Posez votre question Signaler

Alcool et brûlures d'estomac très violentes [Résolu/Fermé]

Lisette - Dernière réponse le 6 avril 2009 à 09:33
Bonjour,
J'ai 22 ans, je suis étudiante et je bois pas mal depuis que j'ai 15 ans. J'ai commencé à avoir des sensations de brûlures les lendemains de cuites, vers 20 ans, qui ressemblaient au début à une faim que je n'arrivais pas à calmer. Puis c'était de plus en plus violent, comme si on me serrait très fort l'estomac et que la douleur remontait comme une vague dans l'oesophage.
Maintenant la douleur commence dès le premier verre que je bois (j'avoue que n'étant pas très riche, je bois vraiment des saloperies, des trucs forts et premiers prix comme le mauvais whisky, mauvais vins, mauvaises bières fortes...) et je suis obligée de me souler vraiment jusqu'à tomber pour ne plus la sentir, sinon ça fait encore plus mal le soir même que le lendemain. Je précise que je ne bois pas tous les jours et que les douleurs passent au bout d'une journée et d'une nuit complète après la prise d'alcool.
Je me demande si l'alcool a pu provoquer une vraie lésion, et à chaque nouvelle prise d'alcool, j'ai l'impression que ça s'accentue encore un peu plus. J'ai un peu honte d'aller consulter parce que je ne me sens pas de graves problèmes d'alcoolisme, je suis juste une jeune fille qui fréquente des milieux soit étudiants, soit alternatifs (musiciens, etc...)
Merci d'avance pour vos réponses
Lire la suite 
Réponse
+33
moins plus
Bonjour,
l'alcoolisme ne se définit pas forcement par une prise quotidienne d'alcool; beaucoup d'étudiants ont un problème avec l'alcool : les alcoolisations aiguës du week-end rentrent dans ce cadre.Tu bois jusqu'à être complètement ivre pour oublier la douleur:on pourrait presque parler de "dépendance physique" (avec des gros guillemets) puisque tu bois en sachant que tu auras mal.
Les douleurs décrites pourraient faire penser à une gastrite ou une oesophagite par reflux gastro-oesophagien (favorisé par l'alcool).Mais il faut consulter un médecin,lui parler des douleurs et de ta relation à l'alcool.Il n'y a pas de honte à lui en parler:il fait aussi de la prévention
Primum non nocere
En Bretagne,il ne pleut que sur les cons!



Pour plus d'informations sur le traitement de l'alcoolisme : http://sante-medecine.commentcamarche.net/faq/3445-alcoolisme-comment-traiter-l-addiction

