Posez votre question Signaler

Ivg par médicament [Fermé]

gwengwen - Dernière réponse le 21 nov. 2010 à 13:08
Bonjour,
Jeudi 18 juin, j'ai subi une ivg medicamenteuse, le jour même j'ai perdu énorment de sang, surtout des caillaux de sang (sortes de lambeaux) toutes les 10 minutes durant 2 heures.aujourdhui encore je perd encore du sang, cepedant cela s'est atténué du fait que le soir même j'ai du reprendre la pillule directement, mais les douleurs dans le bas ventre sont encore très présentes (je suis sous Dafalgan 5/6 cachets par jour).
Quand ces douleurs vont elles s'arrêter?????
En tout cas, je regrette le fait de l'avoir fait par médicament, il y a 2 ans je l'ai fait par aspiration, et cela c'était très bien passer (pas de douleur, pas de sang et une grande rapidité)
En revanche sur le point psychologique, sava pas du tout, peu être le fait que j'ai assister à l'expulsion de l'oeuf toute seule ( j ai l'impression de m'être fait avorter toute seule)et puis aucune aide de mon entourage n'arrange pas les choses.
Si une personne a vécu la même chose que moi, j'aimerais avoir son témoignage.
MERCI
Lire la suite 
Réponse
+35
moins plus
bonjour ,
je vais subir un ivg par voie medicamenteuse lundi a midi , vos temoignages ne sont vraiment pas rassurant ..
j'ai beaucoup reflechi et j'ai 21 ans je suis etudiante et mon copain n'est pas l'homme de ma vie , un enfant venu , ne sera pas bien pris en charge manque de revenu etc... ce n'est pas le moment!! je suis enceinte de un mois environ un peu moins , donc c'est moins perturbant que certaines ici et dieu merci!!

c'est la première fois que sa m'arrive parce que tete en l'air je ne prennai plus mes pillules correctement depuis un an !! alors un conseil : protegez vous bien !! pour eviter de passer par ces methodes !!

je ne l'ai pas dit a mes parents car j'aprehende leur reaction mais si je suis menée a "souffrir" je devrai leur mettr au courant..

lundi , a midi ma premiere prise de medicament , je viendrai regulierement sur le site pour vos expliquer mes reactions physiques et morales quand a cette epreuve..

je pense que si certaines disent avoir souffert c'est surment du aussi au traumatisme d'enlever un etre vivant en nous .. et pour ma part , je le prend avec beaucoup de recul en me disant que ce n'etait pas le moment et que demain dans un avenir ou j'aurai la situation pour , j'acceuillerai un bambin dans des conditions convivialles..
pourquoi garder un enfant pour galerer avec apres? non chaque chose on t'un temps !!
a bientot mesdames
lundi mes premières impressions en lignes ;)

j'ai quand meme peur...

Publi-information
Réponse
+14
moins plus
Bonjour à toutes,
voilà j'ai subit un avortement le 5 novembre dernier, j'étais enceinte de 6 semaines, je ne pouvais pas le garder pour plusieurs raisons, mon conjoint ne voulait pas en entendre parler, nous ne sommes pas marié, financièrement on pouvait très bien l'assumer.
je n'ai jamais pris la pillule et il ne s'est jamais protégé, donc inconsciamment je pensais qu'il désirait un enfant, je ne l'ai jamais pris en traitre, donc j'ai vécu tout ça comme une injustice et non comme un accident. Pour moi ça a été douloureux plus mentalement que physiquement.
Pour celle qui vont avorter, rassurez vous, ce n'est pas si douloureux, ce qui impressionne c'est la perte de sang, moi j'ai perdu énormément de sang 8h après la prise des premiers médicaments(ce qui choque aussi c'est de prendre c médicaments devant la gynécologue car vous avez envi d'être seule pour lui dire au revoir et faire votre deuil), si vous prenez bien les anti douleurs et le sirop pour ne pas vomir, tout se passera très bien... le plus choquant c'est le sang.
j'appréhendais la prise du second médicament car on m'avait parlé d'expulsion, mais c'est comme les règles avec des crampes plus ou moins douloureuses (je n'ai jamais pris la pillule donc je suis habitué aux règles très douloureuses, et l'avortement n'a pas beaucoup de différences).

Maintenant ça fait 1 semaine, mon bb me manque, je me pose beaucoup de questions, mais il faut se convaincre que c'était la bonne décision, la seule et unique... Je me suis beaucoup isolée, surtout voyez du monde, sortez, il faut en parler... car moi j'étais audieuse avec tout le monde, mon copain je l'insultait à longueur de temps, je lui en voulais... MAIS CA NE SERT A RIEN.

