Posez votre question Signaler

Je me sens seul, vraiment perdu :-( [Résolu/Fermé]

Bibi - Dernière réponse le 30 nov. 2011 à 22:15
Bonjour,
J'ai 15 ans et je suis en seconde au lycée. Je me sens vraiment seul. J'ai l'impression que tout le monde m'aient lâchés. J'ai l'impression que je n'ai plus de vie social en dehors de chez moi avec mes parents.
C'est en fait, depuis que je suis en seconde. Avant, au collège, j'avais changé d'établissement suite à un déménagement et je suis arrivé en 4ème dans un autre collège. Comme je suis extrêmement timide et réservé, j'étais réellement angoissé et je pensais que je ne fairais jamais d'amis. Mais il y avais une autre personne dans le meme cas que moi, dans le meme village et nouveau aussi. Je me suis super bien entendu avec lui. Il aura était mon meilleur amis de toute ma vie, je n'ai jamais connue autre personne qui ai été à l'écoute et la personne qui m'ait apprécier à ma juste valeur. J'avais réussi a me tirer de ma timidité, à faire rire les autres sans complexe. Rapidement, sa a été superbe, j'ai réussi a prendre de l'aisance et me suis fait de nombreux amis jusqu'en 3ème.
Petit à petit, mon meilleur amis nous nous sommes éloignés loin de l'autre. Il avait découvert une personne avec laquelle il avait l'air de mieux s'amuser... De mon coté j'ai aussi découvert des amis qui sont rapidement devenus les meilleurs à la place de l'ancien, avec qui aujourd'hui je suis en froid. J'aimais ces années là tout de même. La campagne, l'aisance, ma confiance en moi malgré tout, mes nouveaux amis...
Mais voilà, depuis la fin de la 3ème, je ne veux pas quitté tout ça. Mes amis ne sont pas dans le même lycée que moi. Je me retrouve dans un lycée en pleine ville, avec des personnes que je connaissaient du collège, mais qui n'étaient pas mes amis, de simples connaissances. Je me sens très mal dans ce lycée, je suis triste, j'ai l'impression d'être tout seul, entourés d'inconnus. Je reste avec ces connaissances du lycée, je me suis fait quelques potes dans le lycée, mais j'ai perdu toute confiance en moi, mon aisance, ma joie de vivre, mon bonheur. Je ne ressent plus l'envie de rire dans ce lycée, plus l'envie de parler aux gens. Je ne me sens vraiment pas bien, j'ai qu'une seule envie c'est de revenir en arrière, être avec mes amis de 3ème, avec qui je me sentais bien et qui étaient exceptionnels. Je n'ai jamais rencontrés des gens comme eux.
Depuis la rentré en seconde, je n'ai eu qu'une seule envie, revoir mes anciens amis, et cette fille, sur laquel j'ai vraiment flashé, mais n'ai jamais fait le premier pas... J'ai alors revus pendant ces vacances d'avril mes amis. J'étais très heureux de les revoir...
Mais je me suis rendu compte qu'ils ont changés, ils se plaisent tous ensemble dans leur nouveau lycée, auquel je ne suis pas. Ils ont tous tracés leur chemin, se sont fait des amis, ont des bonnes réussites scolaires, alors que moi je reste là, je me suis arréter dans mon chemin et eux ont continué.
Je suis complétement perdu. Je sais plus quoi faire. Je ne peux pas retourner en arrière, et je n'ai ni la force ni l'envie d'aller de l'avant. Je n'ai plus le courage de recommencer en seconde ce que j'ai affronté en 4ème à mon arrivé dans le nouveau collège. Je ne veux pas oublier les 2 dernières années et me dire que c'est fini, j'y était trop bien pendant ces temps. Je suis perdu.
Les personnes avec qui je suis eux se débrouillent socialement et scolairement. Ils se font de nouveaux amis, ils rigolent avec eux, sortent, alors que moi je reste réservé, en dehors de tout, et en plus de ça, mes notes sont 3x moins bonnes que l'année dernière, je risque le redoublement.
Je sais pas ce qui m'arrive en ce moment, mais je ne suis vraiment pas bien. Jai besoin de vos avis. Merci.
Lire la suite 
Réponse
+39
moins plus
Wahou ! Quelle analyse !