lisette- 27 août 2008 à 14:00
Merci doc pour votre réponse; vous avez l'air de vous y connaître et je vous remercie de ne pas dramatiser. Je vais aller voir un médecin je pense, vous avez parfaitement raison.
Bien à vous
Publi-information
Réponse
+17
moins plus
Bonjour Lisette ,jai probablement une reponse beaucoup plus pertinente que celles qui ont été postée avant.....Je suis une jeune fille de 22 ans je n'ai pas de probleme d'alcool mais jaime egalement prendre un coup de temps en temps comme toute les jeunes filles de mon age....Il y a 4 ans , les douleurs atroces on commencé et meme comme il a été mentionné par d'autre, lorsque je ne prenais qu'une seule biere ou une coupe de vin.Cela se deroulais toujours de la meme maniere.....Je buvais un peu javais du plaisir je rentrais chez moi fatiguée et jallais dormir, et voila qu'a 4 heures du matin je me retrouvais avec des serrements et des brulures digne de la torture chinoise qui me reveillaient et jallais vomir jusqua en tomber épuisée endormie à coté de la toilette.Parfois,ces symptomes duraient plus de 12 heures et c'etait insoulageable , meme avec des fameuses Gravol.Je ne trouvais pas ca normal , apres tout un verre ne vallais pas le coup de me mettre dans cet état alors jai cessé de boire complement.A tout les partys , jetais la seule avec mon verre de jus et c'en etais ridicule . Je rageais de ne pouvoir faire la fete comme les autres alors que je voyais constamment des jeunes de mon age qui se defoncent et qui consomment enormement dalcool sans trop avoir de consequences.Ce qui dit , jai été consulter je dirais 5 ou 6 specialistes différents qui m'ont , pour la plupart , pris pour une alcoolique ou une droguée parce que je leur avait mentionné fumer de la mari occasionnellement.J'étais enormement frustrée et j'ai donné une derniere chance : un gastro-entérologue!Il m'a fait subir une gastroscopie , ce qui consiste a inserer une camera par la bouche et aller explorer le tube digestif et lestomac avec....Ce fut tres douloureux et traumatisant et ils n'ont rien vu d'anormal .J'étais encore plus frustrée et je commencait a me demander si jetais folle de croire que javais une maladie quelconque.J'ai demandé par moi meme , a la suite d'un conseil d'une connaissance, a passer une echoraphie abdominale.ET VOILA on avait trouvé le probleme , je presentais des pierres a la vesicule biliaire(cholelitiases) d'un diametre de 3 cm !!!!!!! Elles etaient probablement presente dans la vesicule depuis ces 4 ans puisqu'on ma expliquer que celles-ci touchent tres frequemment des femmes en lage davoir des enfants biologiquement parlant (16-25ans). Donc en conclusion : il y a maintenant 8 jours je me suis fait opérer pour complement enlever la vesicule (il faut specifier que c'est organe n'a rien de vital) tout le monde me disait de ne pas m'inquieter avec ça , que ce n'étais qu'une opération d'une jour et que le retablissement etait rapide...............Pffffffffffff,FOUTAISE, ce fut douloureux à souhait à mon reveil, je me sentais tres mal suite a l'anestésie générale et j'ai DÛ (et non PU) quitter l'hopital 3 heures apres l'intervention parce que c'est comme ça que ça se passe au Quebec de merde !!!! Je commence a me sentir mieux aujourd'hui et j'en suis bien contente! J'ai hate de pouvoir essayer de prendre un verre sans craindre une crise necessitant une ambulance !!!En résumé ; je conseille fortement a toute celles qui ont des douleurs violentes a l'estomac de consulter un gastro-enterologue et d' EXIGER une echographie abdominale.Si vous avez d'autre question je serai bien contente d'y repondre!

Réponse
+10
moins plus
En principe, la consommation d'alcool ne provoque pas de conséquences directe sur l'estomac ... cependant, d'autre comportements liés à la consommation régulière d'alcool ( mal-bouffe/dénutrition, vomissements fréquents, ... etc )
peuvent induire des lésion gastriques et œsophagiennes ... ce pourrai être aussi une maladie indépendante de l'alcool ( gastrite, ulcère ...) mais l'absence de traitement peu avoir de grandes conséquences sur ta santé, voir ta vie !!!

Réponse
+5
moins plus
Bonjour Lisette!

Je te remercie pour ta réponse! Et pour être honnête je me retrouve pas mal dans ce que tu dis. En fait je ne grossis pas, donc il est vrai que je ne me prive pas, et je ne fais pas toujours (si ce n'est jamais) au gras que je mange...

Ca fait deux ans que je me dis que j'approche tout doucement les 25 ans, et que même si c'est jeune, va falloir que je commence à faire attention. Mais c'est dur de s'y mettre...Je pense que ça va me donner une excuse d'arrêter mes conneries^^ et de manger un peu plus équilibré...Pour l'alcool après c'est pas grave de toute façon je n'ai jamais aimé ça, mais les brulures sont tellement vives que ça amène vraiment à se poser la question. Parce que moi je n'arrive même pas avoir cet instant de détente, j'ai mal dans l'heure qui suit et après douleurs, + barbouillée jusqu'au lendemain matin (avec 1 verre mdr)

J'irais en parler également au medecin.