Il faut oublier, même si on aura toujours ça en nous, il faut le laisser dans nos mémoires, c'est la meilleure chose à faire. Mais avant de faire ce choix, réfléchissez bien, car une femme est une mère née...
ne le regrettez pas, la décision vous appartient, ne laissez personne décider pour vous, car ensuite vous aurez ce sentiment de culpabilité mais toute seule, et dites vous bien que les hommes sont plus long à accepter un enfant, mais ils l'aimeront tout autant.

Moi je regrette de ne pas m'être plus battu pour lui faire accepter notre enfant, car au fond de moi je sais qu'il l'aurait aimé, mais j'avais peur de ce risque et je voulais le mieux pour mon enfant.

Bon courage à vous les filles

Pokaontas91- 29 nov. 2009 à 19:33
Bonjour à toutes...Je viens de lire vos témoignages.. avec attention et j'ai envie de partager avec vous ce qu'il m'arrive aujourd'hui...j'ai 39 ans.. , bientôt 40 ans même... Je viens de découvrir, il y a 3 semaines .. que j'étais enceinte...Retard de règles.. Test de grossesse positif, confirmé par une prise de sang.. le choc !!!! Je suis avec mon compagnon depuis trois ans.. nous ne vivons pas ensemble mais nous voyons régulièrement. Il n' a jamais voulu d'enfant, ne m'a jamais fait miroiter quoi que ce soit à ce sujet. Il a 47 ans. Nous faisons, l'amour ensemble, sans précaution particulière, même si monsieur reste très prudent.. et puis un jour, un dérapage.. l'accident.. résultat, je suis enceinte ! Quand je lui ai dit que j'étais enceinte, je me suis trouvée face à un mur. Bien sur pour lui il était évident que je devais me faire avorter. Aucune discution possible. Il a même été jusqu'à nié que cet enfant était de lui; J'étais outré et j'ai donc décidé de le quitter sur le champs, vraiment déçue et meurtrie par sa réaction et son comportement qui montrait tant de haine à mon égard. Je me suis retrouvé seule face àmoi même. Je n'ai pas me famille, ni père, ni mère ni grand parents.. et très peu de soutien autour de moi, a part quelques amis. Il ne m'était pas possible de garder cet enfant, si seule. Je n'assumerai pas ni moralement, ni financièrement toute seule.. C'est certain.. je me m'imaginais pas un seul instant, être enceinte dans de telles conditions...et pourtant crois moi, à presque 40 ans, prendre la décision d'un avortement est absolument terrible. Tant de questions dans ma tête', que va devenir ma vie ? Aurais je un jour la chance de rencontrer quelqu'un et de faire un enfant ? Le temps m'est compté... je ne le sais que trop bien.. surement que je regretterai cette décision à jamais...Ce choix est terrible, mais le garder, je ne pouvais pas, même si cette décision de choisir l'IVG m a déchirée le coeur. Première grossesse à 40 ans.. et déjà un avortement. Je m'en veux tellement d'avoir aimé cet homme et avoir cru qu'il pourrait m'aimer autant que moi; je suis meurtrie et blessée à jamais. J'ai donc pris mon premier rdv pour L ivg et on m a prescrit les premiers trois médicaments hier. Je retourne demain matin à l'hopital pour l'expulsion de l'oeuf. j'ai peur et j'ai le coeur noué. C'est une expérience terrible comme je ne le souhaite à personne. Je sais que je regretterai tout ma vie cette décision, mais je n'ai pas le droit de faire souffrir cet enfant, je n'ai pas le droit de le condamner à vivre dans la tristesse, l'oubli et l'abandon de tous. J'ai mal et je pleure tous les jours. Je me demande même comment continuer à vivre après ça.. comment avancer et continuer ? Je me sens si seule, je me sens si mal. j'ai découvert ce forum et vos témoignages et j'avais envie de vous livrer ce que je vis actuellement. si toutefois quelques unes peuvent me comprendre, m'écrire, et me dire qu'elles ont vécu une expérience similaire à la mienne, ça me ferait tellement de bien..Je m'en veux tellement d'avoir oter la vie à un tout petit être qui commençait tout juste à se former à l'intérieur à l'intérieur de mon corps.. sensation si étrange et si intense.. , envie de faire retour arrière.. mais c'est impossible...comment effacer un jour cela de ma mémoire pour que la vie poursuive son cours.... ça ne me parait pas possible un seul instant... Si vous pouvez m'aider.. je pense.. que ça me ferait tellement de bien..merci d'avance de votre écoute, et de vos témoignages.. moi qui suis si blessée....
lili- 16 juil. 2010 à 02:16
coucou tout le monde se n ai pas un choix facile je comprend votre d esespoire perso j ai deux filles et je me retrouve seul a les élevée ses pas tjrs facile peser le pour et le contre mes il y a ten de onhur de voir grandire ses enfant ne sacriffier pas votre vie pour des mec ki nen vale pas le coup soyer fortes
Réponse
+10
moins plus
Bonsoir les filles !
j'ai lu tout vos messages puisque j'ai moi meme subit une IVG médicamenteuse mercredi ( pour la derniere prise de médicament). et sa aurait été à refaire je ne changerai qu'une chose, je n'irais pas voir se qui se raconte sur les forum ! les expériences des unes et des autres m'ont fait très peur alors qu'au final tout c'est très bien passé. tout d'abord, chaque femme sait au fond de son coeur le choix à faire lorsque l'on apprend que l'on est enceinte, et ce choix appartient a chacun et doit etre respecter. ma vie sentimental social, et ma situation financiere ne me permettais pas d'avoir un enfant et de l'élever correctement, j'ai donc décider de ne pas le garder. j'ai subit l'ivg à pratiquement 3 semaines de grossesses. la première prise de médicament n'a eu le premier jour aucun effet, le second jour j'ai saigner et perdu l'oeuf ( petite poche blanche gluante assez longue) désolé de le dire mais beaucoup de femme se demande à quoi sa ressemble et veulent savoir si sa a fonctionner ! le lendemain donc je me suis fait hospitalisé quelques heures pour la deuxième prise, apart quelques maux de ventre qui ressemble a ceux des regle, aucun effets non plus. je suis rentrée chez moi et depuis j'ai des regles, certes plus fortes donc plus contraignante mais bon rien d'extraordinaire. Pour celles qui sont sur de leur choix, c'est un soulagement de le faire, je pense que les filles qui se sentent mal après l'avoir fait n'étais au départ pas completement certaines du bien fondé de leur décision mais ont plutôt été contraintes par des éléments extérieurs. je pense qu'il ne faut pas faire peur aux jeunes fille qui souhaitent le faire et ne pas les traumatisé avec des expériences assez difficile comme on peut le lire des fois. j'ai l'impression que seulement ceux qui l'on mal vécu en parle, alors je voulais nuancer ce qu'on peut lire sur internet. sa reste une situation qu'on aurais préféré jamais vivre, j'ai moi meme eu quelques cou de blues ce qui est normal. en définitive ne soyez pas pessimiste sa peut aussi tres bien se passer.
voila, bonne soirée a toutes.

