukeurgui www.baatou-keurgui.com il pourra faire keleke chose pour toi c etait mon cas
Réponse
+19
moins plus
bonjour
j'ai 21 ans je souffre depuis maintenant 5 ans d'un prurit anal.Contrairement a d'autre personne jamais je n ai eu honte de montrer mon anus.Or,apres des années de demarches et de traitements jamais je n ai réussi a m en sortir...je vis avec 24h/24!J'ai tout d abord été voir une dermatologue qui ma prescrit diprosone en pommade en vain(et ce fut le début d'un long calvère)J avais 15 ans et jallais de médecin en médecin...
Traitements prescrits
-des ovules et pommade econazole chez un gynéco qui ma dit apres quelques visites qu il ne pouvait rien faire pour moi.
-une vingtaine de pommades telles que locoid,dermoval,mycoster,deliproct,diprosone, hirucreme,xylocaine,Aderma,hydracort ,de la vaseline... m'ont été prescrites par plusieurs médecins généalistes.
-des medicaments pour atténuer les démangeaisons tels que Xyzall Celestamine et Aerius ,des suppo Titanoral et des cachet pour m aider a trouver le sommeil sans me démanger (Atarax) n'ont en aucun cas guéris mon prurit anal,et ce depuis plus de cinq ans maintenant.
-le traitement fluvermal ma aussi été prescrit!
j ai bien sur acheter plein de creme en pharmacie ( homéoplasmine, pruriced creme, bepanthene,les pommades pour le siege de bébé mixa,des savons de la roche posay du safforelle du gin hydralin, mytosil jai meme essayer de la creme nivéa!et j en passe encore ...!!!
Depuis toujours on ne trouve pas de solutions miracle;on me dis meme souvent que ce serait dans ma tete !
Je n'ai pas de boutons ,rien a part des lesions de grattage vu que je me démange tout le temps.On m a conseiller d aller voir un psychiatre qui n'a pas su trop quoi me dire et qui m'a prescrit des antidepresseurs.
En vain...toujours l'anus qui pique qui démange alors on gratte encore et encore pour ne plus s 'en séparer!!!
J ai été voir un proctologue qui ma prescrit du fluoresceine et une pommade anti démangeaison de la roche posay....sans résultats!
Je suis aller jusqu'a chez des personnes qui ont le don de soigner les gens en quelques prieres(2conjureurs et un magnétiseur)en vain ....
Récemment je" suis aller au chu de tours en consultation privée avec un professeur en dermatologie qui m'a prescrit un antidépresseur qui ne résolut pas mon probleme!
Entre autre j'ai aussi fait une analyse de mes selles qui n'ont rien données....donc ce ne sont pas des vers !
J ai bientot rendez vous avec une psychiatre qui fait de l'hypnose....c'est ma derniere chance!!!je vais tenter !
Apres cele je ne saurais plus vers qui me tourner en sachant qu'aux urgences ils ne peuvent rien faire pour moi (je l'ai beaucoup entendu cette phrase!)
Sachez que je n'en peut plus je souffre je me sens seule et ne sais plus quoi faire pour m'en sortir je ne sors plus avec mes amis je veux m en sortir mais tous les jours ces picotements sont plus forts et me pèsent de plus en plus!J'en peux plus je ne dors plus je suis fatiguée a bout !!!!S'il vous plait aidez moi a m'en sortir
J'aimerais qu'un médecin puisse me donner son avis ....j'aimerais tellement m en sortir ne pas etre obliger de me gratter de pleurer et de me regratter et d'etre sur les nerfs tout le temps a cause de ca!
J'aurais 21 ans dans une semaine.....je souhaite une chose c'est de guérir!!!Ce prurit a gacher toute mon adolescence je ne veux pas continuer a vivre comme ca s'il vous plait aidez moi a trouver "la solution Miracle"
Encore merci elodie