Tu es, je crois, comme beaucoup de personnes : tu es capable de cerner le problème, tu peux même nommer les choses, voir où ça ne va pas... Mais tu es incapable de te sortir de là.

Je ne saurais pas te donner de conseil, mais juste quelques petites bribes d'informations comme ça.

Les amis, ça va, ça vient. Certains disparaissent, d'autres apparaissent... Les amis de l'école primaire ne sont pas ceux du collège, ceux du collège ne sont pas ceux du lycée, ceux du lycée ne sont pas ceux de l'université, ceux de l'université ne sont pas ceux du boulot, ceux du boulot ne sont pas ceux des vacances...

Rares sont les amis qui tiennent la durée. Chacun en a... quoi ? Deux ou trois ? Les autres partent, reviennent après quelques années, ne donnent plus de nouvelles... C'est un peu aléatoire.

Les amis que tu as actuellement vont changer. Toi aussi tu vas changer. Vos centres d'intérêt vont évoluer dans des directions souvent distinctes. C'est normal. Ce sont vos identités qui se mettent en place.

Tiens, moi j'ai perdu de vue mes amis de collège quand nous étions en première car eux écoutaient du rap et que moi je n'aimais pas ça. Nous ne nous sommes jamais reparlé depuis alors que nous avions passé tous nos étés ensemble.


Allez, j'ai un petit conseil quand même : ne vis pas dans le passé, ne sois pas trop nostalgique d'époques complètement révolues. Et ne te renferme pas dans tes souvenirs. Il est temps d'en créer de nouveaux.

sophie :(- 9 mai 2011 à 20:35
C est la meme chose qui m arrive surtout la meme chosemais il a raison est temps d'en créer de nouveauis il a raison
lola- 6 juin 2011 à 12:13
moi aussi c'est pareil je suis en seconde, très timide et la grosse impression (qui n'en ai pas une!!!) de ne pas avoir d'amis. je suis seule, du coup je m'enferme dans mon travail. je n'ai pas de solution à te donner vu que moi même je n'en ai pas trouvé!!! mais essaie de profiter quand même de la vie, de moins y penser et dit toi que l'année prochaine sera la bonne!! courage!!!!!
Publi-information
Réponse
+15
moins plus
Je sais que cet article date de l'année dernière mais bon ... je suis dans le même cas !
J'ai déménagé et je suis arrivée en classe de 5ème dans un nouveau collège ! J'avais peur mais finalement mes trois années de collèges ont été plus que génial, je me suis vite intégrée pleins d'amis, de délires etc, ...bref, c'était super!
Et puis les orientations ont commencé et mes amis sont presque tous partis dans l'optique que le lycée allait changer nos vies, que c'étaient nos meilleurs années, qu'ils étaient pressés de se "casser" de se collège pourri et d'avoir enfin de vrais amis! Je dois avouez que je ne comprenais pas cette euphorie du lycée et que je ne la comprend toujours pas! Maintenant je suis au lycée, en seconde, et je ne me sens vraiment pas bien ! Je ne pense pas être au niveau de la dépression, mais c'est pas la joie :S

A la rentrée, j'ai débarquer au lycée sans enthousiasme! Et puis au fil des semaines et puis des mois ça ne s'arrange pas :/ Le peu d'amis proche qui sont dans mon lycée se sont trouvés d'autre amis et ne traînent plus avec moi ! J'ai eut un vrai sentiment d'abandon (je pleurai tous les soirs, c'était pas joyeux). J'essaye de m'intégrer de me trouver des amis aussi mais les personnes de mon lycée ne m'intéressent pas ou quand je pense avoir trouver quelqu'un avec qui partager de bon moment ça ne dure pas (on se parle un jour et le jour d'après on ne se connaît plus :( )
Je me suis rapprochée de gens de mon collège dont je n'aurais pas pensées, mais au fond de moi je n'ai pas du tout ce sentiment de satisfaction que j'avais au collège! J'ai souvent l'impression de ne pas faire d'effort, que si je ne me fait pas de nouveaux amis c'est parce que je fais ma difficile, qu'il faut que j'arrête de tout voir en mal et que je me rend trop la tête! Mais être tout seul et voir les amis à qui tu tenais et avec qui tu pensais ne jamais être séparés, partir avec d'autre gens et ne plus te prêter attention, ni délirer et sortir avec toi, c'est DUR !