nini- 11 mars 2010 à 12:53
merci pour ton message, c'est vraiment ce que je cherchais dans ce forum, des renseignement et non un jugement, nous avons toutes un contexte différent et personne n'a a jugé de ce qui est bien ou mal. (même si je conçoit que pour des femmes qui ne peuvent pas avoir d'enfants c'est dur), moi j'ai subit un IVG a 17 ans, un avec aspiration, puisque le preservatif (que mon ami mettait a chaque fois) n'a pas peté mais il a ete poreux et je me suis rendue compte que j'était enceinte deux semaine avant la date limite d'ivg, j'etais etudiante, mon premier copain qui n'etait pas le bon, bref je l'ai fait sans le regretter. Aujourd'hui j'ai 30 ans , j'ai eux petites filles de 2 et 3 ans, je prends la pillule a heures fixes sans l'avoir oubliée (j'en suis sure car je note mes regles sur un calendrier et que je suis reglee comme une horloge) Hier j'ai fait test : enceinte, depuis environ deux semaines et demi.Nous sommes deja ans une situation financière précaire, dans une toute petite maison, il n'est pas envisagable pour nous de le garder,avec mon compagnon (depuis 12ans) nous sommes en accord total,c'est bien je vois que c'est pas le cas de tout le monde ,donc pas de pression pour moi. Alors je me renseigne sur l'ivg médiamenteuse et j'avoue que jusqu'a ton message c'etait plutot inquiétant. Je voulais savoir si maintenant que a fait un mois et demi ca va , tes regles sont revenues quand . Et aussi j'envisage maintenant de me faire mettre un stérilet mais j'avoue que j'en avais déja parlé a la sage femme lors de ma deuxième grossesse et le fais que cela n'empeche pas la fecondation , seulement la nidation, ca me derange un peu sur le principe. Enfin maintenant je n'ai plus confiance ni ans les preservatifs ni dans la pillule (j'ai deja un frere "bébé-pillule) alors si quelqu'un utilise un autre "procédé" ou a des suggestion merci de faire partager votre expérience.
Réponse
+8
moins plus
bonsoir tout le monde,