Koté- 17 oct. 2009 à 15:11
Bonjour Eleo, en lisant ton message j'ai de suite pensé qu'il faudrait comme solution miracle que tu cesse de penser à cette "saloperie" qui te ronge et que tu trouve quelqu'un dans la vie qui t'aime et te comprenne, quelqu'un qui t'accepte comme tu es afin que tu puisses être au présent, profiter de la vie enfin. Ne plus te demandé ce que tu as mais vivre tous simplement.
Bon courage et bonnes chances
Réponse
+10
moins plus
Pour répondre à Mioum, je vais répondre à ta question en t'en posant une autre. Me me balance pas un galet tout de suite, ça peut paraitre ridicule, mais quand même : t'es-tu déjà une fois épilé la zone source de tous tes ennuis? D'une part, une peau parfaitement "claire", à nue, douce, est bien plus propice à l'application de crèmes et autres soins qui pourraient te soulager. D'autre part, elle peut être plus facilement lavée et nettoyée avec du savon de Marseille qui décape bien sans pour autant te ronger la peau. Pour ce qui est des crèmes, tout bête, t'as pensé à l'homéoplasmine?

Autre suggestion, là encore, pas taper, pas tout de suite du moins, mais balance voir tous tes caleçons au recycleur et procure toi des slips pour peau sensible ou au coton bio que j'ai déjà pu trouver dans des magasins bio.

Ton problème, même s'il semble beaucoup différer de ce que l'on a pu lire plus haut (donc qui diffèrent de mes propres symptômes), n'en semble pas moins handicapant.

Pour ce qui est du traitement à long terme et les origines de la chose, j'ai ma copine qui m'a rappelé les faits suivant : il a un ou deux ans, je présentais les même symptômes que ce que j'ai pu décrire plus haut, à savoir brûlure anale, dans le canal urinaire, sensation de pesanteur dans l'anus, et j'en passe. Les médecins m'avaient une fois diagnostiqué une prostatite, mais visiblement, cette fois ci, pas de germes en vue. J'ai patienté plusieurs semaines, espérant que mes douleurs disparaissent. Elles ont effectivement disparues lorsque je me suis cassé les orteils d'un pied et foulé la cheville. Comme je l'ai dis plus haut, une douleur pour en remplacer une autre. Pour bien enfoncer le clou, ma pseudo infection urinaire est revenu dès lors que je pouvais de nouveau marcher correctement...

Je ne pense pas que nos maux soient imaginaires. M'est avis qu'à force de penser à nos douleurs sans arrêt, le corps ne peut pas tout corriger, guérir. Certaines plaies disparaissent, alors que d'autres, de part notre attention exacerbée, ne partent pas.

C'est l'une de mes théories. Je n'y adhère pas totalement non plus. Je tente de m'en convaincre. Essayez de convaincre un hypocondriaque que non, sa douleur n'est pas un cancer du colon mais des hémorroïdes... Je tente de m'y faire...

C'est un peu fallacieux, ces troubles. Et ce raisonnement. Mais c'est tout ce que je peux proposer. Et c'est tout ce que je peux faire pour me rassurer, par la même occasion... Parce que si je suis là, c'est surtout pour trouver des réponses à mes questions...

Réponse
+7
moins plus
au fait, j'ai 17 ans et je suis une fille !!

