Créer une discussion Signaler

Mgptt - cmu, lenteurs administratives

chris - Dernière réponse le 9 août 2011 à 20:40
Bonjour,
Voilà, je ne pensais vraiment pas faire appel à un forum de discussion pour ce genre de problème, mais il me semble que dans la vraie vie, personne ne veuille nous aider, ou du moins, c'est l'impression que j'ai, suite à trois semaines de combats administratifs afin que ma mère, qui est tombée soudainement et gravement malade, puisse bénéficier de sa CMU qui lui revient de droit.
Vous devez déjà bien cerner mon profil, je suis son fils, j'ai 25 ans, jusque là, les problèmes administratifs ne m'avaient jamais concernés, mais soudainement, c'est à moi de m'occuper de ma mère et je me retrouve au départ de la course avec une tripotée de bâtons dans les roues. Je n'y connais rien, et je ne sais pas ou donner de la tête, j'ai l'impression d'être une balle de ping-pong, prisonnière d'un jeu qui n'en finit pas.
Ma mère est donc tombée malade il y a un mois. Où plutôt, nous avons découvert ses symptômes graves, jusque là cachés. Aujourd'hui, nous ne savons toujours pas ce qu'elle a, faute de pouvoir faire appel a des spécialistes compétents, car nous avons vraiment l'impression qu'on nous bloque à tout niveaux. Nous avons emmenés ma mère aux urgences, elle a fait des prises de sang, et commencé un traitement dont je remet l'efficacité en cause, faute au diagnostique, qui n'est pas convaincant pour moi. La bonne nouvelle, dans tout ça, la seule, c'est qu'il ne semble pas y avoir de cause physique, si ce n'est le cholestérol à surveiller. Ma mère a des tremblements, des crises de tétanie et une dépression prononcée, paradoxalement due, j'en suis sûr, aux anti-dépresseurs (bromazepam) qu'elle prenait depuis vingt ans. Elle reste sur son canapé toute la journée et demande à ma soeur de lui acheter un kit-suicide sur internet. C'est dur. Et sans l'assurance d'être couverte, chose précise qui nous manque à ce jour, aller vraiment à fond dans les soins ne s'avère pas évident. Ma famille n'est pas aisée, et il nous serait impossible d'assurer les frais médicaux requis en cas d'hospitalisation prolongée.
Sa CMU n'est donc plus à jour depuis Juin, bien que ma mère ai déjà envoyée son dossier de renouvellement 3 mois avant (l'accusé de réception en atteste). Quand nous nous sommes aperçu, chez le pharmacien, que sur la carte vitale, la cmu n'était plus à jour, je suis directement allé à l'assurance maladie (cpam). J'ai bien vu tout de suite que l'établissement traitait des cas courants, et que le mien ne l'était pas tant que ça. D'abord, on me dit que ma mère n'est pas gérée à l'assurance maladie, mais à la mutuelle (mutuelle générale), puis on découvre que c'est un cas spécial et que sa cmu est bien gérée ici. Puis, on me dit qu'il n'y a pas de dossier de renouvellement, qu'ils n'ont rien reçu. C'est incroyable, j'ai l'accusé de réception. Réponse plus étrange encore, on me dit qu'il est possible que si le dossier arrive trop tôt, il soit simplement écarté. Alors je ne sais pas, ils le mettent à la poubelle ? C'est presque drôle. Exaspéré, je me met en tête de réunir les pièces pour le nouveau dossier, qu'ils m'assurent à la cpam de le faire passer en urgence, sous huit jours. Je file donc à la mutuelle générale chercher l'attestation de sécurité sociale qui m'est demandée sur le formulaire, noir sur blanc, on me dit que ce n'est pas possible, puisqu'elle n'a pas la CMU (chose précise que je dois obtenir avec l'attestation que je leur demande). Situation kafkaïenne ! Je fais bien comprendre à la secrétaire que ma journée n'allait pas se terminer comme la sienne, à 16h. Au bout de 10 minutes, l'attestation de sécurité sociale sort comme par miracle. Quelques jours plus tard, je dépose le dossier complet a la cpam, on m'assure qu'il va être traité en urgence.
Mais voilà, ça fait bien deux semaines, et toujours pas de mise à jour de la carte vitale, ni d'attestation de CMU dans la boîte au lettres. Entre-temps, il y a eût des complications avec ma mère, et l'hôpital a envoyé sa facture. Du coup, ma soeur a appelée l'hôpital, qui a conseillé de relancer la mutuelle. Elle s'est donc déplacée là-bas, a insisté lourdement pour que le secrétaire daigne décrocher son téléphone et appelé le siège social, et là, oh surprise, ma soeur a pris contact avec une employée de Paris, qui avait l'air compétente, et qui lui a assurée qu'elle aurait encore pu attendre longtemps si elle ne l'avait pas appelée, car il n'y avait rien dans la navette. Donc, d'une part une lourde incompétence (ignorance ?) et de l'autre des promesses.
Finalement, nous avons reçu cette semaine, du siège sociale, la même attestation de sécurité sociale que je suis allé cherché moi-même, et qui servait à constituer le dossier de CMU, et non l'attestation de CMU elle-même, la carte vitale n'est toujours pas à jour. On se dit qu'on se fiche de nous. Mais pourquoi ?
Je parle comme un enfant affolé, mais je ne sais vraiment pas quoi faire, ni a qui m'adresser. Se pourrait-il qu'il y a vraiment anguille sous roche (je développe une paranoïa aigüe) et que, pour une raison que l'on nous cache, l'on refuse d'accorder à ma mère ce qui lui revient de droit vu ses très faible revenus (pension de réversion des PTT) ? Si oui, que faire ? Sinon, que faire ? Attendre ?
Je vous dit merci par avance de votre attention et de votre aide, si tant est qu'elle soit possible.
Lire la suite 
Réponse
+1
moins plus
Bonjour,

Postes ton message ici => http://droit-finances.commentcamarche.net/forum/securite-sociale-27

TU auras beaucoup plus de réponses.

Mais essaie de faire plus court car on a du mal à aller jusqu'au bout !
Ajouter un commentaire
Publi-information

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.