Je vais subir une IVG par medicament demain j'ai déjà pris le 1er comprimer hier.
Je voulais juste vous dire que je trouve ca vraiment degueulasse désolé il n'y a aucun autre mot de dire des choses comme j'ai pu lire je comprend tout à fait que vous avez été psycologiquement été atteinte (je le suis aussi) mais ce n'est pas une raison pour dire des choses atroce et je cite "j'ai pris l'embryon dans les mains". Les personnes qui comme moi cherche du "reconfort" dans un forum, qui on besoin d'être rassurée se passerait bien des lire des orreurs pareil comme si il sagissait de la procèdure normale!
Pour des femmes qui on souffert vous devriez savoir avant tout le monde quesque vous avez envie d'entendre ou non ...
je regrette très franchement d'avoir lu vos temoignages pendant que vous y etiez fallait dire que vous avez vu un bébé!

En tous cas encore merci pour votre "SOUTIENT" grace à vous les femmes iront beaucoup mieu psycologiquement...

Ladia- 20 mars 2010 à 01:12
Des fois je me demande si ce ne sont pas des anti IVG qui écrivent des horreures et autres détails pour nous décourager
Réponse
+4
moins plus
bonjour je viens d apprendre que je suis enceinte mais pour moi c bb5 donc pas possible pour ns de le garder finance maison trop petite j ai rdv le 5 novembre j espère que sa se fera par médicaments car j ai trés peur !!!
j espère que je ne le regretterais pas car pour moi les enfants c est ma vie !!!!

soph- 8 nov. 2009 à 13:50
Bonjour moi j'ai rdv le 13 novembre je voudrais savoir si tu peux me dire comment se passe le 1er rdv avec le medecin ecs ce kil ton donné les 1er cachets de suite ou ton til donné a autre rdv
Merci tes conseils me serait utile
Réponse
+4
moins plus
bonsoir à tout le monde.

Voila j'ai 20 ans et j'ai appris que j'étais enceinte de 4 semaines maintenant.
Je suis vraiment perdu car cela me fais tellement plaisir,mais pour énormément de raison je ne peut le garder.
Je compte donc subir une Ivg par médicament.
J'aimerai savoir si cela est douloureux et si les saignements sont pour tout le monde aussi important en quantité et en temps.

Réponse
+3
moins plus
Bonsoir,

Petite question : pourquoi donc 2 IVG en 2 ans...?

Une contraception efficace aurait évité bien des traumatismes physiques et psychologiques...


Réponse
+2
moins plus
Je l'ai vécu il y a quelques années, pour les saignements ca peut durer un bon moment, chez moi ca a duré plus d'un mois.

Pour le coté psychologique effectivement c'est très dur, le fait de ressentir la douleur physique qui est assez atroce faut le dire, le fait d'etre consciente ( pas d'anesthésie ) de ce qui se passe, de voir l'embryon ( personnellement je l'ai eu dans mes mains ) et pour d'autres raisons, oui c'est assez éprouvant psychologiquement mais avec le temps et le recul ca s'apaise.

Quand j'ai avorté mon entourage comprenait pas que je pleure encore plusieurs mois après et que je sois très mal. Comme je le dis dans un autre sujet, dans certains cas seuls sont ceux qui ont vécu la meme expérience sont a meme de comprendre ce qu'on peut ressentir donc n'attends pas d'eux qu'ils compatissent ou autre.

Ca restera un de mes plus grands regrets et j'en souffrirai encore longtemps mais comme je l'ai déjà dit, avec le recul je sais que j'ai pris la bonne décision.

Beaucoup de femmes qui ont vécu un avortement médicamenteux " forcé " ressentent la meme chose. je dirais meme que psychologiquement ca peut détruire mais il faut aller de l'avant et se dire qu'on a pris la meilleure décision pour l'enfant. Je parle pas des gamines inconscientes qui avortent juste parce qu'elles ont fait une bétise, je parle des femmes qui auraient voulu garder l'enfant mais qui ont préféré avorter pour le bien de celui ci. Dans certaines situations vaut mieux avorter plutot que de rendre un enfant malheureux. C'est loin d'etre un geste égoiste, bien au contraire. Il n'y a rien de plus dur que d'avorter alors qu'on aurait voulu garder l'enfant...