aidesoignante- 18 févr. 2009 à 21:18
Bonjour,
ton probleme est peut etre
Une hemorroide externe ou interne
Une thrombose ( un caillot de sang formant une poche)
De toute façon il faut que t'aille chez un specialiste
Moi perso je vois d'enorme probleme anal et surtout hemoroidaire mais des fois on ne les vois pas a l'oeil nu !! Va chez un gastro enterologue lui meme poura te dire excatement ce que tu as. Mais pour calmer ta crise il te faut cirkan titanorroide ou autre supo et c'est prescis par ton medecin traitant
Bon courage et consult
Lorsqu'on a des probleme d'hemorroide il faut eviter
Alcool, epice et tabac
voila
Réponse
+6
moins plus
Bonjour !
L'ennemi de l'homme c'est l'ignorance. Je vous conseille d'effectuer un bon diagnostic, par un généraliste expérimenté, qui vous orientera correctement pour des analyses ou autres radios ou échographie pour enlever le doute. Il peut même vous conseiller un spécialiste.
Le probléme que le malade peut rencontrer, c'est de ne pas se soigner correctement au début au point de devenir chronique. ''je ne vous le souhaite guére''.
Ce-ci dit, il n'y a pas lieu de paniquer, réviser votre alimentation, évitez lez choses acides piquantes. Evitez les excés de conseves et de congelés, mangez des légumes crus et de la laitue elle aide à néttoyer et serre de pansement pour les saignements.
Evitez les médicaments qui fragilisent les petits tissus conducteurs de sang et les petits vaisseaux sanguins, tel que l'excés d'aspirine et ses dérivées, et de la vitamine c .
Concernant votre sensation de boule, une échographie vous enlevera le doute, et vous saurez ce que c'est.
Faites des analyses de sang pour votre PSA, pour enlever le doute du cancer.
la norme est de 0 à 4 au dela de 4 il faut s'inquiéter.
Soyez sincére avec votre médecin pour qu'il puisse établir bien son diagnostic, et ne tardez pas.
en conclusion, la santé de l'homme rentre par sa bouche, sa nourriture, la surveiller implique le bien etre. Bonne santé à toi
J'espére que ces petits renseignements te serviront pour acquerir une meilleure santé, ai confiance en toi
Bon courage petit.

Réponse
+6
moins plus
Bonjour à tous,

J'ai lu avec attention vos témoignages.
J'ai peut etre une nouvelle piste pour vous tous : les muscles des jambes, y compris celui qui part du genou vers l'interieur de l'aine (j'ai oublié son nom).
Il peut en effet tiré sur pas mal d'organes supérieur car en gros, si il est crispé (personnes nerveuses ou souffrant de syndrome femoro patélaire, ou les deux!) il devient TROP tendu et engendre des douleurs ou genes "echo" (ventre, testicule, anus, etc.)

Cela peut aussi venir d'une vertebre etc.

Aller demander aussi conseil à un BON ostéo et expliquez lui tous vos symptomes.
Vous serez peut être surpris.

Bon courage !
Cy

Réponse
+5
moins plus
Bonjour
J'ai moi aussi le même problème, j'ai depuis un an l'impression d'avoir quelque chose de coincé dans l'anus et parfois qui bouge. Quand je m'examine je constate que j'ai l'anus gonflé et parfois qui se dilate.
J'ai été traité pour des vers, sans succés. J'ai fait une coprocultuure à plusieurs reprises, sans rien trouver. J'ai fait une coloscopie, rien à signaler. Je suis allée voir un spécialiste à Nantes qui n'a pas trouvé la cause de cette gêne....
Ca me tape sur les nerfs, ça m'angoisse et me pourri la vie.
HIer soir, ça me brûlait à l'intérieur de l'anus avec des sensations désagréables, c'était horrible.
Je ne sais plus quoi faire mais j'espère que les médecins vont finir par trouver la cause parcque c'est à devenir fou!!!!!!!
Je n'ai pas d'hémoroïdes externes, juste une petite interne mais je ne pense pas que ce soit qui me fasse si mal !
J'ai essayé d'aller voir un magnetiseur, il n'a rien pu faire!!!
Alors si quelqu'un se reconnait dans mon témoignage et peut m'aporter une réponse , merci
Et bon courage à tous ceux qui souffre comme moi

tititoto- 27 mars 2009 à 23:01
Moi aussi j'ai cette sensation de brulure entre l'anus et les testicules. J'ai été consulter un urologue qui m'a fait une prise de sang pour voir mon taux PSA. Ce taux renseigne sur une éventuelle infection de la prostate qu'on appelle prostatite. J'attend maintenant les résultats. L'année dernière j'avais les mêmes symptômes et j'avais en effet un taux de PSA trop élevé, renseignant d'une prostatite. Etant donné que la prostate est un endroit apparamment agréable pour les bactéries il est très difficile de les en déloger! J'ai bouffé des antibiotiques pendant 3 mois avant que l'infection disparaisse. Aujourd'hui un an plus tard ça reprend. Apparemment ça arrive fréquemment quand la bactérie n'a pas disparue complètement. Dons rebelotte pour avaler des antibios. GRRRRRRRR.
bibi- 4 févr. 2010 à 15:50
Bonjour Totoro,