Encore merci à toi Lisette!

Réponse
+2
moins plus
Salut Lisette,

Écoute j'ai un petit service à te demander, j'ai atterri su ce forum en tapant exactement le titre que tu as écrit. dans google...

Je suis moi aussi une jeune fille de 22 ans loin d'etre alcoolique. qui aime juste la fête le weekend ou pour les occasion depuis que j'ai 15 ans... et je ressens comme toi depuis un peu plus de 2 mois, mais la j'en suis au point que je ne plus boire du tout une goutte d'alcool ou sinon je me retrouve dans un état pas possible le lendemain ! impossible de faire quoi que ce soit, et sensation d'avoir une braise dans le haut du ventre qui se consume pendant une journée entière ! (ça fait mal quoi !)

Mais comme toi. je ne me sens pas d'aller voir un médecin pour ça... c'est un peu délicat lol en plus je vis a l'étranger donc va expliquer ça en anglais ! en lui faisant bien comprendre que je n'ai pas de soucis d'alcoolisme ... J'ai peut être juste un peu trop fait la fête ces derniers temps...

Donc en gros, si tu trouves une réponse a ton problème ou si tu craques et que finalement tu vas voir ton médecin, et qu'il y aurait moyen que tu me tiennes au courant de quoi il s'agit, des risques, ... ou de se qu'il y q a faire ce serait super sympa :-)

Merci beaucoup ! a bientôt de tes nouvelles !

lisette- 27 août 2008 à 14:14
Salut Yep!
Eh bien écoute, je pense en effet que je vais aller voir un médecin; je commence à perdre du poids après mes cuites et je n'aime vraiment pas ça. J'attends la fin du mois de septembre parce que je vais faire les vendanges et que ce n'est même pas la peine d'envisager de ne pas boire comme un trou là bas...Cela fait plus d'un an que je me trimballe ces douleurs alors autant terminer en beauté avant le diagnostic! Dès que j'y vais, je te dis ce dont il en retourne.
A vrai dire, je ne sais pas si c'est ton cas mais je me suis assez reconnue dans "les comportements liés à l'alcool" que décrit la première personne qui m'a répondu (et que je remercie au passage); surtout en ce qui concerne la mal-bouffe; je ne sais pas si c'est pareil pour toi, mais j'ai l'impression (trompeuse!) que manger du gras va calmer la douleur...Bref, tout ça doit jouer, effectivement et ne pas être fort bon pour l'organisme; d'un autre côté, nous vieillissons, chère Yep, et je me souviens de m'être beaucoup moquée, ado, des vieux rogatons qui avaient trois jours de gueule de bois, alors ne paniquons pas!
Mais bon, je vais quand même consulter en septembre et nous enlever une épine du pied à toutes deux!
A la prochaine et porte toi bien
Kikou- 16 janv. 2009 à 22:38
J'attends la fin du mois de septembre parce que je vais faire les vendanges et que ce n'est même pas la peine d'envisager de ne pas boire comme un trou là bas...Cela fait plus d'un an que je me trimballe ces douleurs alors autant terminer en beauté avant le diagnostic! Dès que j'y vais, je te dis ce dont il en retourne.

et tu crois encore que tu as pas de problèmes ac la boisson?...
Réponse
+2
moins plus
Bonjour à tous!

J'ai 23 ans et n'ai jamais été portée sur l'alcool, la dernière cuite que j'ai prise (et la seule d'ailleurs) remonte à mes 16 ans. Lors de fêtes ou mariage il m'est arrivé depuis un ou deux verres, mais vraiment pour les occasions. Au maximum je dois boire 4 verres par an et encore...!