Seul le temps apaisera la douleur psychologique.

J'espère que mon message t'aura aidée un petit peu.

Réponse
+2
moins plus
Bonjour à toutes...Merci pour tous vos témoignages. A mon tour , j'ai envie envie de partager avec vous ce qu'il m'arrive aujourd'hui...j'ai 39 ans.. , bientôt 40 ans même... Je viens de découvrir, il y a 3 semaines .. que j'étais enceinte...Retard de règles.. Test de grossesse positif, confirmé par une prise de sang.. le choc !!!! Je suis avec mon compagnon depuis trois ans.. nous ne vivons pas ensemble mais nous voyons régulièrement. Il n' a jamais voulu d'enfant, ne m'a jamais fait miroiter quoi que ce soit à ce sujet. Il a 47 ans. Nous faisons, l'amour ensemble, sans précaution particulière, même si monsieur reste très prudent.. et puis un jour, un dérapage.. l'accident.. résultat, je suis enceinte ! Quand je lui ai dit que j'étais enceinte, je me suis trouvée face à un mur. Bien sur pour lui il était évident que je devais me faire avorter. Aucune discution possible. Il a même été jusqu'à nié que cet enfant était de lui; J'étais outré et j'ai donc décidé de le quitter sur le champs, vraiment déçue et meurtrie par sa réaction et son comportement qui montrait tant de haine à mon égard. Je me suis retrouvé seule face àmoi même. Je n'ai pas me famille, ni père, ni mère ni grand parents.. et très peu de soutien autour de moi, a part quelques amis. Il ne m'était pas possible de garder cet enfant, si seule. Je n'assumerai pas ni moralement, ni financièrement toute seule.. C'est certain.. je me m'imaginais pas un seul instant, être enceinte dans de telles conditions...et pourtant crois moi, à presque 40 ans, prendre la décision d'un avortement est absolument terrible. Tant de questions dans ma tête', que va devenir ma vie ? Aurais je un jour la chance de rencontrer quelqu'un et de faire un enfant ? Le temps m'est compté... je ne le sais que trop bien.. surement que je regretterai cette décision à jamais...Ce choix est terrible, mais le garder, je ne pouvais pas, même si cette décision de choisir l'IVG m a déchirée le coeur. Première grossesse à 40 ans.. et déjà un avortement. Je m'en veux tellement d'avoir aimé cet homme et avoir cru qu'il pourrait m'aimer autant que moi; je suis meurtrie et blessée à jamais. J'ai donc pris mon premier rdv pour L ivg et on m a prescrit les premiers trois médicaments hier. Je retourne demain matin à l'hopital pour l'expulsion de l'oeuf. j'ai peur et j'ai le coeur noué. C'est une expérience terrible comme je ne le souhaite à personne. Je sais que je regretterai tout ma vie cette décision, mais je n'ai pas le droit de faire souffrir cet enfant, je n'ai pas le droit de le condamner à vivre dans la tristesse, l'oubli et l'abandon de tous. J'ai mal et je pleure tous les jours. Je me demande même comment continuer à vivre après ça.. comment avancer et continuer ? Je me sens si seule, je me sens si mal. j'ai découvert ce forum et vos témoignages et j'avais envie de vous livrer ce que je vis actuellement. si toutefois quelques unes peuvent me comprendre, m'écrire, et me dire qu'elles ont vécu une expérience similaire à la mienne, ça me ferait tellement de bien..Je m'en veux tellement d'avoir oter la vie à un tout petit être qui commençait tout juste à se former à l'intérieur à l'intérieur de mon corps.. sensation si étrange et si intense.. , envie de faire retour arrière.. mais c'est impossible...comment effacer un jour cela de ma mémoire pour que la vie poursuive son cours.... ça ne me parait pas possible un seul instant... Si vous pouvez m'aider.. je pense.. que ça me ferait tellement de bien..merci d'avance de votre écoute, et de vos témoignages.. moi qui suis si blessée....