Je suis tombé par hasard sur ton message, j'espère que tu es toujours présent car je souffre depuis un an du même pb que toi, à quelque chose prêt.

Pourrais-tu me faire un signe si jamais tu reçois cette réponse.

Merci, à bien tôt j'espère!
dortor- 7 févr. 2010 à 16:28
totoro il faut que toi ou un médecin fasse le touché rectale, moi j'ai eu le même problème mais avec cette un peu douloureuse tout rentrera dans l'ordre
armand- 20 févr. 2010 à 19:30
je me trouve exactement dans ta situation sauf que moi ça fait 30ans que ça dure j,ai tout essayer il n'y a rien a faire je peu t'affirmer que je vais quitter ce monde avec cette demangeaision a l'anus courage salut
manulecorse- 12 mars 2010 à 14:45
pareil pour moi C je crois depuis un accident de voiture,j ai passé aussi quelques examens...
je me decide enfin seul de m'occuper de cela en commençant par ici,a suivre
bon courage tout le monde
car c très chiant C entrain de me pourrir la jeunesse
Réponse
+5
moins plus
J'ai exactement le même problème depuis 2 ans. Il m'arrive même de me gratter jusqu'au sang.
Le proctologue n'a rien trouvé, la coloscopie non plus, les vermifuges ne donnent rien et les crèmes non plus.
J'en suis venu à la conclusion comme Suna qu'il fallait vivre avec et surtout arriver à ne plus se gratter pour calmer les choses.
Mais autant quand je suis éveillé je me contrôle à peu près, autant pendant le sommeil c'est une autre histoire. Régulièrement le matin je me réveille en constatant que je me suis gratté pendant mon sommeil.

J'en ai marre alors il y a deux mois, je me suis confectionné un "blindage".
Je me suis taillé un short dans un vieux jean.
J'ai découpé un grillage métallique fin semi rigide (tramage moustiquaire) à la manière des serviettes hygiéniques et l'ai cousu à l'extérieur du jean. Avec ça, il m'est impossible de me gratter, même en le voulant. Cela a complètement résolu mon problème de grattage nocturne. Il faut prendre un jean serré afin qu'il ne puisse pas pivoter autour de la taille et ne pas tailler le short trop court pour qu'on ne puisse pas faufiler un doigt en passant par le bas. Bien étudier la forme de la grille pour qu'elle couvre bien la zone à protéger sans devenir inconfortable.

Bizarrement, le fait de mettre cette culotte blindée au coucher calme mes démangeaisons. Le fait de savoir que je ne pourrai pas me gratter à l'air d'agir sur mon ressenti de la démangeaison. Cela doit être lié au fait que le grattage procure du plaisir. Le subconscient accentue peut-être la sensation de démangeaison pour inciter à se gratter et obtenir ce plaisir immédiat du grattage.

Mon problème n'est pas terminé pour autant car je "faute" de temps à autre dans la journée quand je vais aux toilettes où en me séchant après le bain. Mais au moins j'ai éliminé les grattages inconscients sur lesquels il m'était impossible d'avoir un contrôle. Je vais essayer de suivre l'exemple de Suna et améliorer ma maîtrise de soi.