Quand je regarde mes "anciens" amis , et je dois l'avouer, j'ai une certaine sorte de jalousie aussi, de les voir si bien intégrés et complètement indifférents à ce que je ressent ça fait mal :/

J'ai tout simplement l'impression, au contraire des autres, d'avoir vécus mes années lycées au collège :/ Moi qui est toujours été très sociable, un peu timide mais sans plus, je suis complètement perdu!
Ma mère essaye de me dire que ça ira que les amis "ça vient, ça va " mais tout cela ne m'aide pas ! J'ai l'intention de faire des études longues ( chirurgiens) et je n'ai pas envie de passé mes années lycée "toute" seule avec un sentiment de regret par rapport au passé !

Voilà j'ai écris un roman, mais ça fait du bien !
Je sais que chacun est différent et qu'on ne peut pas forcer les gens à vous aimez, mais je crois que tout le monde peut être heureux avec des gens qui les entourent !
J'aimerais juste retrouvé le bonheur des années collèges!



Eva

Réponse
+7
moins plus
bonjour

moi j'ai 17 ans, pour moi aussi c'est malheureusement pareil, je suis en terminale et je n'ai jamais eu de copains ou copine durant ma seconde ou première, par contre au collège j'avais plain de pot mais je les est perdus maintenant et sa me fais beaucoup de mal de ne pas avoir de pot ou de copines( je n'en est jamais eu) durant mes années lycée, tous ça, ça doit être parce-que je suis trop timide, trop sérieux et trop sympa avec tout le monde. je suis donc toujours tout seul par tout ou je vais et ça me ronge, j'en est marre et je suis a deux doigt de me tirer une balle. :(

begonie 41744Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscription ModérateurStatut 27 avril 2015Dernière intervention - 11 sept. 2011 à 20:25
" j'ai 17 ans "

Engage-toi dans une association qui propose des activités sociales, sportives, créatives ou dans une équipe sportive de type volleybal, basketball, natation ou dans une équipe d'arts martiaux.
C'est un bien meilleur moyen pour se faire des amis.
Les copines et les copains du temps de l'école se perdent souvent de vue.

Tu dis de toi-même : " ça doit être parce-que je suis trop timide, trop sérieux et trop sympa avec tout le monde "
Utilise ces qualités pour rencontrer des "semblables" c'est-à-dire des jeunes de ton âge, dans d'autres contextes que l'école.
Réponse
+4
moins plus
Merci, ce que tu me dis me va droit au coeur ... Mais il se passe que je n'ai plus la force la ou je suis, je n'ai rencontré personne d'aussi précieux que eux pour moi...

...- 5 déc. 2010 à 11:53
Je n'ai sais pas quoi te donner comme conseils..... peut être qu il faudrait simplement te changer les idées..... fais du sport, de la musique ou quelque chose qui te fasse plaisir avec un peu de chances tu y rencontreras de nouvelles personnes.... prends du recul sur les choses....
Réponse
+4
moins plus
Tu es peut-être trop exigent avec eux.
Tu attends peut-être de rencontrer des personnes aussi intéressantes que l'étaient des amis à l'apogée de votre relation.

C'est difficile de trouver des amis. Surtout au lycée.
Parfois, les amis se trouvent parmi de simples copains que tu fréquentes à l'occasion sans trop savoir pourquoi.

Le "coup de foudre amical" n'existe pas, enfin je ne crois pas :)

Réponse
+4
moins plus
salut, pour moi c'est pareil je me sentais très bien dans mon collège chacun pouvait compter sur les autres moi et ma meilleure amie, on était inséparables on avait pleins de points communs. Et puis quand je suis arrivée arrivée en seconde tout a changé les élèves ne sont pas du tout pareils, je n'arrive pas à trouver quelqu'un qui partage des interets communs avec moi et étant très timide je me force à parler avec les autres mais ça ne me fait rien je n'arrive pas à me faire des liens. J'ai l'impression qu'on vient de planètes différentes et quand je rentre chez moi je me sens terriblement seule je ressens un vide à l'intérieur de moi-meme et j'ai envie de pleurer mais le pire dans tout ça c'est que personne ne me comprend !