colette- 4 févr. 2010 à 20:24
Bonjour,
Pocahontas, notre histoire est la même... à deux mois d'intervalle.
J'ai 36 ans, lui 51. Ensemble depuis 7 ans. Puis un accident, il y a deux semaines...
Beaucoup discuté... Il a déjà trois enfants (j'en ai un), mais il se trouve trop vieux pour en avoir un à nouveau, ... il me dit que je suis la seule avec qui il aurait pu envisager d'en avoir un autre, mais que non, il est trop vieux, il ne PEUT pas. Pour lui, ça ne changera rien... il dit qu'il tient à moi, à nous, à ce que nous avons vécu... il encaisse les coups (verbaux!) que je lui donne à longueur de journée, comprend que je le déteste, que je ne suis pas sûre du tout d'avoir encore envie de le voir après. Nous travaillons ensemble, ça va être compliqué...
J'ai très envie de lui faire payer le prix fort, je ne sais pas ce que cela va donner...
Comment t'en es-tu sortie? ... J'espère de tout mon coeur que tu as réussi à sortir la tête de l'eau.
Pour info à celles qui sortent des phrases toutes faites sur les précautions à prendre AVANT, je me rend compte aujourd'hui que c'est seulement quand on le vit qu'on se rend compte à quel point c'est difficile.
Même si j'avais tendance à penser que l'avortement était une solution "facile". Oui, pour les autres, quand on est pas concernée soi-même...
Je te souhaite beaucoup de courage...
Pokaontas91- 6 févr. 2010 à 17:50
Bonjour Colette. je comprends ta rancoeur et ta colère vis à vis de ton homme.. mais toi seule peut faire le choix vis à vis de ce bébé... Je te souhaite que notre histoire ne soit pas identique.. car la mienne, s est bien mal fini.. bien sur je n'ai jamais revu mon compagnon suite a ça. il a été un veritable egoiste et ne m a jamais soutenu dans aucune demarche que ce soit... cela m a au moins permis de tourner la page avec lui.. bien sur je n oublierai jamais ce que j ai fait ce jour là, mais si seule, je ne me sentais pas la possibilité d assumer un enfant.. le soutien familial (que je n ai pas) est si important aussi... je n oublierai jamais et je ne suis pas sure à ce jour d avoir un jour un enfant.. mais je garde secrètement espoir.. c"'est une decision difficile mais si importante.. personne ne peut te conseiller, te diriger, toi seule est la maitresse de ton corps.. je te souhaite tout mon courage et dis toi que, quelque soit ta decision, ce sera la bonne.... tiens moi au courant... et je te souhaite que ton ami soit assez compréhensif pour changer d avis.. c est tout le mal que je peux te souhaiter...
Bien amicalement,
Réponse
+1
moins plus
C'est terrible de lire vos témoignages. Je me rends compte maintenant que je ne suis pas seule à avoir vécu un moment de grande solitude et de désespoir.
Je sais avoir pris la bonne décision et je ne regrettte aucunement mon choix car il faut être deux pour décider de donner la vie. Je me suis trouvée enceinte par "accident", puis j'ai compris que je désirais cet enfant inconsciemment.
Mon compagnon a été clair: il ne désirait plus d'enfants (3 d'un précédent mariage).
Je ne pouvais lui imposer. Le plus important pour moi était notre bonheur. Mais il est difficile d'avaler que notre compagnon, l'homme que l'on aime, n'a pas envie d'un enfant de vous.
Cela fait vingt jours que j'ai SUBI l'ivg, je saigne toujours, la cicatrice est toujours bien présente et je pense que mon compagnon est loin, très loin, de comprendre les conséquences de cet acte.
Dans ce moment extrêmement douloureux psychologiquement, je ne me suis pas sentie épaulée.
Après la 2ème prise de médicaments, je lui ai demandé s'il pourrait envisager la stérilisation. Ca a été un non catégorique.
Il m'a beaucoup déçue et j'éprouve aujourd'hui une certaine rancoeur.
S'il n'a pas su être là pour moi dans ce moment extrême, pourrais-je compter sur lui dans le futur?

Réponse
+1
moins plus
Bonjour a toute moi aussi j'ai avorté quand j'avais 17 ans et aujourd'hui j'en ai 20. J'ai été personellement touché psychologiquement jusqu'à aujourd'hui je ne m'en suis pas remis.
Je n'ai pu en parler a personne car j'avais honte de moi même, de me dire comment ai-je pu tomber enceinte et enlever la vie a un être qui n'a rien demandé?
C'est dur mais je fais avec, heureusement que mon compagnon été la qui est le meme encore aujourd hui et qui ai resté a mes coté toute la journée.
Les saignement ont duré moin d'un mois et sa a completement 'bousillé" mon cycle.

Pour vous tango si il ne veut pas d'un autres enfant alors pourquoi ne pas accepter le sterilisation?
Est ce que les ses enfants sont encore petit?car si il sont assez grand vous pourriez en disuctez avec lui et voir le fond du problème qui le pousse a ne pas a vouloir et essayer de le convaincre, en tout cas je compatit c'est vrai que sa doit dur de ne pas pouvoir avoir un enfant de l'homme que l'on aime, ne perdez pas espoir, persévérez.
Comme on dit tout viens a point a qui s'est attendre...