Réponse
+5
moins plus
j'ai déjà eu ce genre de choses il sajisais d'une trombose çà fait prèsque pas mal mai ces très génant et il est urgent d'aller voir un spécialiste ces émoroides qui se sont transformé en trombose n'attendez sutout pas ! de toute manière on est de plus en plus mal soigné avrc des generaliste vaut mieux hélas pour le porte monaie aller voir un spécialiste sinon dieu ces en quoi cela peut se transformer il serait bomâge de voir un jolie anus voir se déteriorer et de souffrir. démêchez vous sauvez vôtre anus !.

13- 28 mai 2010 à 00:56
slt un homme peut aussi avoir des fissur anal?
13- 28 mai 2010 à 01:18
une fissur anal peut étre grave? réponder slp
katy- 9 juin 2010 à 00:18
salut à tous !!! moi j'ai une fissure avec des démangeaisons je supporte un peu tout le mal, cela fait partie de mon quotidien, ce qui m'inquiète le plus c'est d'avoir ces derniers temps du pus sur le papier hygiénique avec une odeur que je supporte mal, en plus depuis que j'ai la fissure mes parties génitales sont devenues très sensibles, facilement irritables et si par mal chance j'oublie de me changer c'est la galère des démangeaisons !!! Y a t-il une explication pour le pus ??? et est ce que c'est signe grave ou quoi au fait ??? merci d'avance !!!
Réponse
+4
moins plus
bjr, j'ai 18 ans vla mon prbl cela fait maintenant plusieurs mois que lorsque que je vais à la selle je remarque la présence de sang sur mon anus, de plus j'ai constaté la présence d'un bout de chair qui ressort et qui fait mal. je n'est pas encore consulté mon medecin!!! est-ce des hemoroides? interne ou externe ? et quels sont les solutions dans ce cas. AIDER MOI SVP!!!!!! merci d'avance

Mali45- 19 mai 2010 à 01:12
Salut molinrouge j'ai 19 ans et j'ai aussi ce problème j'aimerais savoir si pour toi sa c aranger et qu'elle traitement tu as suivi si oui. J'espère que tu pourra m'aider car c'est très embêtant et c'est peu dire. Merci d' avance
fredo- 7 juin 2010 à 10:29
Salut !
J'avais le même problème que vous et suis allée voir une procto : diagnostique : une fissure annale antérieure avec "lychénification", et la boule qui "ressort" s'appelle un "marisque" si j'ai bien compris. C'est chez moi en lien avec des hémorroïdes internes dont je n'avais pas connaissance car elles sont indolores, Dieu merci c'est déjà ca.
Bénin, mais soit douloureux, soit démangeant à mort (dans mon cas c'est la démangeaison, comme les autres ci-dessus) et je soigne avec de l'argile verte, en effet, ça aide.
Réponse
+4
moins plus
salut je te conseille de consulter un proctologue , ya pas de solution de grand mere miracle .par contre ne t affolle pas c est un probleme frequent une hemoroide qui sort de l anus ,mais en aucun cas il faut rester comme ca !!! tu prend ton courage et en un premier temps tu vas voir ton generaliste .. l ai deja fait et je te jure qu ils sont loin d etre choqué par ton troufignon !! pour eux c est la routine !!! allez vas y !!!!!!!!!

Réponse
+4
moins plus
Bonjour à tous,

Moi j'ai exactement le même problème que Miamm et Mioum et ceci depuis bientôt une quinzaine d'année avec des passages à vide et d'autres plus virulents!

Exactement les mêmes symptômes, présence d'une démangeaison partant de l'arrière des testicules à l'anus, voir parfois jusqu'au bout de la raie des fesses avec aucuns signes distinctifs visuellement (outre des rougeurs simplement liées au fait de se gratter ne serait-ce qu'instinctivement la nuit)

En général ces démangeaisons arrivent surtout lorsque j'ai les fesses à l'air (qu'elles respirent), en fin de journée , au moment du couché et parfois le matin et aussi naturellement lorsque j'ai beaucoup transpiré.

Evidemment comme tout le monde, le fait de gratter provoque effectivement un soulagement limite orgasmique, néanmoins il ne faut pas oublier que cette situation reste toutefois très handicapante dans certaines situations, même si l'on apprend à vivre avec et d'ailleurs on le vit plutôt bien!