Réponse
+4
moins plus
Moi aussi, j'ai déménagé cette année.
Au début, je me disais que c'était bien, que j'allais avoir une nouvelle vie, des nouvelles amies.
Deux semaines après la rentrée, je n'avais toujours pas trouvé de filles sympas, je restais toujours avec des connes qui se foutaient de moi et qui ne me parlaient même pas.
Alors, j'ai changé de groupe, une fois, puis deux, puis trois. Je sautais de groupes en groupes sans jamais trouver personne qui me plaisait. Le jour de mon anniversaire, j'ai pleuré en cours, parce que ça faisait un mois que j'étais arrivée, et que je venais de comprendre que je n'avais toujours pas d'amies, et que maintenant, je n'avais plus de chances d'en avoir. Je me suis renfermée sur moi-même, j'ai préféré m'isoler plutôt qu'on m'isole. De timide, je suis devenue évitante.
Et à partir de là, c'est une spirale infernale, je me suis emmurée dans un silence, je pleurais tous les soirs dans mon lit. Et puis toutes les minutes, tout le temps, je pensais à mon ancien collège. Il n'y a rien de plus affreux que d'être seule. Je n'avais plus rien. Plus de vie.
Maintenant, rien n'a changé. Je n'ai même plus l'excuse du "Je suis nouvelle" quand je pleure, parce que ce n'est plus vrai. Je devrais avoir des amies, mais je n'ai plus rien.
J'ai foutu ma vie en l'air. Enfin, au moins mon année.
Les rares fois où on me parle, je souris niaisement, de toutes mes dents, comme si au fond j'étais contente qu'ils me parlent. En fait, je suis triste, je ne ris même plus. Non, je ne ris plus. Je ne parle plus. En fait, je n'ai plus de vie.

Réponse
+4
moins plus
salut, tu m'as fait pleurer car moi c pareil
j'ai 12 ans et je viens de rentré en secondaire ...
mais l'année derniere j'était en primaire avec une classe génial !!! :) on etait inséparrable
Et mtn je suis en secondaire ou je ne connais absolument personne.
Je n'ose pas allez vers les autres et je mange souvent seule à la cantine.
Avant je m'éclatais et je mordais la vie à pleine dents mais mtn quand je suis chez moi c'est le seul moment ou je suis vrm "moi". Car dans cette école quand j essaye de me faire des amis je dois faire attention a se que je dit à la manière de ma comporter sinon tout le monde se moque de moi.
Tout les soirs je pleurs et j'ai peur pour le lendemain.
Je n'ose pas en parlez à mes parents.
Je ne sais plus du tout quoi faire !!!!! :'(

melletithilde 2Messages postés lundi 7 novembre 2011Date d'inscription 8 novembre 2011Dernière intervention - 8 nov. 2011 à 19:16
aider MOI !!!!
moihaizea 1Messages postés vendredi 11 novembre 2011Date d'inscription 11 novembre 2011Dernière intervention - 11 nov. 2011 à 12:25
Coucou! Moi aussi j'ai été à peu près dans ton cas...Je ne sais pas trop quoi dire Il faudrait peut etre que tu t'inscrives dans des activités pdt la récré pour te sentir moi seule peut etre, et essaie d'en parler à un membre de ta famille (soeur,cousin...) Et en classe essaie de t'asseoir à coté de qqn qui te mettrait peut etre à l'aise, interesse toi aux autres (meme si ça ne t'interresse pas vraiment), en tout cas sache que tu n'es pas la seule dans ce cas, c'est très dur de se sentir bien avec les autres. Et puis meme quand on a du monde autour de soi on se sent assez seul... Etre naturel et vraiment soi-meme c'est dur... Courage!!!
melletithilde- 14 nov. 2011 à 19:10
merci beaucoup :-)
Réponse
+4
moins plus
Bonjour j'ai aussi le même problème "des fameux vieux amis d'école". Au primaire j'avais des amis d'enfance tout allait bien, mais ils ont tous déménagés et je me suis retrouvé seul. Au secondaire je me suis fait de nouveaux amis sans trop de difficulté, j'étais plutôt confiant mais les moqueries de certains élèves et le fait d'avoir une famille qui ne m'aide pas dutout a empiré les choses jusqu'à totalement me rendre un phobique social. C'est à dire un gars qui a peur de parler à tout le monde qu'il croit "supérieur et plus interessant que lui" même s'il sait qu'ils ne le sont pas... Bref au début du secondaire j'étais moi-même et j'avais mes amis à moi et j'étais encore bien heureux. Peu après plusieurs moqueries, j'ai perdu confiance en moi (merci à mes détraqueurs), ça a atteind un pic pas possible en secondaire 3 et 4 où j'étais totalement rendu un M.nobody un gars qui traine tout seul dans les corridors de l'école, n'a plus aucune estime de soi et dont les amis du début du secondaire ont tous foutu le camps et je n'ai pas été capable de m'en refaire d'autre. Même situation que mes amis d'enfance sauf que cette fois j'avais si peu confiance en moi que je n'ai pas été capable de me foutre des claques et men refaire d'autres. Alors je suis devenu un gars qui parle à personne et qui souriait jamais (phase dépressive et puberté). Évidament ça n'aidait pas les gens à vouloir venir vers moi parce que j'avais l'air d'un no-life détraqué.