Mais voilà que dernièrement se pose un problème: si je bois ne serait-ce qu'un verre, j'ai dans l'heure qui suit des brulures d'estomac intenses et la diarrhée jusqu'au lendemain (comme une gastro)! Le lendemain je me sens comme si j'avais pris une grosse cuite, extrêmement barbouillée, fatiguée, mal de tête jusqu'au soir, limite déprimée, soif tout le temps, bref c'est du grand délire!!!!!

De quoi ca peut venir d'apres vous? est-ce grave?

lisette- 9 oct. 2008 à 08:36
Bonjour Didouxe,

Manifestement, l'alcool n'est pas chez toi une cause mais un révélateur; après je ne sais pas, je ne veux pas dire n'importe quoi car je n'y connais rien, mais je crois qu'il y a d'autres comportements qui esquintent le système digestif (et je les ai tous alors...) : c'est la nourriture trop grasse, le fait de boire trop de café et de boissons gazeuses (et peut-être de manger trop épicé, je ne suis pas sûre). Il se peut que tu aies ce genre d'alimentation et que tu aies donc une petite irritation quelque part. Moi j'ai un peu l'impression quand je bois que l'alcool passe sur quelque chose, et fait comme un cataplasme, d'où le réconfort temporaire (le lendemain c'est une autre histoire!), donc c'est pour dire que sans doute, le contact de l'alcool avec une paroi abîmée provoque une réaction?
Après mieux vaut consulter, car ce que je dis est peut-être un peu fantaisiste, mais ça me paraît logique; quand tu mets de l'alcool sur une plaie externe ça fait mal non?
En tout cas toi tu n'auras pas de problème avec l'alcool, ça c'est sûr et c'est déjà pas mal!
Bonne continuation
Réponse
+1
moins plus
bonjour,

mieux vaut consulter, attention au cirose et ulcère.

Réponse
+1
moins plus
T'as conscience qu'on comprend rien à ce que tu écris?????

red- 21 févr. 2009 à 08:12
moi aussi je suis d accord
Réponse
+0
moins plus
MDR! franchement t'étonnes pas d'avoir des conséquences sur ta santé...

Je ne vais pas dire que tu es alcoolique je ne me permettrais pas ne te connaissant pas, mais pour sur tu as un petit problème avec l'alcool même s'il est moindre faut pas laisser trainer...

Réponse
+0
moins plus
Deja, arrete la picole...il doit te manquer une case pour soigner une douleur qui te semble venir de ta cuite de la veille en te saoulant encore plus!!!
Va voir un toubib, fais une fibro et arrete les aliments susceptibles de te cramer les tripes (café, alcool, thé, boissons gazeuses, graisses chaudes...)
Grosse maline!

alcoolique2- 6 avril 2009 à 09:33
Je reviens ici, j'avais déjà laissé un message concernant le fait qu'un verre d'alcool me donnait une heure après de vives brulures d'estomac + diarhées + sensation de lendemain de cuite le lendemain matin :s
Bon du coup ben plus d'alcool pour moi et c'est pas un mal même si je ne buvais presque pas avant...

Je suis allée chez mon medecin qui m'a dit que je ne supportais surement pas les conservateurs qu'il y a dans l'alcool.

Cependant j'ai l'impression que le problème s'est empiré! Avant hier soir un ami est venu à la maison et j'ai juste "gouté" donc vraiment une gorgée minuscule d'un alcool blanc avec des prunes qui trempent dans la bouteille (une spécialité quoi) et une demi heure après j'ai du courir aux WC comme jamais (je ne donnerais pas de détail lol), et j'ai été malade toute la soirée comme si j'avais pris une cuite :s

C'est quoi mon problème?? Bon maintenant j'ai compris que même une goutte c'est fini pour moi, mais je sais pas ça m'inquiète que mon corps réagisse à "si peu"...

Quelqu'un a un avis là dessus?
Ce document intitulé « Alcool et brûlures d'estomac très violentes » issu de Sante-Medecine (sante-medecine.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.