J'ai consulté toutes sortes de spécialistes, le plus efficace fut un dermato qui m'avait dit qu'il s'agissait de petites peau microscopiques (une sorte de champignon que tout le monde aurait, mais qui ne se développe pas chez tout le monde), ces petites peaux invisibles à l'oeil nu démangent lorsqu'elles poussent et le fait de les gratter les empêche de pousser et ça devient un cercle vicieux (sans jeux de mots)

Quelques traitements et solutions préparées en pharmacies sont efficaces, mais ça n'a qu'un temps... La meilleure des solutions, c'est traiter de temps en temps et le reste du temps apprendre à contrôler, avec l'expérience ça marche et je ne m'en porte pas plus mal, sans quoi je serais sûrement traité à vie puisque d'après les dermatos il s'agit de quelque chose de récurent! On l'a une fois, on l'a pour toujours (parfois ça passe pendant quelques années et ça revient au bout d'un moment)

A priori ça n'est absolument pas contagieux, ni héréditaire, ni dangereux! C'est simplement chiant (Comme beaucoup de maladies de peau d'ailleurs!!!)

Réponse
+4
moins plus
Moi aussi j'ai souvent des démangeaisons au niveau de l'anus, surtout le lendemain de soirée avec des "potes"...

Réponse
+3
moins plus
ben je n'utilise que des caleçon 100 % coton... ensuite l'epilation ? ben je veux bien mais à part peut etre 1 poil au cm² je n'en ai pas vraiment dans cette zone...

J'ai essayer de laver la zone tres souvent ou beaucoup moins (dans la limite du raisonable bien sur :D ) avec des savons divers et variés allant du plus simple au plus doux dermatologiquement...(hydratant, neutre, 100% naturel, bio etc...) cela n'influence pas vraiment...

miamm- 16 août 2009 à 02:54
Même problème. Ca fait 2 ans que ca dure, ca me démange surtout le soir ou le matin et parfois, en grattant, c fait tellement du bien que le mal est fait et que la démangeaison se transforme en douleur.

On m'a déjà prescrit plusieurs pommade, bains de siège, même le daktarin (pour une possible réaction à des champignons présent naturellement chez tout le monde...), mais rien n'y fait.

Je passe souvent de l'eau tiède dès que ca me démange pour calmer, mais c'est rare que ca calme longtemps et je fini souvent par me gratter.
Le plus souvent juste avant le réveil.
Je me rend compte que je me grattais en me réveillant et je suis bon pour un retour case départ.

Bref, si qq'un a déjà eu pareil et s'en ai sorti, je suis tout ouie
Réponse
+3
moins plus
bonjour!
comme je le disais dans mon message du 30/12/09 mon record était de 4 jours sans me gratter.
je vous donnais rendez-vous dans une semaine.Nous y voici ,je ne me suis pas gratté,mais des moments difficiles ,psychologique au bout du 4ème jours satisfait ,au matin du 5ème jour énorme envie de gratter j'ai respiré fortement pour me contrôler les mains ne devaient pas aller sur l'anus , les mains contre le mur ou sur la table mais pas en bas je me commandais.Puis la sensation de chatouille s'est apaisée .
Donc aujourd'hui 8 jours. Je ne crie pas victoire et vous donne rendez- vous le 18 janvier car je part au ski.

Réponse
+3
moins plus
bonjour!
comme je le disais dans mon message du 30/12/09 mon record était de 4 jours sans me gratter.
je vous donnais rendez-vous dans une semaine.Nous y voici ,je ne me suis pas gratté,mais des moments difficiles ,psychologique au bout du 4ème jours satisfait ,au matin du 5ème jour énorme envie de gratter j'ai respiré fortement pour me contrôler les mains ne devaient pas aller sur l'anus , les mains contre le mur ou sur la table mais pas en bas je me commandais.Puis la sensation de chatouille s'est apaisée .
Donc aujourd'hui 8 jours. Je ne crie pas victoire et vous donne rendez- vous le 18 janvier car je pars au ski.

acquamarine- 6 janv. 2010 à 17:03
Le froid fait du bien à ce genre de problemes.