En secondaire 5 ça a mieux été, j'étais beaucoup mieux perçu et un des gars qui me harcelait en secondaire 3 était même venu à m'apprécier! Mais ça n'avait pas suffit et je n'avais toujours pas assez de couilles pour montrer ma vrai personnalité. Alors les amis (connaissances) que je me suis fait en secondaire 5, même ceux qui voulaient être ami avec moi, je les ai tous évité de peur de leur parraître inninteressant quand ils me connaitraient vraiment. Ça s'est quand même renforcé quand j'ai vu que les personnes avec lesquels j'ai déjà parlé ou même bien entendu avec ont tous fini par vouloir m'éviter tellement ils se sentaient mal à l'aise avec eux tellement je n'avais pas grand chos à dire. Finalement, aujourd'hui, à 19ans, je n'ai pas un seul ami! Pas un seul je dis! Un chez qui je peux aller ou appeler quand j'ai envie de parler ou tout simplement relaxer. Aujourd'hui j'ai un peu plus confiance en moi mais pas capable de parler à des inconnus (pourtant j'en ai besoin pour me faire des amis). Car j'ai toujours cette mentalité de ne pas pouvoir plaire à quelqu'un. Est-ce que c'est vrai ou est-ce que c'est faux que j'ennuie les gens et est inninteressant? Je le sais pas parce que je n'ai jamais essayé de me dévoiler pour de vrai. Je vais essayer de recoller les morceaux. Ne faites pas l'erreur de ne pas montrer votre vrai nature comme j'ai fait et de croire que les gens ne vous trouveront pas interessant. C'est la pire erreur que j'ai fait de toute ma vie et j'en paie le prix aujourd'hui. Pour vous donner des conseils que j'aurais du suivre et que je devrais suivre...

1: Soyez-vous même, ça peut parraître cliché mais me montrer aux autres comme un solitaire a completement gâché ma courte et longue vie (oui, courte et longue), preuve quand j'étais moi-même j'étais plus heureux. 2: Ayez du caractère, du moins faites parraître aux autres que vous en avez. Inspirez-vous d'idoles ou de gens qui on du caractère et essayez d'intégrer leur force de votre côté. Je vois les autes venir (ouai mais tu dis qu'il faut être soi-même et là tu dis qu'il faut imiter nos idoles), non, je veux que vous vous inspirez d'eux et imitez leur confiance en eux, parce que les gens sont plus attiré par les gens avec une once de caractère. 3: S'éduquer pour le caractère. Quand je parles de caractère c'est d'avoir ses propres idées, convictions et d'avoir quelque chose que plusieurs "monsieur moi j'ai beaucoup d'amis" n'ont pas, c'est à dire un cerveau et quelque chose d'ineressant à dire. Pou ça étudiez et informez-vous sur le monde en général. Pas besoin de politique, ça peut-être un avis sur un sujet quotidien de la vie de tous les jours. Dans ses propos et avis sur le monde, essayez d'y mettre une touche d'humour ou d'autodérisions, les gens adorent à ce que j'ai pu remarquer. 4: Pensez à des trucs positifs, comme qu'est-ce que vous allez vous acheter avec votre argent gagnée au travail, la période des fêtes de noel avec la famille etc. Ces idées vous rendront de meilleur humeur et Dieu sait que si on est pas de bon humeur on est pas au nivo pour rencontrer des gens et montrer le meilleur de nous. 5. Riez de vous, essayez de rire de vous, du moins devant les gens et soyez humble, c'est deux qualités qui passionent les gens et si vous arrivez à les faire rire c'est gagné. Pour ça préparez votre coup et faites comme les humoristes en iliminant les blagues inutiles et en répétant les bonnes blagues. 6: Allez voir un docteur et aidez-vous de médicaments pour vous sentir mieux mais cela ne marche que temporairement et ne fait qu'aider, c'est pour ça qu'il faut suivre les conseils plus haut parce que les médicaments ne feront pas tout le travail malheureusement. Ils vous rendront plus détendu, de meilleur humeur, plus à l'aise, certains enlèveront un sentiment de gène mais ça ne sera que temporaire donc faites vites. Si vous suivez les conseils plus haut + ces médicaments vous serez équipez pour avoir un meilleur avenir social et donc moral. Ils proposent aussi des ateliers pour support moral.