Réponse
+1
moins plus
kelly, la situation n'est pas évidente et malheureusement, personne ici pourra te guider, on peux juste t'écouter. Il faut que tu ais une discussion très sérieuse avec ton copain, au sujet du bébé, de l'avenir, peser le pour et le contre mais ensemble, tu comprend? As-tu une bonne relation avec tes parents? Si oui, tu peux peut-être prendre conseils auprès d'eux.... Quelque soit la décision que tu prendras, il est vraiment très important que toi, tu sois en accord avec car dis-toi que c'est toi qui va vivre avec les conséquences de ce choix, plus que tout autre personne. Bonne chance à toi, et tiens-nous au courant si tu le désires ;)

Réponse
+1
moins plus
Bonsoir a toutes,

demain j'ai rdv au planning familiale pour une ivg. je suis à environ 2 semaines de grossesse.
Je suis en train de me séparer de mon mari. lorsque j'ai découvert que j'étais enceinte, j'étais complètement perdu. du coup, j'ai décidé de subir une ivg sans que mon mari soit au courant de cette grossesse.
J'ai vraiment peur du déroulement de cette ivg qui se fera j'imagine par médicaments.

J attend vos témoignages...

Réponse
+1
moins plus
Bonjour à toutes,

Je viens de lire attentivement tous vos commentaires et ne peux que vous comprendre car je dois aujourd'hui a 41 ans prendre la décision la plus cruelle et difficile de ma vie.
Je suis tombée enceinte a 37 ans pour la premiere fois alors que je venais d'avoir un cancer du sein et venais de terminer mon traitement par radiotherapie, j'ai du avorter car trop de risque par rapport à la maladie, les médecins m'ont demandé d'attendre au minimun 2 ans pour avoir un enfant et mon ami ne voulait pas garder cet enfant.
2 ans après en 2008 je tombe folle amoureuse d'un homme, nous nous marions au maroc en 2009, il me rejoint à Paris. Je mettais mis une grosse pression par rapport a mon age et me disais que c'etait maintenant ou jamais qu'il fallait que je tombe enceinte car j'avais 40 ans et lui 27 ans. J'avais mis bcp d'espoir et m'étais énormement investie dans ce mariage. Hors a son arrivée en France rien ne se passe comme on l'avait prévu, sa soeur se retrouve a partager notre vie, son intégration se passe mal, il est perdu, moi stressée et très mal dans ma peau. Nous faisions l'amour tous les jours et impossible de tomber enceinte. Je m'aperçois qu'il est en contact avec une fille au maroc (son ex copine) je fais un scandale je pète les plombs (la soeur, la "maitresse" eux à la maison moi qui travaille !!)
Gros clash, la marmitte explose, ils partent, lui rentre au maroc pendant 5 mois, il est revenu en France il y a 1 mois 1/2 chez son frère pour retenter sa chance en france je pense, on s'est vu un week-end il y a un mois pour parler et avons passer une nuit ensemble car il n'avait pas de solution d'hébergement et devais reprendre un train le lendemain pour le Nord de la France. Alors que je ne m'y attendais pas du tout et n'y croyais plus je découvre il y a 10 jours que je suis enceinte. Lui ne veut pas refaire sa vie avec moi il est convaincu que sa ne marchera pas entre nous, il veut divorcer. Il est au courant que je suis enceinte. Il me dit qu'il ne me laissera pas tomber si je le garde, il qu'il viendra tous les 15 jours et en même temps il me parle divorce !
J'ai toujours des sentiments pour lui et n'arrive pas à me faire à l'idée du divorce, je n'ai jamais envisagé de faire et d'avoir un enfant seule, je n'ai pas envie de vivre cela seule. Je ne sais pas comment je peux m'en sortir seule à Paris sans ma famille matériellement et financièrement. Et aussi garder cet enfant c'est garder un lien avec lui toute ma vie avec toutes les complications que ça va peut entrainer (il va surement se remarier, voudra peut être l'enfant et l'amener au maroc..) je n'ai pas envie que la naissance se transforme en cauchemar comme mon mariage l'a été !
J'ai quelques jours pour prendre ma décision et décider de le garder ou pas tout en sachant que c'est peut être ma dernière chance d'avoir un enfant...