L'ideal serait de mettre les fesses sur la neige........lol! je plaisante et bon ski!

Faites des bains de siege avec de la mauve(plante)
Suna- 7 janv. 2010 à 10:27
Bravo okboy, continue comme ça ! Bien que de part mon expérience personnelle, il faudrait compter encore une petite semaine pour que la partie dure à gérer soit accomplie, n'oublie pas qu'il y a un point important qui pourrait faire trainer le processus : le grattage pendant le sommeil. Tu devrais pouvoir t'en assurer au réveil.
Est-ce qu'il y a une sensation un peu plus irritante le matin ? Une légère trace de... enfin vous me suivez...
Bien que je ne conseille aucune crème aussi légère soit-elle pendant la phase de reconstruction, si tu as un gros doute sur ce point, place un peu de pommade grasse genre purol sur l'anus. Ou mieux, un petit peu d'argile verte en surface. Si tu le retrouves sur le sous vêtement au réveil, c'est qu'il y a grattages nocturne inconscient, et c'est pas bon. Dans ce cas, cataplasme d'argile bien soutenu pendant toute la nuit. L'action de l'argile pendant toute une nuit peut éventuellement faire apparaitre une démangeaison vive qui conduit au réveil. L'argile a souvent c'est effet de provoquer la douleur qu'elle soigne pendant le début d'un traitement. C'est son angle d'attaque. Dans ce cas, bien sur ne pas gratter, mais faire disparaitre le cataplasme et l'argile avec de l'eau tiède tout doucement jusqu'à ce que ça se calme. Puis bien sécher au sèche-cheveux et terminer son sommeil qui ne devrait plus être interrompu.

Bon ski !
lolodu69958- 23 févr. 2010 à 22:09
Coucou, moi je connais une personne qui m'était très cher qui avait se genre de souci et je pense donc suna que tu a peux etre une tumeur.Apres ceci n'est qu'une hypothèse un.
suna- 1 mars 2010 à 18:25
Merci beaucoup, je suis guéri mais tu as raison, j'ai sans doute une tumeur... Au fait, j'ai mal à une dent,
tu crois que je devrais faire une ponction lombaire ?
Réponse
+3
moins plus
Salut : depuis 4/5 an , j'ai la partie sur la fesse droite a coté de l 'anus qui me démange et uniquement la partie droite, absolument rien sur la fesse droite....

je me demandais bien se que c'etait ... ça fais comme de la peau blanche, type eczema, sec qui gratte grave..

ca peu pas etre des vers car il y en aurais des 2 coté, les vers ça vote que a droite, mais la il s agit de mon fion....et pas de politique..

.je pensais a des champignon ou eczema, ou psoriasis, ou bien le fais que je suis gaucher et me torche le fion en appuyant un peu plus a droite....

la je met un peu de lamisil (pour les champignon sous les ongle)....

Réponse
+0
moins plus
Bonjour,

J'ai déjà ressenti des démangeaisons à ce niveau, et les médecins que j'ai consulté m'ont tous dit que je n'avais rien, même les spécialistes, avec le désagrément que cela a de s'exposer à chaque visite médicale.
J'ai trouvé toute seule la solution, laver tout le linge avec une lessive hypoallergénique au savon de marseille, la meilleure pour moi étant celle qui représente un animal domestique et se laver exclusivement avec du savon de marseille le plus pur possible (de la marque petit marseil....) et depuis mon problème s'est résolu seul.
Je pense qu'il s'agisait uniquement d'un problème d'alergie à tous les produits qui sont rajoutés dans les lessives et le savon.
Bon courage, car je sais à quel point cette situation et génante en même handicapante.

Ce document intitulé « sensations étranges au niveau de l'anus » issu de Sante-Medecine (sante-medecine.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.