Bonne chance à vous et à moi.
Futur ex-M.nobody

Criscris- 30 nov. 2011 à 22:15
Bonjour. Ce que tu as dit est totalement juste. Pour être apprécié des autres, il faut être soi et ne pas vouloir imiter son voisin car on n'est pas à l'aise dans la peau des autres. Mais si on montre une tête triste alors tout le monde a peur et se sauve. Il faut savoir être soi et rester soi.

Chacun qui vient sur la terre apporte quelque chose de positif, le tout est de trouver ses qualités et de les exploiter.

Lorsque rien ne va plus, le plus simple et d'écrire une lettre en disant tout ce qui ne va pas : ses parents, ses résultats scolaire, sa copine qui n'a rien compris, son voisin qui s'est moqué... tout ce qu'on a sur le coeur. En général, les larmes coulent a flots. Puis lorsqu'on a fini, on prend le papier et on le brûle. On recommence cette opération 3 jours de suite. Chaque jour, la liste des reproches devient moins longues et on fait le deuil de ses états d'âmes. Puis le 4 jour, on écrit sur un papier comment on voit son avenir, ce qu'on veut que la vie nous amène. On brûle le papier et le soir lorsqu'on se couche on pense à toutes les bonnes choses qui nous sont arrivés dans la journée. On réfléchit à ce que doit faire le lendemain.

Je ne suis pas psy mais la maman d'une ado qui broie du noir dans son internat. Elle ne rêve que de rentrer à la maison sur notre ferme car elle passionnée de vaches. Mais avant elle doit faire des études supérieures pour apprendre à gérer une telle entreprise. Depuis que je lui interdits de m'appeler, elle se bat pour tenir le coup car c'est une fille géniale qui a du caractère et intelligente.

Il ne faut pas dévoiler le fond de ses pensées au premier venu mais discuter de la pluie et du beau temps. Les sujets qui vous tiennent à coeur doivent rester dans votre coeur et ne seront à partager qu'avec votre mari plus tard.

Tenez lz coup et apprenez à vous battre car la vie ne vous fera pas de cadeau. A chaque fois que quelque chose de grave vous arrive cherchez à trouver ce que cela va vous amener de positif.

Personnellement j'ai 2 enfants sur 3 atteins d'une maladie génétique rare dont un sera sûrement invalide à 40 ans. Mais aujourd'hui je me bats à ses côtés pour que la vie lui apprenne à rester humble, honnête et joyeux. Chaque jour sera un souvenir pour demain. Je ne vis pas cela comme une fatalité mais comme un espoir de le voir devenir grand et être fier de lui même.

Soyez fier de vous, osez vous regarder dans la glace, en vous félicitant de vos actions. La vie est trop courte pour faire la tête. Il y a forcément quelqu'un qui a besoin de vous.

Bonne chance à vous tous, nous vos parents on vous aime vous et pas comme le voisin.
Réponse
+1
moins plus
Cher Bibi, tu n'est vraiment pas le seul rassure toi, ce que tu vis là tu peux le vivre à n'importe quel âge, j'ai envie de te dire, que tu n'es pas un cas desespéré, je comprend profondément ce que tu vis, mais maintenant secoue toi, tu ne te fera pas d'amis en Deux mois ni meme en trois, les amis ca vient ca va, crois moi, il vaut mieux defois êtree seule que mal accompagner, dis toi que ce n'est pas grave pour le moment, que ca va viendra, mais surtout n'oublie pas, en fou toi des autres , peu importe ce qu'il pense de toi, toi tu sais qui tu es et ce que tu vaux..bon courage

Ce document intitulé « je me sens seul, vraiment perdu :-( » issu de Sante-Medecine (sante-medecine.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.