Réponse
+0
moins plus
bonjour,
moi aussi je suis tombée enceinte par accident car je porte un stérilet gynelle depuis deux ans, et je suis en pleine séparation avec mon ex.
je suis tombé enceinte d'un garçon qui habite à 50 km de chez moi ; il a déjà deux enfants d'une relation antérieure et je ne le fréquente que depuis deux mois donc il n'y avait pas photo cette grossesse non désirée fairait l'objet d'un avortement.
hier j'ai pris les 3 premiers cachets.
je viens de passer une nuit sans dormir et ojourdh'ui je me sens nauséeuse, j'ai mal au crane je suis au boulot mais je me sens trés faible.
demain matin je prends les deux autres cachets j'ai un peu peur avec tout ce que je viens de lire.
ce qui m'embete le plus c que j'ai une amie qui vient de faire une grossesse extra utérine et qui désire un enfant depuis des années sans y arriver donc je n'ose pas lui dire.
je suis seule dans cette aventure et en plus demain je dois m'occuper de mes filles j'espère que ca ne va pas être trop long car seule avec mes filles j'espère y arriver.

dans tous les cas je souhaite bon courage à toutes les filles qui doivent passer par cette expérience.
bises à toutes

chefils- 17 sept. 2009 à 18:40
stp j tè lu e j'aimerai savoir quel medicament tu a utilisé.merci
Réponse
+0
moins plus
Bonjourà toutes
Je vais egalement comme vous subir une ivg par medicament je devais avoir mes regles le 30 octobre et j'ai rien eut donc prise de sang et resultat grossesse. Je ne desir pas le garder pour des raisons personnel travail argent logement et pleins d'autres choses ayant deja 2 enfants .
J' ai rdv le 13 novembre seulement avec le medecin .Pourriez vous me dire comment se passe le 1er rdv et ensuite sil vous donne les cachets de suite ou sil faut attendre encore 1 autre rdv et combien de temps apres, je stress c'est la 1er fois pour moi merci beaucoup

Réponse
+0
moins plus
je suis enceinte de 2 semaine j'ai besoin d'un nom du medicament pour avorte s'il vous plais aide moi

DCI 49472Messages postés mercredi 30 avril 2008Date d'inscription ModérateurStatut 15 juillet 2015 Dernière intervention - 20 nov. 2009 à 17:04
Bonjour,

Tu peux sans aucun problème, soit t'adresser à un médecin, soit à un centre de planning familial.

Soit, en derniers recours, aux urgences hospitalières.



Réponse
+0
moins plus
JE ne veu pas alle voir un médecin ni le centre de plannynque famillial j'ai besoin le nom du médicament je vais achete a la pharmacie quelqu'un peu me donne un nom s'il vous plais

DCI 49472Messages postés mercredi 30 avril 2008Date d'inscription ModérateurStatut 15 juillet 2015 Dernière intervention - 20 nov. 2009 à 17:28
Re-

Si tu t'adresse à un centre de planning familial, cela restera anonyme et gratuit.



PS: pas de nom de médicaments sur le forum.

Réponse
+0
moins plus
bonjour ne t inquiete pas et tient le coup je sait ce que tu ressent je vit la meme chose , douleurs, expulsion de l oeuf seul , mais mon mari n ai pas loin mais ne comprend pas non plus ce que je ressent , j ai l impression que cela fait comme une hemmorragie avec expusion de gros caillot , fatigue ect...... si tu as besoin de discuter tu peux me joindre si tu le veux , bon courage

Réponse
+0
moins plus
bonjour a toute je viens d'apprendre que je suis enceinte de 5semaines et je ne souhaite pas cet enfant comment se passe l'ivg ^par medicament s'il vous plait a qui s'adresse je voudrais le faire le plus rapidement possible merci de me repondre svp c important

Pokaontas91- 19 janv. 2010 à 00:07
Bonjour Mimich.. Tu ne dois pas perdre de temps, si tu veux te faire faire une IVG médicamenteuse.. tu ne peux le faire que jusqu'à 7 semaines d' aménohrrée.. alors ne tarde pas.. la première chose à faire est de contacter au plus vite ta gynéco, qui te fera passer une echographie et t enverra dans une clinique appropriée pour l IVG, mais réfléchis bien.;c ar cette décision est irrémédiable.. je ne sais pas quel est ton age, mais dis toi, qu'une fois que c est fait, tu ne peux plus faire marche arrière... il te faudra attendre avant de pouvoir retomber enceinte;. une IVG peut être également un traumastisme moral à vie. je t en parle en connaissance de cause.. je suis moi même passée par là. on n'oublie jamais ça... je t adresse tout mon courage. Sincèrement.
Ce document intitulé « ivg par médicament » issu de Sante-Medecine (sante-medecine.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.